desespoir
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Desespoir

 
nullPartir je les croyais endormis.
Et pour toujours enfouis.
Au plus profond de mon âme.
Ils sont revenus c'est le drame.
Au fond de moi une brûlure.
A réveillé cette torture.
Que je pensais ne plus connaître.
Car je croyais enfin renaître.

Je ne sais combien de temps.
Il me faudra à présent.

Pour retrouver ma confiance.
Et revivre sans méfiance.
Je ne cherche plus à me défendre
Encore moins à comprendre.

Je voudrais disparaître.
Toujours et à jamais.
Partir, ne plus renaître.
Ne plus jamais penser.

Etre une ombre qui ondule.
A travers le néant.
Et dans le crépuscule.
Oublier le présent.

Ne plus me souvenir.
Des épreuves passées.
Pour enfin devenir.
Un homme libre avec un esprit libéré.

Voler de mes propres ailes comme un oiseau.
Trouver une aire de repos.
Pour toute l'éternité.

Dormir l'âme éclairée.

sachant que la hache de guerre a été déterré.

À présent tout est imparfait.

La confiance perdue.

J'ai personne à qui me confier raconter mes tracas et mes secrets.

Juste vivre et ne pas se lamenter.

Telle est devenue ma vie.

Avant j'étais très apprécié et beaucoup cheri.

Je me demande quand on dit que je suis fou.

Je n'ai aucun choix et je dois l'accepter.



Jai cru à un moment donné que j'étais capable de crée.

Mais la réalité est autre je suis bête et nullement instruit.



Néanmoins je suis poète et toujours capable de composer.

Fermer les yeux ça ne veut pas dire qu'on est aveugle et qu'on ne voit rien.

C'est difficile de mettre de l'ordre dans ses pensées une fois qu'on se sent trahi.

Vivre comme un SDF sans jamais être préparer.

Se sentir dehors alors qu'on est jamais allé.

Sentir la morsure du froid glaciale sur tout le corps alors qu'on est au chaud et délaissé.

C'est dure d'être ensemble tout en étant séparé.



C'est ça ma vie et c'est là ou j'en suis arrivé.

Avant j'étais vraiment un époux ou un amant trés apprécié.

Maintenant que tout est devenu clair il faut tourner la page.

Regarder l'avenir et ne plus se soucier du temps passe.

Johanne tu m'as decu, apres que tu as donne un sens a ma vie.

Pourquoi ce revirement, tu etais si douce et tellement appreciee.

Maintenant tu es devenue l'horreur, femme incredule.

Tu fais pitie, tu es mechante et tu l'as si longtemps cacher.

Naif aveugle par l'amour je ne m'en suis jamais rendu compte du piege qui m'etait tendu.


Enregistré le 23 Octobre 2009 à 07:32
par 2577799

Auteur :
Inconnu

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
4 connectés au chat
24 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Desespoir