Accueil | Connexion
Gimel - 986228
Skip Navigation Links.
Blog \ Forums   Tous ses forums


Plaisir d'écrire

En hommage au Vrac.





Que seront devenu dans une trentaine d’années des sites comme le notre ? J’ai mis le pied ici en Janvier 2004. J’ai commencé à boire le biberon sur « en Vrac » un forum ou le plaisir d’écrire n’est pas un vain mot, j’y suis depuis resté fidèle, surtout, en m’essayant à l’écriture de la poésie, quelques textes pour tout dire, d’autres pour ne rien dire en ayant cependant toujours présent à l’esprit le respect et le plaisir.

J’ai laissé libre cour à mon cerveau afin qu’il puisse fantasmer sur ce que pourrait être un site de rencontres et de partage dans les années 2030, permettez moi de vous le présenter :

Dernière participation le
Tuesday, April 17, 2012
7:53 AM

213 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Messages perso

Aff depuis si longtemps ????


Aff J'y suis encore

Ecoutez je vais me confier,

J'ai rencontré une femme admirable sur Aff et beaucoup d'autres qui sont remarquables, je vous dis qui... non j'en oublierais plein j'ai aussi rencontré des mecs biens si si la aussi pas de noms les oubliés m'en voudraient.

Eh puis j'ai rencontré des mules (des compteurs si si c'est dans mes textes) des méchants, des fachos, mais je suis encore sur Aff alors pourquoi ?
pour ceux qui aiment lire mes textes, pour celles qui m'aiment un peu beaucoup à la folie et finalement pas du tout.

Mais voila tout ça c'était avant.....
Aujourd'hui, je veux dire à la femme que j'aime que je l'aime encore plus, mais je veux dire aussi à mes infirmières adorables que sans elles je ne suis plus grand chose

Domi dirait: "ont-elles quelque chose sous leur blouses et moi je dirais qu'elles ont un truc plus important que leurs dessous, c'est leurs mots et leurs coeurs pour des hommes ou des femmes qui demandent leur aide

Dernière participation le
Sunday, October 10, 2010
10:09 PM

58 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Messages perso

T'oublier c'est mourir , c'est pas l'heure


J'ai besoin d'aide pour te dire:

Bon anniversaire
Allez Cachou, viens m'aider la dernière fois c'était Bambou qui m'accompagnait pour souhaitez l'anniversaire du bel ange



et puis j'avais dit:



J'ai oublié mais je te promets noir c'est noir

Dernière participation le
Tuesday, May 12, 2009
7:38 PM

15 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Plaisir d'écrire

Petite histoire d’une grande détresse ou Le compteur fou


J’ai rencontré cette nuit un compteur de mots, vous vous dites sûrement, il commence mal Gimel, v’la qu’il écrit conteur comme ceux de l’EDF, alors soyez rassuré j’ai encore toute ma tête, mon compteur compte vraiment, oui, 1,2,3,4……, parfois au delà de 50, là je vous entend , vous vous demandez, pourquoi comptez les mots, les écrire passe encore, les trier, les classer pour en faire des phrases, c’est parfois utile, les prononcer pour mieux se faire comprendre, c’est préférable, mais les compter, pourquoi faire ???

Qui plus est, il les comptes la nuit si si , vers 3h du matin, il doit bien s’ennuyer le pauvre homme, compter les mots la nuit, y aurait-il un psy parmi vous, il serait intéressant de connaître l’avis d’un spécialiste, quelle épouvantable maladie se cache sous cette pratique, une paranoïa numéroidale ou une schizophrénie numérique.

Mais en plus de les compter, il les classe par catégorie et par auteur, oui vous avez bien entendu, par exemple il pourrait dire machin a utilisé 20 fois le mot Ducon, 40 fois le mot dit, 3 fois le mot des, 5 fois le mot âneries, 1 fois les mots à longueur, et 6 fois les mots de posts, et après il vous pose la question, d’après vous qui est machin, quel jeux mes enfants, vous vous dites mais quel intérêt, pourquoi perdre son temps à de telles âneries.

Eh bien à mon avis, parce qu’il s’ennuie :
Comment ça j’ai tout faux,
Ah bon vous croyez
Vous avez p’têtre raison, il fait ça pour emmerder les gens, eh oui si on regarde bien, il n’aime pas que les gens s’aiment, comme on dit chez nous d’amour ou d’amitié, alors vous croyez pour leur faire du mal, il balance des mots, des uns sur les autres, et des autres sur les uns.

Ah non ce n’est pas possible, la vous exagérez pas un peu ? Il veut que les gens s’engueulent entre eux, et que l’on arrive par exemple à entendre
« Arrêtes de parler de moi, l’autre nous surveille, il note tout ce que tu dis »
Vous savez à quoi ça me fait penser, à « la zizanie » dans Astérix, mais alors c’est un fouteur de merde ce mec, un compteur fou, même pas bleu mdr.

Et en plus, il a tout faux, tiens si on prend un de ses exemple, il parle d’une personne qui dit certains mots dont les noms de ses amis, imaginons qu’il parle de moi, il arrivera jamais, moi les gens que j’aime bien, je parle d’eux sans arrêt, si j’ai un ou une véritable amie, je dis ou j’écris ou encore je pense à lui ou à elle mille fois par jour, oui je sais je dis mille fois, c’est pour dire que c’est trop pour compter, j’ai pas raison ?

Hein ? Quoi ? il aurait pas d’amis et il jalouserait ceux qui en ont

Mais alors, le compteur maléfique, c’est un malade et un jaloux, soyons gentil, le premier qui trouve un médecin, il lui donne ses coordonnées, il faut l’aider le pauvre, en attendant, si on faisait une quête pour lui acheter un boulier chinois, il pourrait continuer à s’amuser avec ses comptes d’apothicaire.

Dernière participation le
Thursday, May 13, 2004
8:40 PM

8 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Plaisir d'écrire

Pére Julien gentleman chasseur


Eh oui joker, tu ne crois pas si bien dire, écoute cette histoire elle ne sera qu’en prose, tu disais l’autre soir, parle-nous si tu peux d’un chasseur gentleman, je pourrai simplement te citer sur le site l’exemple de notre ami Laurent chasseur de la bête noire qui à mon humble avis des chasseurs est sûrement gentleman. Mais ce serait facile, aussi laisse-moi te raconter cette histoire réelle que j’ai vécue il y a de ça deux ans



Ancien chasseur je suis, je n’ai donc pas de problèmes pour rencontrer de temps en temps les adeptes de Saint Hubert (patron des chasseurs). Curieux de nature quelque soit le domaine, j’ai voulu une fois, prendre la température régnant dans un groupe de chasseurs, rendez -vous fut pris avec le responsable de la battue et je lui demandais s’il existait dans leur équipe un chasseur gentleman avec qui j’aurais pu sans trop déranger passer une partie de la journée, ma question souleva une hilarité générale et l’on me répondit, « oui nous avons ton homme , il n’est pas très bavard, un peu rustre, mais respecte-le surtout c’est notre aîné à tous » .


Fort de ces renseignements, un peu inquiet ma foi, j’attendais gentiment de
rencontrer l’ancien. Mon attente fut courte, dans mon dos apparut un homme aux traits bien burinés, marqué par les années.

-« Je m’appelle Julien, viens avec moi gamin, je vais t’apprendre la chasse, du moins ma chasse à moi ».

Il avait une voix douce, inattendue, il respirait la malice, vêtu d’une vieille veste de chasse en velours qui fut jadis côtelée, luisante de crasse et surtout odorante, d’un vieux pantalon rapiécé et d’un béret sans âge vissé au coin de l’oreille.

A son épaule et c’est la le plus surprenant, bien sûr on pensait y voir une vieille pétoire, stupéfaction, une de ces carabine dernier cri, chef d’œuvre de l’armurerie allemande rutilante.


C’était un solitaire, même lorsqu’il rejoignait ses frères de battue, il s’arrangeait toujours pour aller se poster là ou personne ne viendrait l’ennuyer. Il avançait sans bruit, me faisant quelques signes, m’indiquant de le suivre, il disait quelques mots plutôt les murmurait, on aurait pu penser qu’il ne voulait surtout pas déranger la quiétude de l’endroit. Il me dit doucement :

-« Nous sommes au bon endroit, fume si tu le veux ça n’a pas d’importance »

Après un long silence, il me dévisagea, son visage s’éclaira, il se mit à parler

-« Tu sembles un bon gamin, laisse-moi t’expliquer pourquoi la chasse, c’est parfois une connerie, pourquoi veux-tu tuer une biche ou un chevreuil alors que si tu le veux ils viendront manger dans ta main »

J’étais éberlué, je ne pus m’empêcher de lui répliquer :

-« Père Julien, je ne comprends pas bien, vous avez dans les mains une carabine aussi dangereuse qu’une arme de guerre ».

-« Là, vois-tu gamin, ta réponse tu vas l’avoir tout à l’heure, maintenant silence, écoute un peu les chiens, ils viennent de lancer, j’te parie aux abois qu’il s’agit d’un chevreuil, ne bouge pas , dis plus rien et regarde bien, là dans la coulée, c’est là qu’il va passer »

On entendait au loin la musique des chiens, elle venait en effet dans notre direction, je fixai la coulée indiquée par Julien, c’est lui qui me montra, la bête sautillait, un beau male coiffé d’une magnifique ramure, selon moi une bête de quatre ou cinq ans, quatre-vingts mètres, la distance était bonne, j’étais prêt à entendre claquer la carabine, au lieu de ça, j’en fus interloqué, le père julien siffla deux coups brefs, surprise autant que moi, la bête s’immobilisa au creux de la coulée, cinquante mètres immobile de trois quart, position et distance idéale pour recevoir la mort, mais rien, le père Julien bougea, et la bête dans un saut disparut dans le fourré.



-« Père Julien, pourquoi ?»

Il se tourna vers moi, sourire complice

-« Gamin regarde »

Il me tendit son arme ouverte, elle n’était pas chargée et il dit :

-« Tu l’as ta réponse gamin, les animaux, ceux-la, c’est mes amis, oui j’en prélève un de temps en temps, faut bien manger et puis une truite ou deux, quelques champignons et puis tu sais, j’ai mon jardin, des poules quelques lapins et à mon age, tu sais faut pas grand-chose pour vivre ."

Et il ajouta : "au fait le chevreuil, c’est une bête de sept ans un beau reproducteur, il va en faire des petits celui-la ».

Quelle leçon, et quelle journée, le père Julien m’a montré du gibier ce jour- là comme jamais je l’avais vu, il m’a montré sa forêt, il m’a fait découvrir sa nature.



Tu vois Joker, ce Père Julien là, si ce n’est pas un gentleman chasseur malgré ses 82 ans aux châtaignes, alors j’ai perdu mon pari.

Dernière participation le
Wednesday, May 12, 2004
11:46 PM

14 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

    

Blog mis à jour le 20/04/2014 à 06:43:38



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit