Cendrillon

La femme n'a pas changé grand chose dans son comportement depuis des lustres : elle recherche, espère, se prépare, voudrait être séduite par... croit au... se donnera tout entière à... voudrait qu'il surgisse, fabule, rêve, manquera de défaillir s'il... Nous avons nommé le Prince Charmant.

Le Prince Charmant moderne

Il est responsable, un brin viril, enthousiaste, possède un certain humour, un charme certain, une bonne situation, une "gueule", des mains caressantes, une voix câline, une force intérieure, de grands cils, des yeux à faire fondre ; il est droit, fonceur, intelligent... Il ressemble à telle ou telle vedette, tel ou tel héros, tel ou tel animateur...

Elle se prépare, disions-nous, mais comment ? et pour qui ? Là, nous allons être méchants, mais réaliste : imaginez la tête du Prince Charmant si Cendrillon était arrivée avec sa robe de souillon, buvant son champagne cul sec et dansant la bourrée en chantant avec un accent paysan.

D'ailleurs, Le Prince connaissait Cendrillon : il l'avait invitée avec sa famille à ce fameux bal ; Avant, pas un regard, pas la plus petite étincelle, pas la moindre envie de la connaître. Certes, Cendrillon devait sa condition à ses sœurs mais toujours est-il que le Prince est indifférent...

La Cendrillon a sûrement pris des cours de danse, de maintien, de diction (en cachette de ses sœurs bien sûr), ou bien la bonne Fée l'a pourvue de ces dons en même temps que le carrosse et la robe. L'un ou l'autre. Sinon la malheureuse n'aurait eût aucune chance de plaire.

Aucune chance si...

Ceci explique cela. Inutile de croire que le Prince arrivera avec son fougueux destrier si vous l'attendez en guenilles et mal éduquée. Seule la classe, la beauté, l'intelligence l'attire ; une jeune femme incapable de sortir trois mots sans dire une ânerie n'a aucun intérêt. En fait, Cendrillon s'est longuement préparée à rencontrer le Prince. Dans sa mansarde, aidée par ses souris, elle a dansé, dansé jusqu'à avoir les pieds (pauvres petits pieds nus) en sang (avec les sabots, ce n'est pas pratique). Elle a appris à tenir un verre, à boire avec tenue, à grignoter proprement, à faire la révérence, à se tenir droite... (Bien sûr, ces scènes sont coupées au montage pour des raisons pratiques - ça n'intéresse personne, les spectateurs recherchant simplement l'émotion.) Le prince est donc séduit. Pourquoi ? Parce que Cendrillon, au bal, était sublime. Belle comme le jour. Il est aussi amoureux car elle s'est éclipsée à minuit, ce qui ajoute au mystère. Qui elle est en réalité ? Peu importe : elle lui est apparue comme étant la plus belle. Illusion ou réalité

Il était donc amoureux d'une illusion (pas de la vraie Cendrillon), d'une apparition magique... Et là, peu importe qui elle est (nous l'avons vu, le Prince la connaît, du moins sa famille ; il a du la croiser, mais son regard ne s'est pas posé sur elle, elle ne l'a pas "charmé"). Il suppute avec raison qu'elle ne fait pas partie des princesses du royaume : personne ne la connaît. Donc, c'est une jeune femme tout ordinaire, mais qui sait s'arranger, se faire belle, se tenir, etc. La morale est, Mesdemoiselles, que le Prince Charmant se doit d'être "charmé". Inutile de l'attendre si vous n'êtes pas prêtes à tout pour le conquérir. Tout cela veut dire que la chance doit être aidée par l'apprentissage des bonnes manières. N'oubliez jamais que le Prince a été séduit par une Princesse, du moins il l'a vue comme telle ; à vous de paraître avant que d'être. L'exemple de Cendrillon vaut aussi en ce qui concerne les hommes : La première rencontre étant, de loin, la plus importante, inutile de vouloir conquérir une jeune femme sophistiquée si vous vous présentez en baba cool.

Faites ce test : interrogez plusieurs couples ! Demandez-leur de vous raconter leur première entrevue. Ils pourront sans peine vous donner une foule de détails précis ; depuis la couleur de la cravate jusqu'au temps qu'il faisait en passant par leurs premiers mots ou gestes. Il est quand même incroyable de se souvenir de la première rencontre (un an, dix ans après, voire plus), et pas, ou peu, des autres... N'oubliez pas : quand le Prince retrouve Cendrillon, elle est en haillons... Pourtant, il la voit toujours en Princesse...

Dites-vous bien, Mesdemoiselles, que si nous voulons bien faire l'effort d'être pour vous un Prince Charmant (et c'est dur parfois), ne nous faites pas honte... Votre robe de première communiante, gardez-la dans l'armoire pour votre fille, plus tard ! Allez, ne le prenez pas mal, je plaisante.

Le mot du psy 1) d'accord 2) pas d'accord

1) Sans être désabusé(e), vous avez compris qu'il fallait interpréter les contes de fées, et non pas les avaler tout crus. Bien entendu, que nous avons le droit de rêver, mais sans excès et surtout, sans détruire toute opportunité de rencontre utile de par notre imaginaire trop fertile.

2) Cela vous fait mal de penser que les contes de fées ne sont pas transposables dans ce monde réel, et cruel, dont nous disposons. La Belle a dit en voyant la Bête changée en Beau Jeune Homme : " Qui c'est c'lui-là, moi j'aime la Bête, telle qu'elle est. Beau dans mon cœur "

Article original sur grOOnk


Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
 Réflexions
 Conseils
 Noms et prénoms
 La Femme
 Droits
 Alimentation
 Affection
6 connectés au chat
27 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Cendrillonconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit