Accueil | Connexion
♥☆ arwen ♥☆ - 2258363
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes

Poèmes moulay87 - 824738

LE SOI-DISANT


Si tout est à revoir
Dans un autre regard
Visons dans nos miroirs
Ce vraisemblable à part.
Si cette ombre et pénombre
Cette éclipse totale
Emportera nos nombres
En donnant son aval.
Perdons nous dans son âme
Coulons dans ses vaisseaux
Banissons tous nos drames
Unissons nos faisseaux
Delaissons le hasard
Et suivons l intuition
Donnons même aux avares
Pour peu que nous puissions
De louange en louange
Levons nos litanies
Survolons comme des anges
Vers des theophanies...


Serpent à triple dard
Mord ta queue enchérie
Ton poison tout un art
En tuant ça guérit
Ca fait endolorir
Ca dérange le coeur
Mais peut rendre le rire
Si la dose est meilleure
Apprends nous à compter
Et régle bien nos régles
Sur ta grande bonté
Pour ne traçer que cercles
Rayonner vers le centre
Dépend des volontés
La volonté est contre
Ceux qui poussent à rester
O centre o petit point
Début du microcosme
Dans ton coin tu rejoins
Le monde macrocosme....

Monday, September 19, 2016
5:32 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

9 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Amipondance - 2451292

LARMES D'INNOCENCE


Un jour, au moment crépusculaire
Je longeais le mur de l'hôpital,
En compagnie de mon meilleur ami Tall,
Quand brusquement poussa un cri peu ordinaire.

Agé de sept jours à peine marqués,
Le pitoyable stoppa ses pleurs dès notre arrivée.
Sentant que pendant longtemps, il avait bavé,
Il fit grand effort pour rester bouche bée.

Il était en position couchée sur le dos,
Installé dans des haillons en cotonnade.
Ses yeux rivés vers la lune dans sa balade,
Avaient l'air de nous lancer ces mots:

"Un bébé qui crie à sa naissance,
Annonce sa joie de venir au monde dur.
Mais un bébé qui pleure derrière le mur,
Dénonce sa mère qui l'abandonne dans la souffrance".

Et nos larmes coulèrent sans arrêt,
Couler des yeux jusqu'aux pieds.
Envahis d'une mer d'amour et de pitié,
Nous doutions si c'était vraiment vrai !

Pourquoi faut-il que pleure un enfant ?
Que pleure un bébé derrière le mur ?
Que pleure un bambin dans les endroits impurs ?
A-t-il demandé à venir au monde, le petit innocent?



Saturday, May 23, 2015
7:32 PM

Oeuvre originale
Auteur : Amipondance

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

6 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes magnolia - 781221

la peur


Mon amour est malade, j*ai peur
pour lui, j*ai peur pour moi.-

J*ai peur de n*entendre sa voix.
de n*avoir ses messages, ni
des textos.-

J*ai peur, mais il dit de se battre
tout le temps, et je le crois,
car moi je suis sa camarade.
son amour dans l*automne de nos
vies, rencontrés par toujours.-

J*ai peur , mes larmes coulent
par mon visage, mais il ne doit
me voir ainsi.-

J*ai peur , il se battra et moi aussi.-


Sunday, February 23, 2014
12:47 AM

Oeuvre originale
Auteur : Magnolia

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Paganel, aristautarcique - 980920 

La souris a peur du chat


La souris a peur du chat
Le chat a peur du molosse
Et le chien a peur du gosse
Qui a peur de son papa

Le papa a peur du flic
Qui a peur du commissaire
Lequel a peur de déplaire
Aux puissances politiques

Mais les hommes politiques
Filent comme des caniches
Devant ces messieurs les riches
Qui leur allongent le fric

Et ceux qui possèdent tout
Ont peur que les prolétaires
Un jour fichent tout par terre
Et leur prennent tous leurs sous

Ainsi font font font
Les petits polichinelles
Ainsi font font font
Et le monde tourne rond

Oui, mais dans l'opposition
On a peur des militaires
Qui tremblent pour leur carrière
Devant l'administration

Et là, pour bien des raisons
On se méfie des barbouzes
Qui ont peur de leur épouse
Quand ils rentrent à la maison

Oui mais l'épouse chérie
Qui fait trembler son bonhomme
Tombe souvent dans les pommes
En voyant une souris

La souris a peur du chat
Le chat a peur du molosse
Et le chien a peur du gosse
Qui a peur de son papa

Ainsi font font font
Les petits polichinelles
Ainsi font font font
Et le monde tourne rond

Ainsi font font font
Y'a plus qu'à tirer l'échelle
Ainsi font font font
Car le pinceau tiendra bon.


Tuesday, May 22, 2012
7:04 AM

Auteur : Joël Favreau

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

Super

Poèmes Sylvie - 2635386

Hommage à ma maman qui m'a quitté le 18 janvier 2004 !



Aujourd'hui la nuit tombera plus vite
Je viens de perdre la maman des jours heureux
Celle qui s'inquiétait pour ma réussite
S'en est allée rejoindre le pays des cieux.

Aujourd'hui la nuit tombera plus tôt,
Ma rose a perdu son dernier pétale,
Elle qui trouvait toujours les mots
Pour me dire ce qui était bien ou mal.

Aujourd'hui la nuit sera trop noire
Sans son sourire plein de lumière
Qui faisait naître mon espoir
Qui mettait de la joie dans ma chaumière.

Mais demain sera une nuit plus claire
Elle sera là dans mon coeur
Comme pour me dire ce qu'il faut faire
Pour faire revivre mes petits bonheurs.





Thursday, August 11, 2011
9:31 AM

Oeuvre originale
Auteur : Sylvie

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

31 Commentaires
Impression : Extraordinaire

très bel hommage...

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 20/08/2017 à 17:37:14



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit