Accueil | Connexion
Marny - 251831
Skip Navigation Links.
Blog \ Forums \ Musique   Tous ses forums


La nuit de rave tourne au cauchemar !


Mais que font les Services publics ? Au moment où le calme semble à peine être revenu dans les banlieues les plus chaudes de notre territoire, La ville de RENNES a offert à sa jeunesse un nouvel espace de liberté. Bien évidemment, la municipalité n’a pas pu offrir à sa jeunesse un voyage en hélicoptère pour sortir de la grisaille de la ville ni en passer les murs. Non, C’est un espace de fête ou musiques et rapprochement entre les gens sont le maître mot dont on parle ici. Pour les plus de 36 ans, je signale que c’est ce genre de manifestations que l’on a coutume d’appeler des rave ou bien, des rave parties. Les moins de 36 ans savent sans aucun doute de quoi il s’agit !

La Municipalité a donc autorisé cette organisation. Et, ce samedi 10 décembre 2005, la fête a eu lieu. Malheureusement, je crois que la ville n’avait pas envisagé l’ampleur du phénomène, qui a drainé dans l’agglomération, plus de personnes qu’elle ne pouvait supporter. Comment contenir, en effet, ces centaines, ces milliers de jeunes sans doute, débordant de la fête et qui se sont retrouvés en centre ville à la recherche d’un lieu où s’amuser. Le centre-ville n’est pas, convenons-en, un lieu adapté aux musiques et aux rencontres nocturnes ! Oui, comment pouvaient réagir les services municipaux ? Ceux qui étaient là pourront en témoigner. Pour le reste, laissons à la justice le pouvoir de décider des responsabilités de chacun.

Pour ma part, je me pose une question, une seule. Le travail d’une municipalité ne consiste pas, dans sa grande partie, à gérer les problèmes, les attentes, de ceux qui vivent sur son sol ? Par cela, je veux dire qu’à fin de gérer cela, la meilleure attitude n’est-elle pas, comme souvent, en ce domaine, de prévoir !

Bien sûr, on ne pouvait sans doute pas imaginer que la première rave, phénomène nouveau ( ? ! ?), drainerait autant de monde. Mais, à l’amont, ne pouvait-on pas organiser, de telles soirées, plus souvent. Cela permettra aux organisateurs d’acquérir l’expérience d’un métier où le hasard n’a pas sa place et aux jeunes de trouver, plus souvent, un espace de liberté, sous les yeux bienveillants de leurs aînés, qui leur permettra de déverser, une ou deux fois par semaine, un excédent hormonal de besoins que leur jeunesse ne sait pas toujours canaliser !

Que pensez-vous Mesdames et Messieurs -, Maires de toutes les communes de France, d’organiser, avec les associations de quartiers, avec les groupes locaux, une soirée musicale qui permettrait aux jeunes de se retrouver, sous l’œil bienveillant de la Croix rouge, des Pompiers et peut-être des forces de police, qui limiteraient leur rôle à aider, orienter et éviter tous risques de débordements, qui, on vient de leu voir, peuvent gâcher la soirée de toute une ville, voire plus…

Qu’attendez-vous, Mesdames et Messieurs, Maires de France ? Quand les fêtes n’en pourront plus de déborder, une fois par an, hors des villes, il ne faudrait pas qu’elles débordent, une fois pour toutes, le pays entier !

A vous, Gestionnaires, de répondre…

Dernière participation le
Sunday, December 11, 2005
11:38 PM

1 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

    

Blog mis à jour le 18/05/2022 à 03:49:53



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit