Accueil | Connexion
moonfriend - 2163469
Skip Navigation Links.
Liens \ Forums \ Témoignages

Mimi17rft - 1568753 

Le Temps au fil du Temps . . .



Pour donner le temps ici,

des photos du ciel de temps en temps

j'attend vos participations

pour avoir le temps là et là-bas




Dernière participation le
Wednesday, April 28, 2010
10:32 PM

1080 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

835521

L'histoire de mon fils M


Je vais vous raconter une histoire vraie, celle de mon fils M....

Certains vont comprendre le sens du mot éducation.

Je venais d’être nommée comme responsable dans centre d’hébergement où les camions du SAMU Social arrivent avec les sdf.

Je connaissais une grande partie d’entre eux et j’avais donc instauré un climat de confiance.
Nous étions trois responsables et avions des plannings assez difficiles.

Après 15 jours de repos, j’arrivais toute fraîche et pimpante à 18h pour lire le cahier de liaison, former les équipes et donner un coup de main à préparer les tables et les kits de toilettes.

Quand j’ai commencé à lire le cahier de liaison, j’ai vu qu’en 15 nuits 7 interventions de la police pour 5 jeunes, deux avaient dû être exclus du centre pour violence.

J’ai demandé à deux animateurs de m’en dire plus. Un refusa catégoriquement de faire la porte, ca commençait bien et l’autre me dit, si c’est comme les autres soirs on va encore passer une bonne soirée.

Après quelques explications, j’ai décidé de faire la porte. A 22h j’ai vu arriver trois jeunes qui correspondaient au descriptif fait par les animateurs.

Effectivement leurs noms étaient sur le fax, mais ils avaient oubliés une chose importante à mes yeux le BONSOIR.

Ils voulaient jouer aux cons je savais faire aussi. L’un deux me dit soudain, j'veux parler au coordinateur ! Je lui fis remarquer que soit il ne savait pas lire soit il avait besoin de lunettes.

Il s’approcha de moi et l’air un peu concon et me dit une meuf chef ? Et je lui répondis Non mon badge c’est pour décorer mon blouson.

Alors soit vous dites déjà bonsoir chose que je n’ai pas entendu, soit je vais vous apprendre la politesse et sans l’aide des condés.

Le plus grand avec sa casquette à l’envers la retira et pour se foutre de moi me tira sa révérence. J’expliquais qu’à l’intérieur du centre j’étais coordinatrice dehors sans le blouson j’étais gladys.

Il n’était pas question de les voir foutre le bordel comme ils avaient osé le faire avec mes deux autres collègues.

Au bout de dix minutes ils avaient dit bonsoir et me suivaient dans le bureau. J’ai offert un café et j’ai expliqué que le premier casse couille allait regretter d’être venu ce soir.

Je leur demandais d’aller au lit au plus tard à 0h, pas de bédots ni emmerder les ptits vieux. Ils sont commencés à vouloir négocier l’heure, devant mon refus ils se sont acquiescés.

J’ai été les conduire à table et j’ai demandé à deux animateurs d’avoir un œil sur eux.

Vers 23h45 je décidai de remplacer l’animateur pour faire la ronde. Plus je m’avançais des WC plus je commençais à sentir l’herbe de Provence.

J’étais folle de rage, mais je devais le piéger. Sans frapper je suis rentrée ds les wc, toujours le même fumait tranquille son joint qu’il venait d’allumer.

Il avait le choix soit il le mettait dans la tinette des chiottes soit il le fumait dehors mais par contre il restait dormir dehors.

Il a commencé à hurler quand deux sdf sont venus pour voir si j’avais besoin d’aide. Il était hors de question que je baisse les bras devant un petit con.

Il avait le marché en main et une chance pas de condés pour consommation de produits illicites.

Mon argument était simple, il fumait sans bosser donc il volait, ça risquait de faire beaucoup et pour peu qu’il soit du sursis !

Comme j’étais bonne fille je lui retirai son joint et l’emballa afin qu’il le retrouve le lendemain. Ils étaient sensés dormir, quand vers deux du matin un sdf m’interpella pour dire que les jeunes écoutaient du rap à fond et que personne n’arrivait à dormir tranquille.

L’animateur a voulu s’en charger chose que j’ai refusé, j’avais commencé avec un j’allais me faire les trois.

J’ai demandé aux sdf de la chambre d’à côté de changer de chambre juste pour cette nuit et que le lendemain tout devait rentrer dan l’ordre.

J’ai laissé les jeunes s’amuser comme ils avaient envie de le faire, rire et écouter de la musique.

A cinq heures du matin, j’ai pris une petite cloche qu’un sdf m’avait offerte et je suis montée dans la chambre des casses couilles.

J’ai ouvert en grand la fenêtre, j’ai fait sonner ma petite clochette à côté des petites oreilles, ils étaient fous de rage.
J’avais un argument tout prêt : j’avais dis à 0h dans la chambre, vous avez réveillés les pauvres mecs qui bossent EUX, fumé etc.… alors je vous veux dans 15 minutes en bas pour le petit déjeuner et si vous refusez j’ai un jet d’eau qui fonctionne très bien.

J’avais demandé au cuistot de préparer la table pour 4 personnes. Personne de l’équipe ne comprenait où je voulais en venir.

Au bout de 20 minutes la gueule dans le cul le plus bronzé avec son accent de Marseille me dit que j’étais une dingue et que j’avais la chance d’être une femme.

Pour me foutre de lui je lui dis oh peuchère il est fatigué le minot ? Nous étions les quatre à table et j’avais préparé les tartines comme à la maison. M…n’en revenait pas, tu nous fais les tartines, comme une maman ?

Ben oui comme une maman petit con, car vous êtes des grandes gueules mais vous ne pissez pas loin. Après le petit déjeuner nous avions le temps de commencer à apprendre à faire un cv, chose qu’ils ont acceptée de suite.

Vers 7 heures ils avaient en poche une liste que j’avais préparée. Aller s’inscrire à la mission locale, faire les intérims.

Un autre avait loupé son rdv avec le son JAP. J’ai fais une lettre pour demander le report du rdv. Je voulais les voir le soir avec des réponses et des traces de leurs recherches et pas simplement un coup de tampon.


Avant de s’en aller, le petit marseillais me dit dans le creux de l’oreille, je n’ai pas 18 ans et je tenais à te le faire savoir M avait 17 ans et 8 mois, c’est sans doute pas grand chose, mais la loi reste la loi.

Je devais l’informer de mes intentions, nous ne pouvions pas prendre le risque de garder un mineur.

J’ai avec son accord téléphoné à mon directeur qui le connaissait, nous avons pu avoir une dérogation et autorisation de le garder.

Le soir à 20h pile ils étaient devant la porte morts épuisés selon eux mdr. Peu importe s’ils avaient un boulot ou pas, le plus important c’est qu’ils comprenaient ce que j’avais voulu faire.

Le plus grand me demanda s’il pouvait nous donner un coup de main chose que je refusa ; il fallait faire la part des choses.

M était si heureux qu’il s’approcha de moi et me chuchota à l’oreille, tu ne veux pas d’un fils comme moi ?

J’avais pris ses mots à la légère. Les jours passèrent l’un des trois bossait en intérim, l’autre s’est engagé dans l’armée.

M après avoir refait sa carte de séjours avait un emploi de vigile. Je l’ai aidé à trouver une pièce à blanc mesnil mais il avait du mal à gérer.

Un soir il me dit je ne sais pas comment faire car le proprio va encore augmenter son loyer.
Je l’ai regardé droit dans les yeux et lui dit ! Petit beur que j’aime ou tu veux en venir ? toi même tu sais Glad, tu as stéphane , cindy, il te manque un autre garçon pour boucler la boucle hein.

Je savais que le père de ma fille allait accepter. Il a déposé un sur ma joue un et j'ai accepté
A présent il a 30 ans et deux garçons. Comme quoi une tartine beurrée réveille des sens.

A mon ptit fils
Petit ange quand je t’ai pris dans mes bras
Je me suis mise a pleurer
Je n’ai pas eu la chance d’avoir eu ton père quand il avait ton poids
Alors ta venue m’a comblée
Quatre kilos de bonheur
Comme tu es beau mon cœur
Je regarde mon visage dans la glace
Quelques rides apparaissent
Des rides de richesses
Que mes sourires ont laissé des traces
Quand je te prends dans mes bras, je suis comme une idiote
Tes grands yeux écarquillés ressemblent à des griottes
Quand je te vois me sourire , c’est ton père que je vois
Tu as même couleur de peau
Ce teint halé de mon petit maroco
Quand tu grandiras, je te raconterai l’histoire de ton père
Comment un jour il m’a serrée contre son cœur
Car je suis certaine que lui n’osera pas
Gosse de la misère une mère il a trouvé en moi
Par une belle journée ensoleillée il nous a choisi
Timide et taquin, il m’a dit, avec vous je suis bien
Comment résister à tant d’amour
Puis voilà qu’à son tour il m’offre le plus beau cadeau
A toi mon ptit fils je te dédie ses quelques mots






Dernière participation le
Wednesday, June 18, 2008
9:34 PM

26 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Mimi17rft - 1568753 

Méditation ; C'est quoi être vieux ?


A tous ceux et celles qui pensent encore être jeunes, et bien NON !
Beaucoup d'étudiants qui sont entrés cette année à l'université sont nés en 1986 (l'année de la mort de Coluche).
Ils n'ont jamais chanté "we are the world, we are the children" ou "ça, c'est vraiment toi" ni entendu parlé du smurf.
Pour eux, le sida et le chômage ont toujours existé.
Les Twix ne se sont jamais appelés Raiders (2 doigts coupe-faim) et les M&Ms ne se sont jamais appelés Treets (fond dans la bouche pas dans la main).
Et ils ne sont pas au courant du licenciement abusif de Grosquik à cause de son embonpoint remplacé par un ridicule lapin sur les paquets de Nesquik.
Et ils n'ont jamais joué à la console Atari, au Commodore 64, au CPC6128 d'Amstrad. Ils ne connaissent même pas Pac Man.
Ils n’ont jamais vu de disquettes 5 pouces 1/4. Ils te rient au nez quand tu leur dis que les premiers PC n'avaient pas de disque dur et que les écrans n'avaient qu'une couleur.
Le CD est apparu quand ils avaient à peine 1 an et ils n'ont jamais eu de 45 tours de Chantal Goya ou de mange-disques.
Ils ne savent pas ce que c'est que d'écouter la radio à grandes ondes, ignorent comment étaient les anciens téléviseurs et ne peuvent pas expliquer comment on faisait sans télécommande et comment on pouvait regarder la TV en noir et blanc.
Ils n'ont jamais vu de mire sur un écran télévision !
Ils ignorent totalement qui est Candy, le Prince d'Euphor et même le danger que représente un Golgoth.
Ils croient que James Bond a toujours été Pierce Brosnan, ils ne pensent pas aux dents de la mer quand ils se baignent.
Ils croient que les pattes d'éph sont une invention des années 2000 et que le téléphone avec fil est un objet de science fiction, que le minitel est seulement un objet de déco rétro.
Pour eux les patins à roulettes ont toujours eu des roues alignées et Mickaël Jackson a toujours été blanc.
Ils ne te croient pas quand tu leur dis que Yannick Noah a été un joueur de tennis avant et qu'il a gagné Roland Garros 3 ans avant leur naissance.
Ils ignorent que Fonzie est le mec le plus cool de la Terre.
Ils savent que Giscard est un ex mais un ex quoi ?
Ils se foutent littéralement de ta gueule quand tu leur expliques, pendant qu'ils jouent à la Playstation 2, que tu t'amusais autant avec ton Télécran.
Alors dis-toi que ces gens qui sont rentrés à l'université cette année...
Ce sont EUX les Jeunes maintenant !!!!!!
Voici quelques symptômes de ton vieillissement :
Tu comprends le texte ci-dessus et tu souris en te disant "Put ain de merde, mais c'est vrai en plus".
Tu te rends compte quand tu lis les journaux qu'une bonne partie des gens du show biz sont plus jeunes que toi.

Dernière participation le
Friday, April 25, 2008
8:53 PM

392 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Mimi17rft - 1568753 

Nombre d'enfant ?



Quel est le "bon" nombre d'enfant dans une famille.



quel problème peut on rencontré



sont ils plus agréables petits que grands



quelle raison de ne pas en avoir (je ne parle pas la des personnes qui en souhaites mais ne peuvent en avoir)



quelle gène a avoir une famille nombreuse



quels soucis apportent les adolescents




Dernière participation le
Tuesday, December 11, 2007
9:32 PM

325 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

    

Blog mis à jour le 26/09/2022 à 21:42:03



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit