Accueil | Connexion
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Sweet-Eden Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ - 833184
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes \ Poèmes \ Copies   Tous ses textes


Histoire d'amitié.....



Avec vos amis vos voeux trouveront leur accomplissement.

ils sont le champ que vous ensemencez avec amour et moissonnez avec gratitude.

et ils sont votre table et votre feu.

Car vous ne craignez pas de vous présenter devant eux avec votre faim et cherchez l'apaisement en leur compagnie.

Lorsque un ami révèle le fond de sa pensé, vous ne craignez pas de l'écouter ouvertement, sans craindre de vous fermer à ce qu'il vous dit, et vous n'avez pas peur d'aller vers lui avec le ""oui"" de l'assentiment.

Et lorsqu'il est silencieux, votre coeur est encore à l'écoute de son coeur.

Car en amitié, les pensées, les désirs et les attentes sont donnés et partagés sans paroles, avec une joie discrète.

Quand vous devez vous séparer de votre ami, ne soyez pas affligés; car ce que vous aimez
le plus en lui pourrait vous être révélé encore plus clairement en son absence, comme la montagne que l'on escalade apparaîtra plus clairement depuis la plaine.

Que le meilleur de vous-même soit pour vos amis.

Si vous leur faite connaître vos revers de fortune, faite-leur connaître aussi vos succès.

Que faites-vous de l'amitié, si vous ne cherchez vos amis que pour tuer le temps?..

Recherchez plutôt leur compagnie pour faire vivre les heures.

Car il leur incombe de combler vos besoins, mais non pas votre vacuité.

Et dans la douceur de l'amitié réservez une place pour le rire et une place pour le partage des plaisirs.

Car c'est par la rosée des petites gentillesses que le coeur redevient matinal et se rafraîchit

pour ma tres chére: chris.
eulalie.

Tuesday, September 21, 2004
10:05 AM

Auteur : Une Amie....

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

L'aiglon....



un brave trouva un jour un oeuf d’aigle et le déposa dans le nid d’une « poule de prairie ».

L’aiglon vit le jour au milieu d’une portée de poussins de prairie et grandit avec eux. Toute sa vie l’aigle fit ce qu’une poule de prairie fait normalement. Il chercha dans la terre des insectes et de la nourriture. Il caqueta de la même façon qu’une poule de prairie. Et lorsqu’il volait, c’était dans un nuage de plumes et sur quelques mètres à peine.

Après tout, c’est ainsi que les poules de prairie sont censées voler.

Les années passèrent. Et l’aigle devint très vieux.

Un jour, il vit un oiseau magnifique planer dans un ciel sans nuage. S’élevant avec grâce, il profitait des courants ascendants, faisant à peine bouger ses magnifiques ailes dorées.

« Quel oiseau splendide! » dit-il: notre aigle à ses voisins.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« C’est un Aigle, le roi des oiseaux, » caqueta sa voisine.

Mais il ne sert à rien d’y penser à deux fois. Tu ne seras jamais un aigle. »

Ainsi l’aigle n’y pensa jamais à deux fois.

Il mourut en pensant qu’il était une poule de prairie.
------------------------
Sommes-nous tous des poules de prairie ?

Je le crois sincèrement.

Dans tous les domaines, nous nous limitons nous-mêmes sans le savoir.

Pour ceux qui croient en Dieu, c'est une injure à notre créateur, qui nous a fait à son image. Pour ceux qui n'y croient pas, c'est un gâchis que rien ne justifie.


Texte reçu par ma chère amie eulalie!

Tuesday, September 21, 2004
9:52 AM

Auteur : Une amie..

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

Jalousie....1





Poison pire que mortel, toi qui me tenait en tutelle,
Tu aimais me crever le coeur jouissant de mes querelles.
Cesse de manger le bonhomme afin qu'il ne déraisonne,
Aujourd'hui, vipère, je passe corde à ton col, je te désarconne
Parcequ'il n'a su apprécier l'Amour Amitié, l'Amour fidélité
Il a vu sa belle s'éloignée .
Mes jours s'en sont allés errant à la porte du néant,
Comme un poing en pleine face les maux se sont faits délirants.
Tant fut la flamme en nous deux réciproque
Ton feu mourrant le mien suffoque.
Mais la Belle est là qui m'invite à l'Amour
Mon coeur au repos, mon ame en silence,
J'écoute ses cris, rebelle elle me veut sans démence
Son etre à parler le soleil se lève sur mes jours.
Jalousie, reine des maux j'en ai le deuil et toi ma Belle la joie
De mes ailes déployées je t'espère heureuse dans mes bras.



J'ai recu ce texte de Mon Ange ( JF) Merci mon coeur je te félicite et te pardonne car la jalousie est un poison qui entache les sentiments et de toute façon elle n'a aucune raison d'être !





Tuesday, September 21, 2004
9:01 AM

Auteur : Ange d'eden....

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

Démons à coeurs ouverts


Pour une fois je mettrais ici un texte qui n'est pas de moi et que je dédie à un ami trés cher


Une heure impossible à vivre quand mon cœur ne bat plus
Une lueur impossible à suivre quand son corps est ému
Et boire l'amour à genoux
Dans ces jardins de caresses, le sentiment devient fou

Civilisez l'esprit et laisser le corps devenir sauvage
Laisser moi vivre avec elle, on aborde mon rivage
Et vivre ces mots avec amour
Dans ces parfums de tendresses, le poème devient court

J'ai pas su rêver de la réalité
C'est après minuit que l'amour à pris ma vie
J'ai pas su rêver de la réalité
C'est au petit matin que l'amour s'en est aller au loin

Nous ne savons même plus exprimer ce que l'on ressent
Un carnaval coloré à l'égard de nos sentiments
Et danser tout autour de l'amour
Dans ces gracieuses délicatesses, la plaisanterie devient flou

Démons à cœurs ouverts, l'amour aux revolvers
Chante un requiem pour toi et moi
L'enfer devrait s'y plaire, l'amour à dû s'y faire
{Chœurs : l'amour à Lucifer}
Même si je t'aime je porte le deuil en moi

Démons à cœurs ouverts, l'amour au dépourvu
Mime un thème pour toi et moi
L'enfer devrait se taire, l'amour a disparu
Même si je t'aime, je n'oserais plus

Aimer, aimer, aimer, aimer...

Un espoir terrible à vivre quand la peur me tue
Un soir ou l'amour est ivre à jouer des jeux défendus
Quand est-il de ces jardins, ou je devais devenir fou
Au fond je vois quelqu'un, mais ce n'est qu'une ombre au rendez-vous.


*********************************************
Démons à coeurs ouverts
Paroles et Musique: Elliott Égalite Saint-Pi 1992 "La partition désaccordée"
© Aveugle & Sourd



Wednesday, September 15, 2004
1:29 PM

Auteur : Elliott Égalite Saint-Pi

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

Souvenir 1....


Très beau ton dernier poème, très touchant, petit ange, petit coeur.

Pour me faire pardonner de t'avoir un peu délaissée dans ce palais, pour me faire pardonner de m'absenter, plutôt que de partir, je te dédie ces modestes lignes,pas vraiment un poème mais, peut-être, un nuage de poésie.
Je sais qu'elles trouveront un écho en ton coeur.




Te souviens-tu, amour
De nos regards si noirs
Identiques miroirs
D'une passion masquée
Et qui, à notre insu
Encroisaient le tissu
D'un destin partagé

Te rappelles-tu d'un jour
Jardin du luxembourg
Où sur un banc brisé
Des feuilles de peuplier
Flottaient sur un baiser
Si fou, inattendu
Comme un fruit défendu

N'as-tu pas oublié
Le décor d'un café
Rue de la Tombe-Issoire
Où, là, bien à l'écart
Nos mains se sont frôlées
Avant de se croiser
Nouvelle union d'un soir

Et nos premières balades
Marchant d'un même pas
Marchant d'un même coeur
Vers des quartiers d'aubade
Vers des lieux de douceur
Où le jour se fait nuit
T'en souviens-tu, dis?

Et de tous ces voyages
Avec pour seul transport
La beauté d'un visage
La chaleur de deux corps
Découvrant, attendris
Des plaisirs inconnus
De chair et de vertu

Te souviens-tu encore
Des heures de l'aurore
Où, d'un désir commun
Nous chevauchions enfin
Des rêves alanguis
S'échouant sur une plage
De cris rauques et sauvages


T'en souviens-tu?
Je sais...moi, oui



Sunday, September 12, 2004
9:38 AM

Auteur : Un ami ( Pierre)

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 08/12/2022 à 10:09:02