Accueil | Connexion
Reiyelle - 1087283
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes   Tous ses textes


Poèmes

L'attente




Si ta souffrance un jour, un jour de désespoir
Peut te faire oublier ton sacré amour-propre
Si l’horizon de ton futur se teint de noir
Si tu découvres la médisance et l’opprobre
Si, comme j’ai pleuré, tu pleures dans la nuit
Si tu te sens perdue, si tu te sens trop lasse
Si tu connais pire que la douleur, l’ennui
L’ennui qui s’insinue et lentement vous glace
Si ton amour, si ton nouvel amour
Comme tu m’as quitté à ton tour t’abandonne
Si tu connais ainsi les excessifs tourments
De ceux que l’on délaisse et qui pourtant pardonnent
Si tu es trop seule, si tu te sens moins forte,
Viens chez moi, je t’en prie, refais donc le chemin,
Vois-tu, je t’attendrai devant ma porte
Et quand tu seras là, on ne se dira rien,
On ne pleurera pas, je te prendrai la main
Et nous regarderons dans les brumes d’automne
Se lever le soleil, doux, comme un œillet jaune.


Thursday, January 04, 2007
4:02 PM

Auteur : J.P. Sermonte

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

10 Commentaires

Poèmes

d'une malade, trouvé dans son placard..après son décès.


LA VIELLE FEMME GRINCHEUSE


Que vois-tu ? Toi qui me soignes, que vois-tu ?
Quand tu me regardes ? Que penses-tu ?
Une vieille femme grincheuse, un peu folle
Le regard perdu, qui n'y est plus tout à fait,
Qui bave quand elle mange et ne répond jamais.
Qui, quand tu dis d'une voix forte "essayez"
Semble ne prêter aucune attention à ce que tu fais
Et ne cesse de perdre ses chaussures et ses bas,
Qui, docile ou non, te laisse faire à ta guise,
Le bain et les repas pour occuper la longue journée grise.
C'est ça que tu penses, c'est ça que tu vois ?
Alors ouvre les yeux, ce n'est pas moi :
Je vais te dire qui je suis, assise là si tranquille
Me déplaçant à ton ordre, mangeant quand tu veux :
Je suis la dernière de dix, avec un père et une mère,
Des frères et des soeurs qui s'aiment entre eux.
Une jeune fille de 16 ans, les ailes aux pieds,
Rêvant que bientôt, elle rencontrera un fiancé.
Mariée déjà à 20 ans. Mon coeur bondit de joie
Au souvenir des voeux que j'ai faits ce jour-là.
J'ai 25 ans maintenant et un enfant à moi.
Qui a besoin de moi pour lui construire une maison.
Une femme de 30 ans, mon enfant grandit vite,
Nous sommes liés l'un à l'autre par des liens qui dureront.
Quarante ans, bientôt il ne sera plus là.
Mais mon homme est à mes côtés qui veille sur moi.
Cinquante ans, à nouveau jouent autour de moi des bébés ;
Me revoilà avec des enfants, moi et mon bien-aimé.
Voici les jours noirs, mon mari meurt.
Je regarde vers le futur en frémissant de peur,
Car mes enfants sont tous occupés à élever les leurs.
Et je pense aux années et à l'amour que j'ai connus.
Je suis vieille maintenant, et la nature est cruelle,
Qui s'amuse à faire passer la vieillesse pour folle,
Mon corps s'en va, la grâce et la force m'abandonnent,
Et il y a maintenant une pierre là où jadis, j'eus un coeur.
Mais dans cette vieille carcasse, la jeune fille demeure,
Dont le vieux coeur se gonfle sans relâche.
Je me souviens des joies, je me souviens des peines,
Et à nouveau je sens ma vie et j'aime.
Je repense aux années trop courtes et trop vite passées,
Et accepte cette réalité implacable que rien ne peut durer.
Alors ouvre les yeux, toi qui me soignes et regarde,
Non la vieille femme grincheuse. Regarde mieux, tu me verras !

Friday, March 10, 2006
11:04 AM

Auteur : une irlandaise

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

12 Commentaires

Poèmes

au nom d'une mère


Au nom d'une mère,

De fugues en voyages incessants, de missions en envols épars,
le coeur d'une mère a subi et encaissé les blessures de ces départs,
vu si souvent la silhouette aimée de son fils ne devenir qu'ombre.
Un jour béni des cieux, choisissant enfin de fuir son orgueil sombre,
le fils lança un appel de coeur à l'improviste vers l'italienne et le sud,
un écho maternel fusa pour toute réponse, retenant paroles rudes.
Avant une définitive barrière de nuages, de terres et d'océans,
ce fut sans doute un geste ultime de nos anges resplendissants,
pour éviter que le fossé et la froidure ne croissent plus encore.
Mes prières ont été entendues pour exaucer enfin ce moment fort,
les retrouvailles d'une mère et de son fils trop souvent séparés.
N'oublions jamais que parfois la vie, et ses inattendues marées,
peuvent nous réserver cette mauvaise et douloureuse surprise,
de voir une âme s'envoler brutalement, ne laissant que mine grise,
héritant ainsi de cette flamme qui s'éteint sans même prévenir,
ne laissant qu'amour filial ou maternel en cendres et souvenirs.
Au nom d'une mère,
Pour la première fois depuis si longtemps, depuis trop longtemps,
le fils et la mère s'étreindront autrement que via les ondes d'un temps.
L'amour d'une mère se donne en transmettant la vie,
L'amour d'un fils doit se nourrir et remercier de cette vie.
Aveugle et sourd quelques instants volés
un clin d'oeil céleste a voulu rappeler
que nous n'avons ici-bas qu'une seule vie
où cette mère, ...sera celle-là... ici.........


20/01/06

Friday, January 20, 2006
5:32 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

10 Commentaires

Histoires drôles

C V de Ben Laden


BEN LADEN OUSSAMA
________________________________________________________________________________________________

adresse : 4ème grotte à droite à la sortie de Kaboul 44 ans
(Afgh)
Tél : arabe uniquement Marié, 3 femmes
mail :beni@al-quaida.com Nationalité saoudienne


____________________________________________________________________________________________
EXPERIENCES PROFESSIONNELLES
____________________________________________________________________________________________

2001 : Magicien

Gestion d'une équipe et planification d'événements médiatiques :

-disparition de deux tours de 110 étages

-modification d'un Pentagone en Quadragone

2000 : Plagiste

Relaxation et feux d'artifice :

- animation pyrotechnique sur le Destroyer USS Cole (port d'Aden, Yémen)

1998 : VRP

Développement d'une méthode de vente agressive pour Ferrero roche d'or

- Ambassade des Etats-Unis à Nairobi (Kenya)

- Ambassade des Etats-Unis Dar es-Salaam (Tanzanie)

1996 : CHIMISTE/ libraire

Achat de deux livres d'uranium

- Conception d'une mini bombe au sud de Kaboul
- Traduction du Coran en Verlan

1985-1990 : AGENT SECRET DISCO

Guerre en Afghanistan contre l'URSS

- Membre des village People version Moudjahidin (it's fun to be in the CIA)
____________________________________________________________________________________________

TRAVAUX UNIVERSITAIRES

____________________________________________________________________________________________

1999 : Stage de fin d'étude

- Grand Satan, Petit Satan, sachez faire la différence.
1998 : Thèse Giffre "Le Jihad et ses conséquences sur l'urbanisme" Financée par BOUYGUES SA ET BOEING INDUSTRY; sous la direction d'ALLAH. Annotation des professeurs : travail trop théorique. Une approche empirique est souhaitable.

1986 : Université Libre et démocratique d'enseignement du Wahabisme
-Déclaration de Djihad (guerre sainte) intitulée "Message d'Oussama Ben Laden à ses frères musulmans du onde entier, et particulièrement de la péninsule arabe : déclaration de djihad contre les américains occupant le territoire qui abrite deux saintes mosquées ; expulsion des hérétiques de la péninsule arabe"
Mention : peut mieux faire.

____________________________________________________________________________________________

HOBBIES
____________________________________________________________________________________________

Me peigner la barbe. Me promener en robe de chambre avec une serviette sur la tête. Le camping au grand air avec quelques amis. Tirer à la Kalachnikov devant les caméras. Simulateur de vol.


Tuesday, July 19, 2005
11:24 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires

Histoires drôles

Ca parait long, mais vous allez rire de plus en plus !


Une simple histoire commentée à plusieurs !

La scène : un poulet au bord d'une route. Il la traverse.
La question : pourquoi le poulet a-t'il traversé la route ?

RENE DESCARTES : pour aller de l'autre côté.

PLATON : pour son bien, de l'autre côté est le vrai.

DARWIN : c'est un processus d'évolution normal, les premiers poulets traversaient des chemins de terre, traverser ds routes est une suite parfaitement logique dans le processus d'évolution des gallinacés.

RAFFARIN : c'est malheureux mais tous les poulets n'ont pas encore traversé la route, c'est pourquoi le gouvernement met en place, pour le bien de tous, une taxe temporaire à vocation permanente qui permettra dans 20 ou 30 ans à tous les poulets de traverser les routes dans tous les sens, et chaque traversée sera déductible des impôts selon un barème incompréhensible au commun des poulets afin d'éviter des dérapages fiscaux, mais ne vous inquiétez pas, on vous expliquera tout ça en temps voulu quand le moment sera venu bientôt, mais plus tard, après.

ARISTOTE : c'est la nature du poulet de traverser les routes.

KARL MARX : c'était historiquement inévitable.

HIPPOCRATE : en raison d'un excès de secrétion de son pancréas lymphatique.

MARTIN LUTHER KING : j'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans jamais avoir à justifier leur acte.

MOISE : et Dieu descendit du paradis et il dit au poulet : " tu dois traverser la route". Et le poulet traversa la route et Dieu vit que cela était bon.

RICHARD NIXON : le poulet n'a pas traversé la route, je répète, le poulet n'a jamais traversé la route !

G. BUSH JR : Dieu m'a demandé de noyer cette route sous un tapis de bombes afin d'assurer la paix du monde et que plus jamais le poulet ne puisse menacer les USA en traversant cette route. Nous avons des photocopies N&B de vieilles preuves préfabriquées démontrant sans conteste que cette route pourrait devenir une vioe stratégique permettant à tous les poulets islamiques d'attaquer les USA avec des oufs piégés. Mais nous rassurons tous les gallinacés civils : notre largage massif de 800 tonnes de bombes sera exclusivement chirurgical et si le poulet n'est pas en uniforme alors il s'en sortira.

TONY BLAIR : je suis entièrement d'accord avec ce que vient de dire G. BUSH JR parce qu'il a raison, et à partir du moment où il a raison, pourquoi polémiquer ? je propose une résolution pacifiste au problème afin de trouver une solution objective consistant à éradiquer le problème sans délai sous un tapis de bombes.

SADDAM HUSSEIN : je ne comprends pas pourquoi on m'accuse avec cette histoire de poulet. Nos poulets ont une autonomie insuffisante pour traverser cette route, en accord avec les résolutions de l'ONU, et nous ne cachons aucun autre poulet ailleurs. De toute façon depuis l'embargo plus aucun poulet n'est entré en Irak, et depuis la guerre du golfe, nous n'avons plus de route. Je nai rien à me reprocher, de toute façon mon peuple n'aime pas le poulet, je ne l'oblige en rien mais il n'aime que moi.

SIGMUND FREUD : ne vous inquiétez pas outre mesure, mais prenez conscience que le fait que vous vous préoccupiez que le poulet ait traversé la route révèle un fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.

BILL GATES : nous venons justment de mettre au point le nouveau "Chicken Office 2003" qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes mais gardera une trace

Tuesday, July 19, 2005
10:32 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

6 Commentaires

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 23/03/2019 à 16:13:14



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit