Accueil | Connexion
djenie à l'idée - 3130878 
Skip Navigation Links.
Blog   Tous ses forums


Forums \ Société

Voici venu janvier sec.(sans alcool)


Rassurez vous le français est trop popu, donc ils l'ont mis au goût du jour des gens biens et instruits.
ce sera donc draille djanouari...
Encore un beau loupé pour le bien vivre ensemble.
La seule religion qui interdit vraiment la picole, c'est l'islam !
On pouvait donc logiquement espérer que janvier sec aurait été traduit en arabe pour une plus belle harmonie sociale . Une intégration "croisée" en somme.
Ben non, l'occasion était pourtant belle d'intégrer au petit robert ou au petit larousse deux petits mots arabes accolés pour l'enrichissement linguistique de tous.
Et la politique des petits pas alors ?

Dernière participation le
Tuesday, January 04, 2022
5:03 AM

5 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Forums \ Plaisir d'écrire

Mon premier amour au pull over rose.


En plaisantant avec alex sur nos soeurs de misères, des souvenirs remontent...c'est le grand écart émotionnel avec les vertes années.

Je n'avais alors que des copains, on tapait le ballon, on se tapait aussi à la récré pour une injustice, une lâcheté...sous le regard amusé de l'instit' qui gardait nos défoulements dans la limite acceptable de l'époque. On évitait les filles, souvent en avance du côté physiologique: nous gardions nos croissances victorieuses pour plus tard.
Epoque d'observation, d'étonnement, de trouble aussi face à leurs jeunes rondeurs et leur regards moqueurs.
L'été et ses vacances étaient là...une belle saison aux soirées douces et tièdes . Sa famille campait juste à côté de notre tente.
Nous vivions entre vagues éclatantes de soleil, aux embruns vivifiants de la plage, repas de fruits de mer issus de pêche à pied,
De goûters délicieux qui souvent s'étiraient se transformaient en diners . Promenades nocturnes sans pollution lumineuse, jusqu'à un phare qui achevait une bande sablonneuse vierge alors de résidences et d'éclairage public.
Je ne me souviens pas comment nous avons lié connaissance.
Je ne revois que son invariable pull rose et son joli visage, la douceur de sa voix et mes premières vraies conversations détendues avec une fille.
Pour rien au monde je n'aurais loupé "notre" moment...Il était bien court: invariablement entre rentrée de la plage et diner .
Assis côte à côte près de l'entrée du camping où un va et vient était pourtant peu propice, nous nous sentions aussi isolés que sur une ile déserte.
En fait l'important était d'être loin des parents.
J'ai un doute, et c'est dommage, saloperie de vieille mémoire !...nous tenions nous la main ? Je veux croire que oui, mais...en tout cas c'était largement comme si.
Arrivé le premier je la regardais arriver...j'aimais sa silhouette et sa démarche devenues familières.

D'autres vacances sont passées...sans trace d'un pull rose pourtant espéré.
J'avais grandi, et d'autres envies moins sages mais nécessaires à mon parcours masculin me tourmentaient...
J'ignorais la souffrance qui allait me tomber dessus...Le genre de souffrance qui ne tue point, (dieu merci la jeunesse est solide), mais qui salit d'un coup nos plus beaux rêves. Il faut bien grandir aussi dans sa tête...
Elle me dit bonjour, je ne la reconnus pas.
Ma mère insista: mais si, tu te rappelles bien ?
Je crois avoir gardé une contenance assez digne alors que mon plus beau souvenir s'effondrait.
Trahison! qui a commis ce crime ? Qui s'est permis de lui faire ça ? Qui a osé ?
J'ai pleuré en silence, (les maisons de toile sont très indiscrètes) un peu pour moi, beaucoup pour elle.
je l'ai pleurée....
Enfuie la jolie fillette, gâchée par la puberté ou par je ne sais quoi, ou je ne sais qui....
je ne décrirai pas sa nouvelle apparence...je ne veux pas qu'elle efface à jamais mes ravissements d'autrefois.
Elle restait sympathique, mais j'ai honte rétrospective de mes regard courtois de cet été et surtout de mes absences de regards.
Il faut bien se protéger un peu...
Aujourd'hui je me le confesse: oui c'était vraiment une souffrance amoureuse, et c'est bien moi qui l'ai abandonnée....lâche que tu es.





Dernière participation le
Wednesday, December 29, 2021
4:15 AM

1 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Forums \ Témoignages

la justice implacable pour certains...


un homme travaillait dur pour rembourser les dettes commises par son ex .
enfant de la dass balancé de familles d'accueil en famille d'accueil, il bossait.
il était propriétaire d'une maisonnette qu'il avait courageusement commencé à rénover en pleine campagne.
Son ex ne possédant rien, les rapaces plantèrent leurs serres dans le dos du gars.
Avec la pression angoissante des huissiers et des avocats de la banque, il acceptait toute sortes de travaux.
Un jour on lui demanda de monter sur un échafaudage dressé à 9 mètres de hauteur.
un mauvais montage (l'installation n'étant pas fixée aux murs par l'entreprise) le fit tomber et lui brisa les deux jambes.
deux ans de souffrances, d'opérations pour tenter l'impossible. Hélas, dans bien des pays on lui aurait coupé une jambe.
certes il a ses deux jambes dont une qu'il ne peut poser en appui.
malgré des tentatives douloureuses de rééducation le voici donc en fauteuil roulant...à vie. Sa maisonnette est sise sur un terrain dont une partie était vendable, car constructible.
ne tenant pas compte de son impossibilité de répondre aux courriers depuis l'hôpital, les débiteurs (une banque) mirent en route la machine à pousser au suicide tout bon citoyen.
Plutôt que de récupérer une bonne partie de sa dette en lui proposant de vendre son terrain constructible, ils voulurent très légalement (3 avocats pour la banque) tout lui prendre.
Ils sont venus toujours légalement et aveuglément ; deux gendarmes, 3 avocats, un témoin ??? un serrurier, l'huissier…
sa petite pièce de vie était pleine à craquer.
on lui a gentiment conseillé de ne pas se suicider tout de même. En tout cas pas avant la saisie.
je suis allé auprès de ces braves citoyens; croyez moi ils n'étaient pas fiers d'eux...mais les avocats seront payés par la vente forcée ou aux enchères, alors...
Un petit moment de honte est vite passé…
il a une avocate payée par le contribuable, car il n'a plus les moyens avec son revenu ridicule en attendant que sa situation de blessé du travail soit reconnue.
il a la possibilité de faire appel. Seul, sans famille, sinon des voisins qui font marcher la solidarité. Apport de bois pour son insert posé par terre, légumes de récup, rampe d'accès pour qu'il puisse sortir et rentrer chez lui.
Car rien ne bouge depuis deux ans...
on lui assure qu'il aura un logement adapté dans une ville, sans jardin, sans la tranquillité dont il dispose et sans loyer à payer surtout.
C'est un homme, sans enfants, sans famille...facile à écraser, sans possibilité d'être protégé . Il tient bon , il m'étonne...C'est la machine à broyer ordinaire qui lui tient le couteau sous la gorge….très légalement.

Dernière participation le
Saturday, December 25, 2021
3:22 PM

1 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Forums \ Actualité

joyeux noël aux millions de fidèles d'affection...


joyeux noël à tous les damnés de la terre, à tous ceux pètent dans la soie, à tous ceux qui dépriment, à tous ceux qui "se la jouent", à tous les covidés, aux anti vax, et aux autres.
nedeleg laouen à mes vrais compatriotes

Dernière participation le
Saturday, December 25, 2021
11:05 AM

3 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Forums \ Politique

Respectez vos ainés jeune homme !


Un gars à marine était invité sur un plateau tv D'habitude les politiques me fatiguent assez vite, à part à petite dose zemmour qui est d'une truculence rafraichissante.
Généralement je zappe pour du géographique, de l'animalier, de l'historique...
Mais ce soir là le jeune Jordan Bardella était dans l'offensif et dans l'offensant, selon un toubib invité. Une odeur de poudre flottait sur le plateau. Comme tout bon voyeur et entendeur, j'ai profité du spectacle...
Répondant à un journaliste il lui donnait du "monsieur le procureur" , il démolissait le sacro saint monde médical et ses contradictions dans la gestion covid.
A bout de nerfs le dit toubib lança ce fameux "respectez vos ainés jeune homme!"
Venu du fond de mon enfance surgit la trahison de l'enfance vis à vis des crapules adultes.
A partir de quel âge peut on critiquer nos ainés ?
Si on parle de la pédoagression, des détournements d'argent de mr crozemarie, qui piochait dans la caisse des cancéreux , de strauss khan, et de tant d'autres, un enfant, un ado, un jeune homme a-t-il le droit de critiquer ces "illustres ainés"?
Je peux comprendre que malgré toute son expérience, ses acquis scientifiques le brave toubib soit choqué par la contestation désinvolte du jeune politique.
Mais le médical à force de jouer les journalistes et de vouloir occuper l'espace médiatique s'est grillé tout seul...
Il y a des jeunes qui ne méritent pas notre respect, c'est vrai, mais ceux qui veulent peser sur l'avenir le méritent tout autant que les anciens qui font preuve d'esprit scientifique en avouant: nous ne le savons pas encore. on cherche...
Le passé est facile à critiquer, on dit que nous sommes la génération qui a tout bouffé.
Il faut surtout demeurer humble quel que fût notre chemin.
nous ne sommes que de passage....



Dernière participation le
Saturday, December 25, 2021
3:45 AM

10 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

<< Précédant  Page 2   Suivant >>

Blog mis à jour le 21/01/2022 à 05:24:41



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit