Accueil | Connexion
djenie à l'idée - 3130878 
Skip Navigation Links.
Blog   Tous ses forums


Forums \ Témoignages

il faut toujours laisser une chance aux pédoagresseurs


hé oui on inflige une très lourde peine a une ex vedette sportive pour corruption de mineurs: 1 ans de prison avec sursis. c'était sûrement la première fois
Mais ouf il ne sera privé d'approcher la jeunesse que durant 5 ans. Sans aucun doute, ce qui excite illicitement la libido se soigne facilement. Il nous reviendra bien pur et de toute confiance.

Dernière participation le
Thursday, January 26, 2023
12:43 PM

0 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Forums \ Témoignages

froid record en sibérie


j'espère que poutine aura le bon goût de nous en envoyer un peu...il serait temps de calmer l'ardeur de la végétation qui va morfler début mai si sa sève n'est pas contrôlée...

Dernière participation le
Monday, January 23, 2023
5:06 PM

5 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Textes \ Nouvelles

un ado pervers ou perverti ?


8 décembre.....
il s'appelait Jean claude. Déjà son prénom était un peu désuet au coeur de nos belles années
collégiennes. Sacré JC de Panazol...
Il avait deux ans de plus que moi, mais par le jeu du redoublement il ne me précédait que
d'une classe. Il avait une barbe naissante, et ne serait guère plus grand adulte.
Nous étions glabres, nos voix muaient, nous allions tous grandir...
Il se sentait plus à l'aise avec des garçons de sa taille, bien que plus jeunes.
JC jouait à l'ancien durant les défoulements dans la cour du "bahut" , s'inventant des histoires
, des expériences, jouant avec un humour décomplexé.
C'est par lui que nous avons devisé de masturbation, des poitrines naissantes des filles,
des flux menstruels, des horreurs de l'accouchement, des ravages de l'acné...il se procurait des bouquins qui nous faisaient rougir
et chevroter allègrement.
Je réalise avec les décennies enfuies son isolement parmi ses voisins de classe.
Mais nous n'étions pas encore au stade de l'échange avec nos voisines de classe, c'était trop tôt.
Elles gloussaient entre elles, nous défiaient du regard, nous nous moquions d'elles, conscients
de leur maturité et de nos incapacités à les approcher.
Quelque part JC nous faisait gagner du temps...j'ignorais à l'époque jusqu'à quel point j'allais
appuyer sur l'accélérateur...

10 décembre....
La professeure de Français était une femme épanouie, nous bavions sur ses formes suggestives,
de femme affirmée . Seul bémol, elle avait un rire de crécelle quand elle plaisantait avec ses collègues.
JC l'affirmait de toute sa fausse expérience : "c'est avec ce genre de femme que c'est le meilleur"
Avec ce culot invraisemblable il se rengorgeait: "on voit bien que vous n'y connaissez rien"
Il est vrai que croiser (brièvement) les yeux de la jolie Annie, toute timide, au sourire rare mais ravageur
me troublait davantage ...Tout comme chez moi, l'avènement, chez elle, de la puberté était un peu plus lent
que la moyenne.
Mais comme disait JC; "il n'y a rien à bouffer là dessus"...au moins les attributs de la prof excitaient
plus facilement la vie qui s'éveillait en nous. .......

J'avais de bonnes notes en Français, et quand le sujet me portait, parfois, elle lisait à haute voix mon devoir , ce qui me rendait un peu fier et un peu mal à l'aise aussi.
Elle lisait très bien, évoluant entre les rangées , et une fois la lecture achevée, elle posait mon devoir devant moi . Ses yeux noisette souriaient derrière ses lunettes. Pas de commentaires, pas de "bon" devoir....jamais. mais une bonne note, ce qui était suffisant et moins gênant.
JC apprenant mes notes me mit au défi: "avec les notes que tu as, tu devrais demander des cours très particuliers pour friser l'excellence" :
On riait autour de nous, notre jeune testostérone faisait monter la température, on bafouillait, on chevrotait. les cours particuliers prenaient l'image d'un lupanar intime dans lequel j'étais plongé...
Surtout on s'écartait des filles qui ne pouvaient comprendre ...évidemment.

12 décembre...
JC enfonçait le clou: "si j'étais à ta place, ben....j'essaierais un truc" hélas pour lui, il n'y était pas et je n'osais imaginer d' essayer "un truc" sur cette femme altière et sûre d'elle.
Mais comme si elle avait reçu un de mes messages subliminaux via mes regards en coin, , il se passa un "truc" . Sans doute, rien ne se serait passé sans ce geste banal. Sans doute Mon moteur intime n'aurait jamais accéléré....
Ce fut mon destin...
A la suite d'un devoir particulièrement fécond , boosté par le désir d'attirer son attention, elle en fit la lecture et me gratifia exceptionnellement d'un "c'est très bien" . Elle posa mon devoir devant moi, et cherchant mon regard elle me sourit gentiment, en posant sa main sur ma nuque.
Une seconde de surprise, de bonheur, de chaleur...je rougis jusqu'aux oreilles....
Ce geste sans ostentation, anodin, n'échappa pas hélas à tout le monde ...tout autant que mon trouble .
Plus tard, Devant les plaisanteries inévitables je masquai au moins mal ma "gêne heureuse"...
Je devins ainsi rapidement le "chouchou de la prof", avec les jalousies tout aussi inévitables...

Seul JC resta discret , et me sourit en douce. A partir de cet instant, je compris qu'il me fallait choisir soigneusement un confident "sûr"....et il allait de soi qu'il restât la seule écoute fiable, du fait de sa distance avec la classe.
Pour vivre heureux vivons cachés, j'allais appliquer à la lettre ce précepte , première leçon d'aspirant à l'ère adulte.
15 décembre...
Sur ses conseils, je devais trouver un endroit, un moment pour échanger avec elle, ne serait ce que quelques secondes hors du "bahut"...loin du "bahut" indiscret
Je trouvais logique d'emprunter la même ligne de tram qu'elle... redescendre presque à l'opposé de mon domicile , et ma foi marcher vaillamment le double qu'il aurait été nécessaire sans cette décision.
les semaines passaient dans une déception relative.
En effet, mes heures de fin de cours ne correspondaient pas souvent avec ses heures de sorties...
A plusieurs reprises cependant, j'eus le privilège d'avoir droit à un sourire et cerise sur le gâteau, je pus parfois m'assoir à ses côtés , dans les effluves de son parfum.
Je notai avec amusement une forme de complicité entre nous...
Pendant les cours elle nous appelait tous par nos noms de famille...dans le tram, j'avais droit à mon prénom...
Ce n'était rien, mais j'adorais ça...l'année scolaire allait toucher à sa fin, la langueur des beaux jours me rendit hardi et je lui évoquai mon désir d'écrire au delà du scolaire. Elle hocha la tête "pourquoi pas, mais il faut déjà terminer tes études et...tes notes de mathématiques sont catastrophiques." Elle fit une moue septique
"Tu as pensé à te faire aider dans cette matière

Sunday, December 25, 2022
11:27 AM

Auteur : djénie a l'idée

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion

Forums \ Témoignages

une claque sur les fesses...8 mois de prison !


Mes amis quelle humanité vivons nous ?
Moralité: il faut regarder à qui appartiennent ces fesses rebondies .
Ne pas toucher les fesses d'une journaliste italienne par exemple et ce devant beaucoup de témoins....et la caméra professionnelle surtout.
Pauvres hommes incapables de porter plainte pour une gifle féminine, pauvres femmes incapables de se faire respecter et de rabrouer les pauvres types...
ben triste tout ça...

Dernière participation le
Wednesday, December 21, 2022
2:51 PM

3 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Forums \ Témoignages

ouf le mot "émeute" existe toujours...


mais il n'existe que dans les pays étrangers à la France...
Par exemple au retour des vainqueurs argentins il y a eu un mort et les forces de l'ordre ont été prises pour cible: jets de pierres etc ...
Nos journalistes n'ont pas hésité....et employé avec délectation le terme "émeutes"
dieu merci, ce n'est pas chez nous que de telles choses pourraient se produire....

un moment j'ai eu peur que l'académie française n'ait supprimé le terme...
les "synonymes" (incidents affrontements soulèvements, révolte de quartiers, agitations) sont nombreux il faut bien s'en servir aussi...

Dernière participation le
Wednesday, December 21, 2022
11:00 AM

1 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 30/01/2023 à 05:05:39