Accueil | Connexion
Ultimate One - 1131184
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes \ Poèmes \ Copies

Sylvie - 2635386

Tu Es Mon Homme !




Tu es l'homme dont je suis amoureuse.
Tu fais de moi la femme la plus heureuse.

Tu es toujours là pour moi
Tu m'aides à garder la foi et l'espoir
Avec toi je n'ai point besoin de fard
Tu sais partager mes folies et mes joies.

Toi seul sait deviner mes soucis
Quand je ne suis pas bien dans ma peau
Toi seul sait trouver les mots qu'il faut
Pour me réconforter lorsque je faillis.

Toi seul connaît tous mes secrets
Tous mes visages, tous mes vices
Toi seul peut supporter mes caprices
Me comprendre et me pardonner.

Toi seul discerne mes désirs
Et tu me combles au-delà de mes espérances
Par ton charme, ta patience et ta tendresse
Tout mon être et mon amour tu as su conquérir.

Tu es mon homme, mon héros, mon fanion
Mon trésor, ma muse, ma passion
Je te désire, je t'admire, toujours je te soutiens
Tu es l'homme que mon coeur a élu pour souverain.

Tu es mon homme, mon allié, mon compagnon
Mon rocher, mon refuge, ma maison
Celui qu'il me faut le seul homme dont j'ai besoin
Tu es mon homme, mon amour, ma vie, mon destin !



Wednesday, April 20, 2011
11:39 AM

Auteur : inconnu

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

11 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Sylvie - 2635386

UN POEME....













Tuesday, April 12, 2011
7:59 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

9 Commentaires
Impression : Extraordinaire


lanserlia - 993217

Ouf !!!


Ouf, c'est fini
voici venir la pluie
la grosse chaleur de cette nuit
à Paris
c'est fini...

Ouf, c'est fini
les oraux du Capès pour Fanny
le stress, la tension,
l'estomac noué
les machoires serrées
envolées toutes ces émotions...

Ouf, c'est fini
l'attente sur un banc
sous le soleil blanc
et la chaleur de Paris

J'ai retrouvé ma Savoie
il y faisait chaud aussi
mais maintenant c'est la pluie
et on oublie...

Ouf, c'est fini...

Friday, July 02, 2010
8:26 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires
Impression : Extraordinaire


jovaly - 1761455

vie de femme



Dans nos vies de femmes,
Nous avons toutes des blessures,
Que nous cachons par honte,
Nous nous trouvons souvent en face de dilemmes,
Que nous n'osons avouer,
Nous nous sentons souvent déroutées,
Nous gardons nos fêlures,
Et en nous, un combat nous hante,
Alors nous nous perdons dans un enfermement,
Et nous glissons vers une pente,
Qui nous happe brutalement,
Nous plongeons dans les ténèbres,
Nous avons renié nos souffrances,
Nous avions encore confiance,
Mais maintenant comment sortir de ces ténèbres,
J'ai perdu tout sens d'orientation,
A la recherche d'horizon
Que je n'arrive plus à rejoindre,
Je ne fais que geindre,
Mes appels sont sans réponses,
Et je m'enfonce,
Il ne me reste qu'un tout petit souffle de vie,
Qui me maintient en survie,
Si je lâche prise,
Je resterais soumise,
Mais qui peut m'aider,
Qui voudrait m'écouter,
Ma détresse fait peur,
On ignore mes pleurs,
Qui aura la bonté,
De ne pas m'abandonner,
Je ne veux pas m'enfoncer dans des abimes,
Qui m'étouffent,
Je veux sortir de ce séisme,
Malgré les cicatrises qui seront toujours présentes,
Je suis en attente,
D'une vie nouvelle,
Je lance un appel,
Pour que l'on me vienne en aide,
Laissant derrière moi une femme qui se sentait laide,
Et veux retrouver la douceur d'une autre vie...
LE SEIGNEUR A REPONDU A MES S.O.S
Amen !


Thursday, April 01, 2010
4:22 PM

Auteur : fragment

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

7 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Philippe - 1241248 

Ton absence.


deux jours entiers à nous retrouver à nous redécouvrir, j'ai envie de rire, plus encore que de te faire l'amour, j'ai envie de rire avec toi, ton petit rire mutin et discret, il me manque, la distance a fait renaître en moi des sensations perdues, une envie folle de complicité, la distance à mis des accents sur des détails, de l'ensemble de ton corps, je me focalise sur ton regard et ta bouche, ton sourire, ta façon de me toucher les cheveux, tes petits clins d'oeil et coup de coude quand tu veux faire passer quelque chose "en société" et sans cesse revient ce sourire, derrière ton verre porté à tes lèvres, tu écoute une autre voix, mais tu ne vois que moi, tu mordille tes lèvres et tu n'attend que moi, je viens te sauver d'une conversation banale et je t'emmène. Je ne me rend pas encore compte que tout à l'heure quand je vais revenir ici, tu sera là avec moi, je ne sais pas ce que je vais faire, j'ai envie de laisser tomber nos précieux rituels, plonger mon visage dans tes cheveux, m'enivrer de leur odeur, la tête sur ton épaule et t'écouter me raconter.... ton absence


Monday, August 17, 2009
12:55 AM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

22 Commentaires
Impression : Extraordinaire

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 20/09/2020 à 22:41:18



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit