etait,fois,maroilles

Vos Albums

Albums publics

Concours

Il était une fois un Maroilles...  

Auteur :
PHIL - 391201lui écrire blog
(Ses albums)
  Impression :

(Détail)
Noter cet album

Description : Il était une fois une tiote ch'ti pseudonnée Magrith qui était venue planter ses mots sur la Bannière.
La v'la-t-y pas prise d'une crise de délire aigu qui décide de m'envoyer par la poste sous une chaleur caniculaire l'un des merveilleux produits de sa région, un Maroilles ?

C'fromage, faut déjà l'faire respirer, l'acclimater au Midi, l'apprivoiser, le caresser, le cajoler, le laisser s'exprimer, le humer (eh ouais !), le tater, le mettre en confiance !
En fait, tu ne dois pas l'agresser mais c'est lui qui doit appeler la lame de ton couteau.
Et là, plus aucune souffrance. Elle le pénètre tout doucement, amène le morceau sur ce pain frais et odorant que tu tiens délicatement entre le pouce et l'index.
A ce moment, tu entrouvres les lèvres et tu laisses tout doucement ce nectar envahir tes papilles....
La vue se brouille, le coeur s'emballe, un frisson te parcourt l'échine.
Il est minuit à midi !
Et le reste fait partie de l'intimité d'un être et ne peut être dévoilé.
J'en bave !
De la poésie que j'vous dis !!
C'est cette aventure aussi belle que périlleuse que je viens vous conter en images !
Ouvrez grandement vos yeux et vos coeurs. Bouchez fort, bien fort vos narines !!
 



Ce sont des pas qui se veulent fermes
 



qui descendent fébrilement
 



toutes ces interminables marches.
 



Si les jambes me manquent, il restera toujours le vélo !!
 



Le pavé des boites à lettres est là...
 



Rien ! Nada !
 



Il va me falloir affronter 34° en plein cagnard !!
 



Bizarre ! Habituellement le bureau accueil est fermé pour préserver la clim'....
 



Personne à la réception ??? Et cette odeur qui envahit le bureau !!!
 



Je le reconnais, je le sens:
IL EST LA !!!
 



Ouaich, c'est bien lui. Elle a osé, pas possible !
J'ai trouvé plus azimuté que moi !!
 



Une fine lame de chez Solingen est indispensable pour ouvrir le précieux colis en douceur. Un regard de bienveillance suffira à l'anesthésier.
 



Et pour mettre le Maroilles en parfaite confiance, un grand cru de nos chais bordelais ! (p'tit clin d'oeil à notre Comcresse...)
 



Le déshabillage commence, prudemment. Mais qu'est-ce donc ? Un portable ?
 



Ah ? Un p'tit mot ! J'vous en dis rien mais il est super gentil !
 



Vous comprendrez aisément pourquoi la photo est trouble !
Si je n'étais pas secouriste, je me serais effondré !!!!!
 



Dernière ligne droite mon Phil, ne cède pas, sois courageux !
"J'ai peur mes enfants, Papa vous aime !!!!!"
 



Le voilà dans toute sa splendeur, dégageant un "parfum", my God ....
 



Eh eh, je suis armé ! Vous savez ces boites qui s'appellent "Tu peux voir"....
J'avions prévu, pas fou l'ancêtre !!!
 



L'affaire n'est pas dans l'sac comme dirait l'autre mais dans la boite !
 



Et si d'aventure il lui prenait l'idée d'me faire flipper, j'ai une solution de repli, eh eh !
Et pour la suite, vous n'en saurez rien. J'ai éteint l'appareil photos.
C'est entre lui et moi....
 


Tous les albums | Créez votre album



Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
ajouter aux favoris Il était une fois un Maroilles...