Accueil | Connexion
Femme - 1879600
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes \ Poèmes   Tous ses textes


Etre jeune


Etre jeune, n’est pas question d’âge.
C’est être ouvert à tout, au monde,
A toute nouveauté, être à la page,
A toute découverte, correspondre.
Ce n’est pas porter des vêtements de jeunes,
C’est être hors mode, ou précéder les modes,
Avoir l’esprit ouvert à la vie !
Vous serez jeune parce que vous le serez en vous !
Ne pas avoir peur, vivre le moment présent,
Ne pas s’attacher aux images du passé,
Rêver, vouloir changer le monde, en faire un monde meilleur,
Faire que la bonté et l’Amour ne soient plus des valeurs galvaudées,
Mais des valeurs bien réelles qui nous viennent du cœur,
Et non de l’esprit !
Que la bonté ne soient plus chose feinte ou calculée,
Mais viennent du cœur directement,
Point besoin de religion,
Si vous avez l’Amour en votre cœur !
La seule religion qui vaille est celle de l’Amour !
Combien parmi vous connaissent des règles de religion ?
Combien de vous les pratiquent naturellement ?
Pourquoi connaître des règles sans les suivre !
Pourquoi ces guerres en vous,
Que vous semez à l’extérieur de vous !

Sunday, April 08, 2007
6:54 PM

Oeuvre originale
Auteur : femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

6 Commentaires

Fuir


Je marchais, le regard perdu dans le vide,
Sans but, ni aucune volonté que l’oubli.
J’avançais telle une machine, stupide,
Dans une totale atonie.

J’aurai voulu crier, hurler, pleurer,
Mais la souffrance me serrait le cœur.
Je ne voyais rien qui pourrait m’éclairer,
Il ne me restait rien, aucune vigueur.

J’aurai voulu disparaître, m’effacer,
M’endormir à jamais pour ne plus penser.
Mais ces vagues de pensées venaient me frapper,
Comme des bulles, à la surface de mon esprit, émerger.

Rien ne pouvait empêcher ces douloureux souvenirs,
Remontés sans cesse de ma mémoire,
Me reprochant les erreurs commises, me haïr,
Où donc pourrais-je trouver une lueur d’espoir !

Comment effacer un acte, un mot, des paroles,
Recommencer les actes du passé,
Mais ceci ne se peut pas, ça me désole,
Seuls restent les assauts de nos pensées.

Envie de fuir, d’échapper à toutes ces douleurs,
Mais comment se fuir soi-même,
Envie de se plonger dans une douce torpeur,
De prendre des chemins de bohème.

Vouloir partir aussi loin que possible,
Mais le seul bagage emmené sera nous-même,
Il ne sert à rien de plonger dans l’indicible,
Sans se retrouver face à soi-même.

S’oublier, ne serait-ce pas la seule réalité,
Voir les oiseaux chanter,
Entendre le murmure d’une cascade,
Détruire en soi-même toute barricade.

Les seuls vrais pas que nous pouvons faire,
Sont ceux qui mènent de soi aux autres,
Sans passer par soi, sans itinéraire,
De l’Amour devenir des apôtres.

S’oublier et aux autres, s’ouvrir,
Du cœur soufflera un nouveau chant,
Chaque instant embellir,
Vivre le présent.

Sunday, April 01, 2007
7:24 PM

Oeuvre originale
Auteur : Femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

11 Commentaires

Lumière de la vie


Bien pâle prose que de vos mains,
vous repousserez, ou bien,
Sans intérêt la lirez-vous!
Tant de tristesse contenue dans un seul regard,
Comme l’océan contenir dans une seule larme !
Pourquoi ce vide dans le fond de ce cœur,
Noyant, étouffant toute lumière et toute joie.
D’où viennent ces nuages, qui voilent
La beauté de ces yeux, éteints.
Perdue dans la densité de la vie,
sans but aucun, même sans espoir,
Quel secret est-il caché dans cette âme,
Qui ne voit plus rien autour d’elle !
S’enfermer dans son propre enfer,
Se fermer à la lumière du soleil,
au bleu du ciel,
au chant des oiseaux,
au sourire de la vie,
Refuser de voir l’éclat de la vie!
Un sourire sur ce visage
l’éclairerait de milles lueurs,
y apporteraient un frisson de lumineuse beauté,
où tout votre charme éclaterait !
comme mille soleils.
Tout est déjà présent en vous,
Il suffit de le laisser fleurir et s’exprimer.
Il y a tant et tant de choses à vivre,
que la solitude extrême devient une prison,
Où même l’enfer serait un paradis !
Souriez et vous deviendrez lumière,
car cette flamme est déjà en votre cœur,
elle ne demande qu’à vivre,
et tel un parfum sur une fleur,
S’exhaler alentours.
De tels yeux ne peuvent ne pas s’éclairer
à la lumière de la vie,
et tel un miroir,
renvoyer l’éclat de votre beauté,
Qui, pour l’instant, est au-dedans de vous!
Comme une perle enfermée dans son écrin.

Sûr que si la lumière n’est pas sur vos lèvres,
Le soleil n’en continuera pas moins de briller;
mais le plus important, n’est-il pas
de faire briller celui qui est dans votre cœur!

Wednesday, March 28, 2007
11:14 PM

Oeuvre originale
Auteur : femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires

pensée courte


La Femme est sublime parce qu’elle sait ce que donner et aimer veulent dire.
L’Homme, lui, ne sait que prendre.
La Femme est merveilleuse car elle crée la vie;
L’Homme ne fait que détruire.
La Femme est belle parce qu’elle est douceur et tendresse;
l’Homme n’est que violence et dureté.
La Femme est mature parce qu’elle accepte cette part de masculinité qui est en elle;
L’Homme est enfantin parce qu’il refuse et rejette cette part de féminité en lui.

Wednesday, March 28, 2007
10:40 PM

Oeuvre originale
Auteur : femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

8 Commentaires

Saveurs


Nous sommes tous à la poursuite de l’inaccessible,
Espérant une faveur du destin,
Qu’il nous prenne par la main,
Pour que nos rêves deviennent possibles.
Nous pourchassons l’amour, comme une cible,
Alors qu’il est la flèche susceptible
De nous conduire vers notre cœur,
Car là se trouve ce trésor de grande valeur.
Nous recherchons l’Amour comme un but,
Quand nous aimons, nous voulons autre chose.
Triste est cet Amour mis au rebut,
Pour lequel nous voulons effectuer une pause.
Nous voulons une chose et son contraire.
Est-ce de l’Amour que de se perdre en chemin.
Nous désirons continuer de plaire,
A la recherche de plus de câlins.
Ce n’est pas vous qui trouvez l’Amour,
C’est lui qui vous trouve sur votre parcours.
Lui qui frappe à la porte de votre cœur,
Même si vous pensiez que ce n’est ni le jour, ni l’heure.
Ce n’est pas l’apparence ou l’image qui importe,
Quand l’ Amour frappe à la porte.
C’est le contenu qui importe, pas le vase,
L’esprit pas la lettre, le message pas la phrase.
Ne pas se perdre dans les mots,
Mais voir avec les yeux du cœur,
Alors la vie n’est plus la vie, aussitôt
La vie brille de tous ses feux plein de saveurs.

Wednesday, March 28, 2007
9:42 PM

Oeuvre originale
Auteur : femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

5 Commentaires

<< Précédant  Page 2   Suivant >>

Blog mis à jour le 20/05/2022 à 09:53:28



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit