fer
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Fer

Impression :

(Détail)
Rince-doigts et baise-mains à l'école des hommes tièdes,
et les âmes peu ferrées aiment à jouer les damnées,
elles qui n'ont plus des arts qu'un lointain simili.

Le nègre - Mon neurone ne bande pas pour le vers doucereux.

Ni trop chauds, ni trop froids, ils sont fiers et bien raides,
mais au sein des pédants, mieux se garde de jurer
car qui gratte trop dessous a les ongles croupis.

Les bonshommes - Dans cet enfer remanié, la fortune nous mérite-elle ?


Enregistré le 12 Septembre 2009 à 18:21
par 2363655

Oeuvre Originale

Auteur :
Et ta soeur ?

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
6 connectés au chat
50 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Ferconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


Rince-doigts et baise-mains à l'école des hommes tièdes, et les âmes peu ferrées aiment à jouer les damnées, elles qui n'ont plus des arts qu'un lointain simili. Le nègre - Mon neurone ne bande pa
fer