Accueil | Connexion
Gabriel & Laura - 1364903
Skip Navigation Links.
Favoris \ Textes \ Poèmes

-démi°°°° - 731109

le jocker polisson


Il se glissa dans le sillage
comme un reptile peu soucieux
de faire rire au passage
avec un petit air malicieux
qui est-il donc à sautiller
à bousculer ou rigoler.

Il est entré dans l'immense jardin
il bondissait avec assurance
il gambadait avec insouciance
fier de ses bonds! le petit malin
on poussait tous des cris de surprise
quand il semblait agiter sa matière grise.


même si je savais qu'il ne faisait pas partie de mon jeu...
si j'm'attendais à le voir surgir!
Le valet le vit le premier
non seulement ses vêtements plutôt comiques
mais ses grelots qui tintinnabulaient
donnaient à la situation un air tragique
à quelle famille donc appartenait-il?
il semblait être monté sur pile.

Il éclaircit la voix avant de poursuivre
je suis ici mes très chers amis
je n'ai pas une attribution très précise
mais dans le jeu, je peux vous battre tous
auparavant jamais personne n'avait osé
se présenter avec tant de volonté
à ces maîtres des lieux: les rois et les reines

Mais qui donc a créé ce petit bouffon
s'est écriée sa majesté
qu'on lui tranche la tête,
et cria "S.O.S.!" son armée
qui bien vite s'est précipitée
emmener au loin ce petit polisson
qui venait déranger les règles
établies depuis des traditions
"Pas grave! entendit-on
mais nous nous reverrons!"


L'histoire de joker... pour un joker vraqueur... qui aime rire à ses heures...
du moins je crois...
même après plus de dix ans...iln’a Pas changé d’un iota


Hommage à un certain temps...ou à un temps certain...

Wednesday, August 01, 2018
11:17 AM

Oeuvre originale
Auteur : Moi .... pour lui... celui qui mérite à être connu.... oh! oui...

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

11 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Philippe - 1241248 

Reste avec moi ce soir...


Ce soir j’aimerais te sentir près de moi…
Pas qu’une vue de l’esprit et de la pensée…
Sentir ta présence dans tous les coins de mon existence…
Ton rire qui est un sourire au soleil…
Soleil levant…
Sentir ta présence, ton corps… ta chaleur…
Réveil, éveil en sourire…
En silence qui lui saura bien interpréter nos regards…
Un appel au loin…
Ce soir reste avec moi…
Ne quitte pas si vite…
Reste avec moi
Ce soir j’aimerais …
J’aimerais partager ce repas, ce festin…
Cette musique que j’entends …
Ce désir juste d’être là tout près…
Et laisser nos états d’âmes s’exprimer…
Ce soir je te sens près de moi…
Demain, peut-être vais-je plus que le ressentir…

Monday, June 25, 2018
6:49 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

19 Commentaires

Philippe - 1241248 

Un reve


Le soir je marche dans l’ombre
D’un souvenir qui s’enfuit
C’est un beau rêve qui s’ombre
Vers les abimes de l’oubli
J’entends ta voix qui m’enchante
Pourquoi ton sourire me hante
Comme une reine sans roi
Ma vie n’est plus rien sans toi

Monday, June 25, 2018
6:49 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires
Impression : Extraordinaire


magnolia - 781221 

2004


La nuit m*entoure de silence.
Je saisis lentement les feuilles
du calendrier prêt à mourir.
Le mystère de l*avenir séduit ma pensée.
Le Nouvel An.....
ô j*aime l*imprévu pour songer !
Le coeur et le cerveau sont unis
quelquefois pour chanter à la vie;
d*autres , un petit chagrin, une trace inattendue.-
La raison de parcourir le temps, de
faire la résistance,
le ying et le yang.
Et les chemins de l*âme qui poursuivent
toujours un seul but:
LE BONHEUR





Thursday, March 30, 2017
10:29 PM

Oeuvre originale
Auteur : Magnolia

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

16 Commentaires

Sylvie - 2635386 

TRISTE ANNIVERSAIRE...




Comment vous expliquer mes sentiments
Comment partager ce que je ressens ?
Seuls les murs entendent mes plaintes
Mes larmes de rage ne sont pas feintes.

La journée avait mal commencé
Cette maudite voiture refusait de démarrer
J’étais si pressé d’aller te retrouver
Que j’en avais oublié la sécurité !

Me voilà, le coeur battant
Devant cet immense bâtiment blanc
Je sais que tu m’y attends
Je grimpe les escaliers en courant.

Horribles couloirs noirs
Ou l’on croise le désespoir
J’arrête ma course effrénée
Juste le temps d’essuyer une larme qui venait de couler.

Toc, toc, puis-je entrer ?
Mais que ce passe t’il mon coeur
Pourquoi es tu tout recroquevillé ?
La souffrance vient à nouveau de te défigurer !

Tu ouvres enfin tes magnifiques yeux bleus
Tu te souviens on en riait tous les deux
Tu souris, je t’attendais depuis si longtemps
Au diable ces maudits fils qui te relient à l’oxygène
Je tombe dans tes bras et t’embrasse à perdre haleine.

Pourquoi maintenant ?
Pourquoi pas avant ?
Que de questions restent en suspens ?

Il faut faire vite
Tout est essuyé
Tout est minuté
Tout est aseptisé...

Alors d’un élan je te raconte
Toutes nos histoires du passé
Pour qu’un bref instant ta souffrance soit oubliée.

On vient me chercher
Vous devez-vous en aller
Le laisser se reposer
Vous savez qu’il est fatigué !

Oui je ne vais pas tarder
Mais avant laissez moi lui donner un baiser
Il me chuchote j’aime ton parfum
Je lui glisse mon petit flacon entre les mains
Bat toi mon coeur
Devant nous est le bonheur !

Je m’écroule sur le trottoir
Sous le regard des passants hostiles
Et j’hurle Toi la haut
Tu as déjà pris ma Maman
Tu m’as volé mes enfants
Alors s’il te faut ma vie prends là
Mais garde mon ami ici bas !





Wednesday, June 08, 2011
8:16 PM

Oeuvre originale
Auteur : Sylvie

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

14 Commentaires

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 13/07/2020 à 13:02:09



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit