Accueil | Connexion
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Sweet-Eden Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ - 833184
Skip Navigation Links.
Favoris \ Textes \ Poèmes

Ultimate One - 1131184

Aurélie…


Une sève
Aux multiples couleurs
Nourrit ton être

De l'un et l'autre
Tu es
Ni totalement de l'un
Ni totalement de l'autre
Ni totalement des autres
Unique

Tu existes par les autres
Tu fais exister les autres

Fruit de l'amour
Deviens ce que tu es

Fruit de l'amour
Deviens l'actrice
Là est le bonheur
Découvre son auteur

Sunday, January 11, 2009
8:36 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

5 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Ultimate One - 1131184

Si tu veux...…


Allez viens, je t'emmène dans mon jardin où les printemps sentent bon, les étés transpirent, les automnes perdent la tête et les hivers meurent de froid, allez viens, je t'emmène dans mon jardin...si tu veux bien...
Je t'emmènerai voir la mer et ses beautés, ses vagues, ses rochers,son ciel étoilé...
Je t'emmènerai loin, très loin, et si l'hiver surprenait notre amour,je le réchaufferai au creux de mes mains et je te donnerai des ‘Je t'aime’ toujours, je t'emmènerai loin, très loin...
Allez viens, je t’emmène...si tu veux bien…

Même si je sais bien, que tu t'en es allée sur ton chemin, même si je sais bien... Je t'emmènerai peut-être...un demain...si tu veux bien...


Tuesday, August 05, 2008
11:06 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires
Impression : Extraordinaire

Waou!! C'est beau..

Gimel - 986228

Manque de lettres.




Comment donc résister à ces doux compliments,
Venant d’un si bel ange, je n’peux évidement.
Et quand un troubadour, cancre de son état
En rajoute une couche, lors j’en reste béat.

Je dois bien vous avouer, ma plume est un peu lasse,
Je sais vous allez dire, ton clavier la remplace.
Vous n’allez pas me croire, mais en moins de six mois
Les lettres de mon clavier s’effacent sous mes doigts.

Il me manque le A le E le U le I
Le O et puis le R le S le L aussi.
Comment donc vous écrire, avec si peu de lettres
Des textes pour vous ravir sans choquer les lettrés.

Sachez que je voulais me voter un congé,
Pas longtemps il est vrai, juste une petite année.
Mais, devant vos louanges, la date est repoussée,
Et toi mon vieux clavier je vais te remplacer.

Jean-marc, fais moi une place sur ton banc buissonnier,
Pour le bonheur de tous, le plaisir de leurs yeux.
Nous allons explorer comme de bons échotiers
Les méandres encombrés de nos cerveaux brumeux.






Wednesday, January 11, 2006
1:08 AM

Oeuvre originale
Auteur : Gimel

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Gimel - 986228

Réveille toi


En lisant tes écrits, je lève un coin du voile
Solitaire et secrète tu ne veux pas paraître
Mais pugnace et têtu, il faut que je dévoile
Cette femme cachée que je voudrais connaître

Tes mots sur le papier parlent d’une douleur
Il semble que certains s’en soient pris à ton cœur
Mais qui donc sont ils donc, ces monstres pervertis
Pour t’avoir fait souffrir à regretter la vie

Il émane de toi au delà de l’amour
Un besoin d’amitié que tu ne peux cacher
Tu conjugues si bien, tu conjugues toujours
Cette nécessité d’aimer de partager

Tel un oiseau blessé, tu pardonnes au chasseur
Mais tu t’automutiles oubliant de t’aimer
Réservant ta tendresse aux tiens, à l’âme sœur
Mais je vois tu commences de nouveau à rêver

Réveille toi mon ange, libère enfin tes rêves
Vole vers la lumière et fais donc une trêve
La vie te tend les bras, ne la refuse pas
Repousse loin de toi les affres du trépas





Friday, October 28, 2005
2:45 PM

Oeuvre originale
Auteur : Gimel dédié à Karine

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

J'en ai les larmes aux yeux tellemenr c bo !

Gimel - 986228

Regrets ? Non pourquoi !!!!!!!!!!!!



Quand de la plume jadis en pleins et en déliés
Au papier je confiais le matin mes idées
De mots d’amour couleurs je noircissais le blanc
Pour écrire une romance ou mieux encore un chant

Le poète de nos jours les yeux sur son écran
Et les doigts au clavier comme sur un piano
En effleurant les touches affine sa compo
Le progrès tuera t’il les images d’antan

Mais les mots sont les mêmes, il faut imaginer
Le poète aujourd’hui fait pareil qu'hier
Il rêve à une histoire le soir en se couchant
Et quand vient le matin, il la pose sur l’écran.






Friday, June 18, 2004
1:00 AM

Oeuvre originale
Auteur : Gimel

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

Comme tu as raison Gimel c'est le soir dans la penombre de la solitude que l'on trace ses mots ..En tt cas les tiens sont beaux !

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 01/12/2022 à 11:15:35