Accueil | Connexion
amethyste60 - 1806870
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes

Poèmes -démi°°°° - 731109

je prends mon temps


je prends mon temps
en cet instant
mes amours finissent toujours
pourquoi je n'aime qu'un instant
mais à quoi bon le regretter
mon bel amour de cet été
mon ciel reste couvert
de gros nuages plus lourds
que mon chagrin d'amour
moi j'ai le temps
je vous le donne
et tout encore m'étonne
je veux bien perdre
chaque seconde
je cherche une âme vagabonde
au bout du temps
ou dans le vent
pour une éternité
je cherche ma moitié
mais il est tard et je repars
demain est un autre jour

Saturday, April 02, 2011
9:09 AM

Oeuvre originale
Auteur : M.H.

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes ♥☆ arwen ♥☆ - 2258363

Pèlerinage


J'ai revu tous ces lieux charmeurs où nous nous sommes promenés
Plein d'amour, l'espace d'un soir, d'une nuit ou d'une journée.
J'ai parcouru les berges de la Seine un soir de pleine lune
Où nous nos cœurs à l'unisson ont partagé leur infortune.

Je me suis allongée dans ce champ de blé où sous tes caresses
J'ai pour la première fois frissonné sous tant de tendresse,
J'ai marché sur ces sentiers entourés de genêts et de bruyère,
Me souvenant ces bruits de la nature et son odeur si familière.

J'ai survolé ces grands déserts d'Afrique, le Namib et puis le Sahara,
Dans ces immensités où j'étais heureuse et comblée dans tes bras,
J'ai revu le soleil se coucher sur la mer qui continuait à me faire rêver
Qu'un jour peut-être tu serais là prêt à me retrouver.



Sunday, June 07, 2009
11:48 PM

Oeuvre originale
Auteur : Arwen

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

12 Commentaires
Impression : Extraordinaire

magnifique, j'aime beaucoup pour ce beau texte plein de romantisme

Poèmes Femme - 1879600

Adoration


De nouveaux dieux sont apparus,
Ce sont nos nouvelles idoles :
appelés drogues, sexe, pouvoirs;
argent, puissance, prestige.

Notre société sacrifie notre jeunesse,
à l'autel de nos égoïsmes.
Moins d'édcuation, moins de respect.
Plus de pauvreté dans notre monde.


Monday, June 01, 2009
8:02 PM

Oeuvre originale
Auteur : Femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

7 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes ♥☆ arwen ♥☆ - 2258363

Je voudrais être Dieu


Je voudrais être Dieu, pour faire disparaitre les souffrances,
Transformer toutes les larmes des enfants en éclats de rire,
Donner un toit à tous ceux qui vivent dans l'errance,
Dans ce monde injuste je voudrais la faim à jamais proscrire.

Je voudrais être Dieu pour que chaque jour le soleil brille
Dans le cœur du nanti comme dans celui du pauvre,
Que l'injustice arrête d'étendre son manteau de guenille,
Et que stoppent les fusils qui dans les rues sèment les cadavres.

Je voudrais être Dieu pour que soit à jamais banni de ce monde
L'hypocrisie, le mensonge, l'égoïsme et la méchanceté.
Que la franchise, la bonté et la générosité deviennent fécondes,
Et que le ciel uniquement d'amour soit pailleté.

Mais je ne suis qu'une de ses servantes qui chaque matin
Crie sa révolte en constatant la noirceur des âmes.
En voyant des enfants mourir sous les coups du destin,
Sachant que de ces atrocités nul n'en portera le blâme.


Sunday, May 24, 2009
11:26 AM

Oeuvre originale
Auteur : Arwen

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

17 Commentaires
Impression : Extraordinaire

magnifique, j'aime beaucoup ton poeme,

Poèmes ♥☆ arwen ♥☆ - 2258363

Orphée


Quand tu seras très vieux, te souviendras-tu beau chevalier
De celle qui t'a aimé plus que de raison, avec tant de passion ?
Elle fut ta dame de cœur, qui voguait en rêve avec toi sur le voilier
De l'amour, notre cap: faire de la tendresse notre mission.

Tu fus mon Orphée je fus ton Eurydice, c'est ce que je pensais,
Pour moi tu descendrais aux enfers et de ta lyre tu charmerais Cerbère,
Et Hadès impressionné par la force de ton amour, la vie me rendrait.
Mais cela s'arrêta brusquement et je réalise que ce n'était qu'une chimère.

Comme cette dryade j'ai disparu de ta vue sur une seule parole de toi,
Sans avoir l'heur de revoir ton regard je m'en suis retournée vers les ténèbres,
Où seule ma muse m'accompagne puisque ton chant n'est plus pour moi,
J'erre dans cette noirceur, en attendant que les Ménades ta fin célèbrent.



Orphée et Eurydice d'après Corot (1861)
© Museum of Fine Arts, Houston, Texas.

Sunday, May 24, 2009
11:20 AM

Oeuvre originale
Auteur : Arwen

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

14 Commentaires
Impression : Extraordinaire

<< Précédant  Page 2   Suivant >>

Blog mis à jour le 06/12/2019 à 22:25:59



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit