Accueil | Connexion
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Sweet-Eden Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ - 833184
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes \ Poèmes \ Oeuvres originales   Tous ses textes


Dans la démence de mes nuits...




Dans la démence de mes nuits je grave sur les murs de mes rêves mon mal.
Amoureuse de mon loup j’étais et je voyais mon futur avec lui tel le Graal.
Mais prise au piège un jour par la main d’un homme vil et mal-intentionné.
Mon ventre de peine se durcit et mon cœur meurtrit ne sait plus que penser.

Et sous le froid de l’hiver comme une louve affamée je hurlerais ma douleur.
Si fort que mon loup bien aimé au loin entendra les cris venant de mon cœur .
Complices dans la nature nous vagabondions libre dans l’air de nos délires
A présent je ne suis plus qu’une pauvre louve blessée qui ne sait que souffrir .

Le chasseur mal-appris en un instant m’a confiné dans un monde de souffrance.
Mon seul espoir de fuite se résume nocturne à la recherche de mon espérance.
Trappeur infâme en quête d’une quelconque jouissance il a voulu me faire docile.
Immonde sacrilège que de vouloir m’enfermer et de me retenir sera bien difficile.

Car l’appel de mon loup sauvage est plus fort et rien ne me retiendras loin de lui
Tandis qu’enchaînée à mon mal le vent portera mes cris dans le silence de la nuit.
Mon coeur est lourd de mon amour mais je ne laisserais pas mes sentiments sourds.
Et là au bout de la forêt mon loup entendra mon appel pour la liberté de notre amour.



Friday, December 17, 2004
10:26 AM

Auteur : Sweet_Eden...

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires

Les saisons...




Au printemps fleurissent les fleurs des jardins et les primevères dans les prés.
Mes yeux découvrent la splendeur de la nature alors je me laisse transporter.
Mais cette renaissance se fait de courte durée car l’été doit prendre sa place.
Se dévoilent alors les prémices d'un bonheur qui ne restera pas de glace.

Jolies saisons que voilà vous savez m’enchanter par vos ébats climatiques.
Vous embaumez notre terre et enveloppez mon cœur de senteurs fantastiques
Donnant aux amours l'envie de s'enivrer chaque jour sous vos belles couleurs
Délice estivale qui sera savouré délicatement par tant de monde avec bonheur.

Puis la fête du soleil s'achève langoureusement par un appel de l’automne.
Alors à mon prince aux creux de son cœur mon chant chaque jour je fredonne.
Tandis que les oiseaux de l’hiver chantent au creux du ciel leur complainte
Moi j’entends en mon âme l’histoire notre histoire naît sous le soleil qui tinte.

Puis la terre enfile son manteau sur un froid hivernal elle pleure ses larmes.
Mon regard suspendu au tien je découvre que l’hiver peux avoir du charme.
Nos sourires s’enlacent sous la neige tandis que nos baisers se font chauds.
Et grâce à la magie de l’instant je découvre auprès de toi un monde nouveau .

Rêverie du moment prés de la cheminée nous installons notre hote le sapin.
Entre chaque guirlande je déposerais sur tes lèvres un baiser douceur satin.
Je pourrais diaboliquement enlacée à ton cœur savourer l’hiver sans détour.
Car tu auras trouvé au pied du sapin le paquet cadeau que je t’offre avec amour ….



Thursday, December 16, 2004
5:04 PM

Auteur : Sweet_Eden...

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

Le silence de l'hiver...






Dans le silence blanc de l’hiver je déambule morose tandis que la neige tombe.
Je la vois virevolter tout autour de moi recouvrant le sol dans une belle ronde
Le froid hivernal envahie mon corps alors que mes pensées assiègent mon âme.
Morne hiver pour moi qui s’annonce car loin de mon bel amour il me condamne .

Je voudrais me fondre dans la tourmente neigeuse pour aller vers lui heureuse.
Mais ma pauvre âme blessée et assiégée par mes pensées moribondes est frileuse.
Elle est le donjon de mon enfermement qui pour mon être se fait tellement mortel
Tandis que le silence blanchâtre me rappelle que sans toi ma vie n’a plus d’étincelle.

Je rêvais de pouvoir danser sous les blancs flocons accrochée à ton cœur en mélodie.
Hélas le soleil noir en a décidé autrement propulsant mon rêve dans un monde d’oubli.
Lugubrement le cafard m’envahit tel un troupeau de corbeau dans le ciel gris de l’hiver.
Que me veut-il ? Pourquoi ne me laisse t-il pas vers toi franchir cette horrible barrière ?

Tout est blanc autour de moi et le ciel à ouvert ses ailes sur ce qui pourrait être l’Eden .
Mais ma vision se voile mon sang se glace car sans mon bien –aimé j’ai trop de peine
Mon mal se fait pervers en mon âme condamnée mais je prierais la dame aux yeux bleus
Pour qu’enfin je puisse auprès de lui me réchauffer les soirs d’hiver au coin d'un joli feu.




Wednesday, December 15, 2004
5:26 PM

Auteur : Sweet_Eden...

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

L'ombre noire....





Alors que mes rêves étaient bercés par l’amour une ombre hideuse à tout détruit.
Elle à surgit insidieusement venant du néant me harcelant aux creux de mes nuits .
Tandis que ma mémoire enchaînée se souvient d’une merveilleuse féerie musicale.
Mon cœur se remémore les senteurs de mes fleurs sur le pan de mon âme bancal .

Infatigable l’ombre noire me suit imperturbablement elle joue elle me tyrannise
Moi qui pensais pouvoir goûter enfin à la vie ainsi qu’à tous ses tendres délices.
Je me suis trompée de chemin là ou les ténèbres me guettaient et m’attendaient.
A présent prise au piège dans leurs terribles bras je ne peux plus m’en échapper .

Depuis qu’elle rode autour de moi j’ai perdu toute notion du temps et de l’amour
Calfeutrée dans un tour infernale je tremble à l’idée d’ouvrir mon regard sur le jour .
Alors ce soir j’allumerais les hauts parleurs de mon esprit et je hurlerais ma douleur
Tans pis si l’ombre noire me poursuit vindicative je veux crier au monde ma torpeur

Perspicace telle une louve je creuserais le trou qui me délivrera de ses chaînes.
Tandis que mon ciel de marbre gris m’accordera d’hier l’oubli de mes peines
Et à cet instant à mon tendre amour diaboliquement je pourrais faire signe
Lui prouvant de mes baisers que mon coeur remplie d'amour est resté digne.



Tuesday, December 14, 2004
11:43 AM

Auteur : Sweet Eden...

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires

Notre rencontre...





Lors de notre rencontre accordes-moi le privilège de te conquérir
Pour qu’enfin sans peur ton cœur et ton âme je puisse découvrir.
Autorises-moi l’accès de ton temple j’aimerais tant m’y endormir.
Et si le ciel de mes nuits est bordée de roses alors tentons l’avenir .

Laisses-moi panser le temps qui c’est fait en moi profonde blessure.
Main dans la main nous prendrons alors le chemin d’or de notre futur .
J’effacerais l’ombre qui un jour malicieusement à signer notre rupture
Elle a semé le trouble en se faisant d’un semblant de bonheur parjure.


Elle m’a envoûté de ses mots rituels me faisant prisonnière de ses mains.
Brisée je ne sais comment m’échapper maligne elle sait qu’elle me tiens.
Je fonde alors en mon esprit un château ou enfin avec toi je serais bien .
Je berce silencieusement mon cœur fatigué je le voudrais pour toi serein .

J’endors mon âme avec l’espoir que notre rencontre se fasse au mieux.
Je décrocherais pour se faire le santon du bonheur aux creux des cieux
Et si tu m’accordes enfin la joie de t’aimer je peindrais ton ciel en bleu .
Saches enfin que ce jour-là sera pour moi le jour le plus merveilleux .



Monday, December 13, 2004
9:28 AM

Auteur : Sweet_Eden...

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires

<< Précédant  Page 2   Suivant >>

Blog mis à jour le 08/12/2022 à 10:14:58