Accueil | Connexion
cinthya francine - 1507941
Skip Navigation Links.
Favoris \ Textes \ Chansons

cinthya francine - 1507941

Par amour...


Poupée, avec l'amour t'as pris la poudre d'escampettte,
T'as désiré le coup de foudre t'as dit bonjour à la tempête,
Poupée,t'étais cette fille au pays des merveilles,
Tu lui as ouvert ton coeur plutôt que de t'ouvrir les veines,je sais
T'as vu en lui ce que seule toi pouvais comprendre,
T'étais petite, il était grand,il était tendre,
Je sais,et puis pourquoi se justifier,l'amour ne s'explique pas,
Ni même le sang que l'on retrouvera chez toi...

(Refrain)
Par amour,par amour,par amour c'est tout ce que t'as su dire
Par amour,par amour,par amour rien n'est impossible
Par amour,par amour,par amour c'est tout ce que t'as su dire
Par amour...

Poupée t'as débarqué seule sur un quai de gare,
Tu venais d'ici,de là-bas et t'allais nulle part,
Poupée t'avais de grands yeux bleus mais cernés de noir,
C'était peut-être la raison de ton départ qui sait?
Lui il a vu que t'étais frêle,que t'étais vraiment dans la merde,
Il t'a dit:"T'es trop belle viens je temmène poupée"
A cet instant c'est devenu ton mentor,
Ils avaient tort les gens,l'espoir existe encore tu sais,
Ton innocence lui a transpercé le coeur,
Tu étais son évidence,il était ton âme soeur,je sais
Rien ni personne ne peut juger les gens qui s'aiment,
Ni leurs désirs,ni même le folie qui les traînent,Poupée
Elle était loin cette solitude dans le wagon,
Prison dorée,t'as pris perpètte dans son lagon
Poupée, chez lui c'était le paradis sur terre,
T'as même retrouvé le sourire brûlé dans une petite cuillère...

(refrain)

Poupée tu ne voulais pas laisser le temps te démolir,
T'avais retrouvé le sourire,t'étais redevenu solide,je sais
Vous étiez deux enfants perdus a labandon,
vous êtes devenus deux amoureux contre le monde poupée,
Petite sirène tu nageais dans l'ambulance,
Déambulant parmis les gens,rêvant d'une vie beaucoup moins chiante,je sais
T'avais grandi avec lui et tu mourrais avec lui,
C'était le seul a t'avoir redonné la vie,
Pouée ton visage avait retrouvé sa lumière,
Petite fille sage deviendra-t-elle une meurtrière qui sait?
Pour ses beaux yeux plus rien n'était impossible,
C'était l'amour du vice,l'amour du risque poupée,
Tous les matins il se levait aux aurores
Il te disait:"Ma fée je m'en vais juste nous cherché de l'or,tu sais.Le monde s'acharne a faire de nous des incapables,regardes moi, tu es ma femme je ferais tout pour qu'on se barre"...

(Refrain)

poupée tu étais devenu sa seule héroïne,
Vous alliez vous en sortir poupée sans égoïsme je sais
L'un pour l'autre vous disiez adieu a l'enfer et aux rëves éphémères qui coulaient dans vos veines,poupée
Bientôt la vie sans poison ni artifice de l'amour de l'eau fraïche et des rires sans acides je sais,
Tu étais belle poupée tu étais reine tu tais sienne tu étais reine et bel et bien debout dans un monde qui crève poupée
Il y a des choses que la vie n'explique pas il y a des êtres que la mort te prend et ne te rend pas
Poupée,cette voiture cette vitesse et ton homme sur le pare-brise,
Au volant une triste femme en crise tu sais,
Elle aussi avait trouvé l'homme de sa vie mais la retrouvé dans son lit avec sa meilleure amie,poupée
Dans sa voiture elle a cru pouvoir oubl

Saturday, September 23, 2006
2:44 AM

Auteur : Interprète: Diam's

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire

<< Précédant  Page 2  

Blog mis à jour le 08/12/2022 à 10:57:23