trois,jours,paix,amour,musique
Forums > MusiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Trois jours de Paix, d'Amour et de Musique

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
1925550 Publié le 07/08/2009 à 21:39 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Bientôt le 40ème anniversaire de Woodstock.

Durant tout le mois de juin, classic 21, radio belge 'classic rock', nous a pondu une rubrique que j'attendais tous les matins sur le trajet qui m'emmenait à l'usine ...

Alors, pour les affectionados
2512166 Publié le 14/08/2009 à 02:54 supprimer cette contribution
ma belle

qui se souvient de lui ? il y etait pourtant et a été un des emblemes de cette manifestation

le refrain est : one two three what're fightin'for
1925550 Publié le 14/08/2009 à 07:12 supprimer cette contribution
Merci mon ti sucre ! Relis toute la chronique j'avais mis le lien...ce qui n'empêche pas de réécouter comme une piqûre de rappel
1925550 Publié le 14/08/2009 à 08:11 supprimer cette contribution
Nous sommes le dimanche 17 août 1969 vers 6h du matin et on apprend par la radio que le gouverneur a déclaré la zone de White Lake sinistrée ce qui laissera penser qu'une pénurie de nourriture est imminente.

Alors les habitants de la région qui trouvent finalement ces jeunes très sympathiques vont se mobiliser à tel point qu'une centaine de familles vont préparer bénévolement des milliers de sandwichs; un hôtelier de Monticello va faire durcir des milliers d'œufs et toute cette nourriture va être acheminée par les petits chemins connus des habitants. La solidarité marche à fond !



Côté musique, Jefferson Airplane va monter sur scène vers 7h du matin, avec tout de même déjà plus de six heures de retard sur l'horaire. Wavy Gravy, le très fantasque ministre de la parole, va annoncer qu'ils sont désormais en mesure de servir le petit déjeuner pour 300.000 personnes !

Très peu filmé, Jefferson Airplane va vivre un concert magique au lever du jour, chargé, bien malgré eux de réveiller l'immense dortoir en enchaînant leurs plus grands morceaux.


Arrivée de Jefferson Airplane


Joe Cocker arrive vers 14h et lui va devenir un des seuls artistes à garder un excellent souvenir de Woodstock. Il a trouvé place dans un hélicoptère qui est arrivé à quelques dizaines de mètres du podium; une demi-heure plus tard il va monter sur scène pour livrer un set de 40 minutes de toute beauté.


A little help from my freinds


A ce moment là, 10 minutes après le dernier morceau, le vent va se lever brusquement, le ciel va s' assombrir et un orage violent va débouler sur le site à toute vitesse. Chip Monk demande aux gens de rester calme, de se protéger tant bien que mal et de faire le gros dos. Il organise la protection du matériel de scène dans des conditions dantesques et en quelques secondes, un déluge d'eau s'abat sur toute la région transformant encore un peu plus le festival en zone complètement sinistrée.



Des scènes extraordinaires se déroulent un peu partout, comme ces immenses patinoires de boue, des dizaines de mètres carrés de grandes bâches en plastique abritant jusqu'à 50 personnes ou ces milliers de hippies détrempés et sous acide qui vivent sur une autre planète.



C'est alors que va naître un chant, tout à fait improvisé et qui va résonner dans quasi tous les festivals depuis des décennies mais crée à Woodstock pour implorer la pluie de s'éloigner...

Le chant de la pluie...

Il faudra attendre 3 heures supplémentaires avant de rallumer les amplis et accueillir Country Joe & the Fish.



Le groupe de Leslie West, Mountain va monter sur scène vers 21h et va donner un des plus longs concerts du festival.



Quelques moments immenses de ce week-end sont inscrit à jamais dans l'histoire.


Le groupe d'Alvin Lee va déferler sur la scène et va électrifier tout le site malgré le danger omniprésent d'une possible électrocution; Alvin Lee avait déclaré qu'il préfèrerait mourir électrocuté sur scène à Woodstock que de renoncer au concert ! 4 longs morceaux suffiront pour laisser tout le monde K.O.

Ten Years After est une formation britannique de blues-rock. Jusqu'à ce dimanche 16 août, la notoriété du groupe reste très confidentielle. Tout change avec leur passage sur la scène de Woodstock, le groupe y accomplit une prestation mémorable, avec pour point d'orgue les dix minutes du morceau I'm Goin' Home, long medley blues, rock et boogie. Le chanteur et guitariste Alvin Lee captive l'audience, sous le charme.

T Y A

The Band, Johnny Winter, Blood Sweat & Tears suivront jusqu'à 3h du matin. Le public est toujours présent mais tout a pris énormément de retard. De très nombreux jeunes ne savent absolument pas comment ils vont rentrer ; d'autres doivent travailler le lendemain matin, beaucoup ne savent plus où ils ont garé leur voiture, et puis il y en a tout de même une centaine de milliers d'autres toujours présents et bien décidés à ne pas rater quelques très grosses pointures, Crosby Stills Nash and Young et Jimi !



Demain, je vous raconterai comment la plaine de Bethel va lentement se vider après les derniers accords de Jimi Hendrix, vers 11h du matin, et je vous parlerai aussi des nombreux artistes qui auraient pu se retrouver à l'affiche ....

913080 Publié le 14/08/2009 à 09:29 supprimer cette contribution



1246157 Publié le 14/08/2009 à 10:31 supprimer cette contribution
encore belle janis
1925550 Publié le 15/08/2009 à 08:51 supprimer cette contribution
"Parler de Woodstock , c'est comme parler de la seconde guerre mondiale"... Citation de Graham Nash quelques années après le passage de Crosby Stills Nash & Young à Woodstock.



Eux aussi vont marquer le festival à jamais; deux sets différents, l'un acoustique, mais sans Neil Young et l'autre électrique (Neil Young n'a pas voulu être filmé) ; ils vont impressionner tout le monde, y compris les nombreux artistes massés derrière la scène qui veulent à tout prix assister à ce concert, tant les performances vocales du groupe sont impressionnantes (ils viennent de sortir leur premier album qui est n°1 aux états-unis). Ils vont occuper la scène pendant deux heures pour finir vers 5h du matin.

Blackbird

Ensuite, le bluesman Paul Butterfield va se produire dans l'indifférence générale et le groupe Sha Na Na qui a pour mission de divertir les quelques dizaines de milliers de téméraires encore présents après 4 jours de musique va bien faire rire les festivaliers complètement épuisés qui n'attendent qu'une seule chose : le concert de Jimi Hendrix.

Arrivée de Jimi

En grande forme, heureux d'être là et dans un état de fraîcheur surprenant, Hendrix va se produire vers 8h le lundi matin avec un groupe quasi improvisé et laisser une énorme sensation de bonheur sur la plaine de Bethel, à ce moment là couverte de déchets, recouverte d'une chape mélangeant silence et quiétude avec une impression de fin de bataille.

Hendrix tire de son sommeille un public apathique. La prestation de son groupe est plutôt terne, en tout cas jusqu'à la version instrumentale de l'hymne américain le Star spangled banner, véritable "guernica sonore" selon la formule d'Yves Delmas et Charles Gancel. Utilisant les distorsions, les sons qui sortent de sa guitare évoquent des cris, bruits de bombes, d'avions, Hendrix entend dénoncer à sa manière la boucherie vietnamienne.

Charles Schaar Murray affirme:"un homme et une guitare en disent plus en trois minutes et demie sur cet immense gâchis et ses conséquences que tous les romans, récits et films mis ensemble.

L'interprétation dépeint, de façon aussi descriptive que peut le faire un morceau de musique, à la fois ce que les Américains ont fait aux Viêt-namiens et ce qu'ils se sont faits à aux-mêmes."

The Star-Splangled Banner

Toutes les routes aux alentours seront fluides car le retour va s'étaler sur plusieurs heures et ne sera en rien comparable aux embouteillages historiques provoqués par l'arrivée massive de centaines de milliers de personnes.



Cette ville improvisée de près de 450.000 jeunes et parfois très jeunes, sans compter les quelques 100.000 autres qui ne sont jamais arrivés, va vivre pendant 4 jours les bonheurs et malheurs propres à ce type de rassemblement.



Hormis 2 naissances, il y aura aussi 2 décès dont celui de Raymond Mizak, un jeune de 22 ans qui, endormi dans son sac de couchage, va être broyé par un bulldozer chargé de commencer le nettoyage du site.





Une société spécialisée va être chargée par les organisateurs de tout nettoyer pour 75.000$ et d'enfouir dans un énorme trou les tonnes de déchets de toutes sortes, chaussures, bouteilles, papiers, vêtements, tentes et plastiques pour ensuite y mettre le feu. 80 000 sacs de couchage ont été abandonnés sur le site, trempés, trop lourds à emporter.
Les habitants vont être enfumés pendant plusieurs jours; la commune de Bethel va porter plainte et une amende supplémentaire sera infligée aux organisateurs.

L'affiche prestigieuse du festival de Woodstock aurait pu l'être encore beaucoup plus : Bob Dylan n'est jamais venu alors que son groupe était présent; personne ne saura jamais pourquoi, même pas lui; Jeff Beck a décliné l'invitation, n'ayant plus de groupe à ce moment là; Iron Butterfly et leur morceau d'anthologie, In a Gadda da Vida était prévu mais tout le groupe a carrément été oublié à 20 km de là; Joni Mitchell n'a pu s'y rendre suite à la décision de son manager; John Lennon était prêt à venir mais avec The Plastic Ono band alors que les organisateurs avaient évidemment misé sur la présence des Beatles; Led Zeppelin était mieux payé ailleurs; Jethro Tull, The Doors, Moody Blues et The Byrds ont refusé l'invitation et Frank Zappa ne voyait aucun intérêt à se produire dans la boue pour quelques milliers de paumés !



Enfin, le plus grand groupe rock du monde, The Rolling Stones n'ont pas été invités car ils véhiculaient à ce moment là, une image assez violente qui ne cadrait pas du tout avec trois jours de paix et de musique. Cette non invitation va leur rester en travers de la gorge et 5 mois plus tard Mick Jagger et son groupe acceptera de jouer à Altamont devant des centaines de milliers de personnes avec toutes les conséquences que l'on sait.
Demain, en guise de conclusion, je vous parlerai des bénéfices engendrés par le film, de la perte financière colossale des organisateurs, des événements qui ont marqués la planète durant cette année 1969 et de l'héritage laissé par le festival de Woodstock.
913080 Publié le 15/08/2009 à 10:11 supprimer cette contribution

Snif, gasp ! pleurer

Si Dylan n'y était pas,

elle, oui...

1925550 Publié le 15/08/2009 à 10:53 supprimer cette contribution




We shall overcome,
We shall overcome,
We shall overcome, some day.

Oh, deep in my heart,
I do believe
We shall overcome, some day.

We'll walk hand in hand,
We'll walk hand in hand,
We'll walk hand in hand, some day.

Oh, deep in my heart,

We shall live in peace,
We shall live in peace,
We shall live in peace, some day.

Oh, deep in my heart,

We shall all be free,
We shall all be free,
We shall all be free, some day.

Oh, deep in my heart,

We are not afraid,
We are not afraid,
We are not afraid, TODAY

Oh, deep in my heart,

We shall overcome,
We shall overcome,
We shall overcome, some day.

Oh, deep in my heart,
I do believe
We shall overcome, some day.
1925550 Publié le 16/08/2009 à 08:40 supprimer cette contribution



Si le festival de Woodstock est entré dans la légende, c'est bien évidemment grâce au film. Deux jours avant le début du festival, Artie Kornfeld a fait une offre à Warner qu'elle ne pourra pas refuser.

Il engage 100.000$ pour faire le film incluant les concerts, les périodes de transition, de nombreux plans du public dans la cuvette et aux alentours et surtout l'ambiance pour mieux cerner le monde des hippies. Le réalisateur Michael Wadleigh est déjà sur place et attend son jeune assistant, un certain Martin Scorsese pour lancer la machine.

Le contrat sera signé avec Ted Ashley de chez Warner et Kornfeld lui dit qu'ils attendent des centaines de milliers de personnes et qu'il y a moyen de faire fortune avec le film. Il précise aussi que si par malheur cela devait tourner à l'émeute, alors ils auraient le plus fameux documentaire jamais réalisé ! C'est comme ça qu'il a convaincu les gens de chez Warner.



Wadleigh va engager une centaine de personnes, bénévolement car sans le sou et insiste pour que le film soit tourné au cœur du festival avec autant de plans sur la jeunesse présente que sur les groupes et la scène. Pour lui, la démarche sociale et culturelle a autant d'importance que l'aspect musical.



Le festival de Woodstock a indéniablement marqué l'année 1969 de part son importance, son gigantisme mais surtout par l'effet de surprise engendré par l'arrivée inattendue de tellement de monde. Ce sera aussi le dernier rassemblement totalement pacifique de la décennie permettant à tous ces jeunes de prendre conscience qu'il est peut-être grand temps de changer sa façon de vivre. Cette jeunesse rentrera chez elle avec la conviction d'avoir été au bon endroit au bon moment et elle sera consciente d'avoir contribué à faire passer un message de paix aux dirigeants du monde. Un monde qui, en 1969, va connaître des moments importants comme l'élection de Richard Nixon, de Kadhafi, de Georges Pompidou, de Yasser Arafat et de Willy Brandt. Au niveau de la science et du progrès, premier vol du Boeing 747 ainsi que celui du Concorde, premiers pas sur la lune avec Apollo 11, au niveau cinématographique Costa Gravas va réaliser le film Z, Fellini va sortir Satiricon, sortie du film Il était une fois dans l'Ouest et Yellow Submarine des Beatles. Décès de Dwight Eisenhower, Judy Garland, Coleman Hawkins, Jack Kerouac ou encore Brian Jones.



Sortie de quelques grands albums comme ceux de Led Zeppelin 1 et 2, Let It Bleed des Stones, le premier Yes, le premier Crosby Stills Nash, le premier Santana, Nashville Skyline de Bob Dylan, Goodbye de Cream ou encore Stand Up de Jethro Tull.



Pendant 4 jours 400.000 jeunes citoyens américains vont vivre en autarcie complète; ils vont découvrir la signification des mots partage, entraide et respect de l'autre; la plupart d'entre eux vont quitter Woodstock complètement transformés. Il a fallu attendre 1970 pour voir arriver chez nous le disque, puis le film qui vont rapporter des millions de dollars. Le seul qui a gagné beaucoup d'argent dans l'aventure, c'est le réalisateur Michael Wadleigh.



Ce grand rêve des sixties va rapidement se terminer avec le décès de Janis Joplin, Jimi Hendrix, Brian Jones et Jim Morrison. La violence va faire son apparition de façon dramatique 4 mois plus tard au festival d'Altamont en Californie. L'arrivée des seventies marquera un tournant et n'approchera plus jamais le rêve de paix, de musique et d'amour.



24h après la fin du festival, John Roberts et Joel Rosenman vont déjà devoir affronter leurs banquiers et ils vont payer de leur poche pendant 20 ans ! Woodstock Venture va se retrouver avec une dette à l'époque estimée à 1.3 million de dollars. Le budget promo d'Artie Kornfeld va se chiffrer à 150.000$ et dépasser de 70% le budget initialement prévu, tandis que les frais de production de Michael Lang vont exploser pour se chiffrer à 2 million $ dépassant le budget prévu de ...300% !!

Enfin, il faut savoir que suite au festival de Woodstock, des lois ont été votées aux Etats-Unis pour que cela ne puisse plus jamais se reproduire. Woodstock restera pour toujours le plus grand festival rock de tous les temps.





C'est sur ces images que se termine ma chronique....

(Ils se sont rencontrés à Woodstock, se sont mariés deux ans plus tard et sont toujours ensemble. )



Crosby, Stills Nash and Young chantaient Woodstock un an plus tard sur l'album Déjà vu





Well I came across a child of God
He was walking along the road
And I asked him tell where are you going
This he told me

Well I am going down to Yasgur's farm
Going to join in a rock and roll band
Goin' to get back to the land to set my soul free

We are stardust, we are golden
We are billion year old carbon
And we got to get ourselves back to the garden

Well then can I walk beside you
I have come to lose the smog
And I feel like I'm a cog in something turning
And maybe it's the time of year
Yes and maybe it's the time of man
And I don't know who I am
But life is for learning

We are stardust, we are golden
We are billion year old carbon
And we got to get ourselves back to the garden

By the time we got to Woodstock
We were half a million strong
And everywhere there was song and celebration
And I dreamed I saw the bombers jet planes
Riding shotgun in the sky
Turning into butterflies
Above our nation.

We are stardust, we are golden
We are caught in a devil's bargain
And we got to get ourselves back to the garden

Je les ai vu à plusieurs reprises en concert, ainsi que d'autres papys du Rock, ne pensez pas qu'ils ont mal vieilli.
Toujours la même fougue, la même énergie et le même engagement qui perdure à travers le temps.

C'est là







2543963 Publié le 16/08/2009 à 09:17 supprimer cette contribution
Merci Janis/Thaleia

J'ai suivi "religieusement" cette chronique depuis le début et là, maintenant que c'est fini, je suis envahie d'une douce mélancolie. C'est fou comme tout ceci a ravivé les souvenirs de mes années lycée .

J'avais dix ans en 69. Cinq ans après j'avais ma première guitare, et six mois après, je faisais mes tous premiers "boeufs" dans le foyer du lycée avec les potes : j'avais passé la plupart de mes heures de liberté à l'internat pour apprendre à jouer avec acharnement au point d'avoir le bout des doigts en sang. Que de souvenirs... On avait obtenu le droit d'y écouter de la musique dans ce foyer, d'y jouer aussi donc. Ce nombre d'heures de colle qu'on a eu parce qu'on ne savait pas s'arrêter !!
Ah... Les souvenirs...

Encore merci !
2539700 Publié le 16/08/2009 à 09:19 supprimer cette contribution
Merci
1925550 Publié le 16/08/2009 à 09:26 supprimer cette contribution
de rien les filles !

Plus qu'un symbole...un mode de vie et de pensée.

Tiens, je crois que je vais mettre une question qui dérange sur le fil de Aube
2422872 Publié le 16/08/2009 à 09:58 supprimer cette contribution
les quels d'entre vous etaient present a woodstock....

non c'est juste une question , sinon on pourrait aussi evoquer la guerre du vient nam que nous n'avons pas faite non plus

2543963 Publié le 16/08/2009 à 10:09 supprimer cette contribution
Nous n'étions pas là non plus quand un certain Jésus est parait-il mort sur une croix... Et pourtant, admettez que cet évènement à influer sur bien des existences par la suite.
Bah c'est pareil pour le festival et pour la guerre aussi.
Je sais la comparaison est hasardeuse... Mais pour ceux qui ont vécu Woodstock et le Viet-Nam, ont vécus ces évènements, les ont racontés, et pour ceux qui ont su écouter les oreilles grandes ouvertes ces récits aussi, je crois que le résultat a été le même : d'une façon ou d'une autre, ça a influencé leurs vies.
1925550 Publié le 16/08/2009 à 10:15 supprimer cette contribution
Alex...tu sais que je t'aime toi ?
2432123 Publié le 16/08/2009 à 12:07 supprimer cette contribution
merci merci merci de nous avoir fait rêver!
chapeau bas Thaleia
1246157 Publié le 16/08/2009 à 12:09 supprimer cette contribution
nous n y etions pas mais c est un evenement fort et bien ecrit par notre dame du nord merci Janis quelques amis de mon ex y sont allés et nous en ont parlé ( ils avaient 20 ans a cette époque )
1925550 Publié le 16/08/2009 à 12:20 supprimer cette contribution
merci classic 21 !
2432123 Publié le 16/08/2009 à 12:32 supprimer cette contribution
bien sur! mais qui a pris la peine de partager avec les autres?
merci Thaleia et bravo!
913080 Publié le 17/08/2009 à 09:22 supprimer cette contribution


Merci Thaleia.

ça fait un bien fou et f... les aigris !



(69 ème post : la classe
1925550 Publié le 18/08/2009 à 19:29 supprimer cette contribution
Je profite de ce fil pour apporter quelques précisions sur le contexte de ce phénomène qui est un point fort de la contre culture américaine.


Les années soixante américaines furent le théâtre de nombreux bouleversements tant au niveau politique que culturel. L’assassinat de John Fitzgerald Kennedy en 1963 marqua la fin de l’âge d’or américain et l’essor d’une contre-culture dont la contestation contre la guerre du Viêtnam fut le principal vecteur.


Cette guerre commença pour les Américains le 11 décembre 1961 avec une première intervention armée et se clôtura en 1973. Ce conflit opposa la république du Vietnam, soutenue par les Etats-Unis, à la république démocratique du Vietnam, soutenue par l’URSS et la Chine. La contestation fut d’emblée très forte car un moine bouddhiste s’immola en 1963 suivit par 4 jeunes américains en 1965.

On distinguera trois temps forts du mouvement contestataire : le 20 novembre 1969 le New York Times révéla un massacre de civils vietnamiens perpétré par des GI dans le village de My Lai ; le 4 mai 1970 sur le campus de l’université de Kent 4 étudiants contestataires furent tués par la garde nationale qui fit également 9 blessés graves et le 3 mai 1971 une manifestation réunissant 500 000 personnes, dont beaucoup de jeunes étudiants, eut lieu à Washington.



La guerre du Vietnam fut particulièrement critiquée, elle était qualifiée par ses détracteurs, majoritairement étudiants, de «sale guerre», de «guerre impérialiste» qui opposait les plus forts, les Américains, contre les plus faibles, les Viêtnamiens. Les médias américains et plus particulièrement la télévision jouèrent un rôle important dans cette opinion. En effet, de nombreux journalistes ramenèrent des images d’enfants mutilés, d’exécutions sommaires, d’immolations, de civils tués… etc. Or ces images heurtèrent de plein fouet le patriotisme et la bonne morale étasunienne qui avait une pleine confiance dans son armée. L’Amérique ne fut jamais autant critiquée qu’à cette époque. Mais de la contestation estudiantine contre le Vietnam naquit une plus profonde division culturelle et intergénérationnelle au sein de la société américaine.



Ce mouvement de contre-culture est aussi un mouvement politique et activiste, nettement orienté à gauche. Ils prônent la désobéissance civile, la non-violence, la liberté de se droguer, d’afficher leur sexualité… Comme ils le disent eux-mêmes ils désirent abolir les frontières entre l’art, la politique, la culture et la vie. De plus ils revendiquent le droit de vivre en communautés autosuffisantes, et donc en dehors de la société de consommation qu’ils méprisent et rejettent avec force. A cette époque-ci apparaîssent également les premières revendications écologiques: le recyclage, les énergies renouvelables, l’agriculture biologique...

Mais cette génération souhaite avant tout se débarrasser des valeurs et des comportements de leurs parents pour fonder une nouvelle société empreinte de liberté et loin des traditions. Les deux principaux vecteurs de cette contre-culture furent la musique et la drogue. La musique, qui pourrait symboliser à elle seule le renouveau culturel, s’engage fortement dans le mouvement avec des artistes comme Jimmy Hendrix, Janis Joplin, Jefferson Airplane ou Bob Dylan. Ces derniers affichent leurs idéaux politiques et se produisent dans de grands festivals comme Woodstock ou Monterey. La seconde moitié des années soixante vit aussi l’explosion de l’usage de drogues et notamment du LSD et des amphétamines. Ces deux vecteurs participèrent au fort pouvoir de séduction du mouvement hippie et toute une génération s’y convertit.


Il faut toutefois modérer l’impact de ce mouvement contestataire dont l’acteur Peter Coyote (membre des Diggers) nous livre une analyse lucide:«Nous n’avons pas mis fin au capitalisme, nous n’avons pas mis fin à l’impérialisme, nous n'avons pas fait disparaître le racisme. La chose seule dont nous ayons vu la fin, c’est la guerre [du Vietnam]. En revanche, sur le plan culturel, tout nos objectifs ont été atteints». En effet cette contre-culture bien qu’elle n’ait pas changé la société, nous a tout de même livré un héritage important. A commencer par la libération des moeurs et la liberté sexuelle, ainsi que la naissance d’un esprit critique au sein des jeunes générations et la prise de conscience d’un respect de la nature que bon nombre d’hommes politiques défendent aujourd’hui.


source
2422872 Publié le 18/08/2009 à 19:34 supprimer cette contribution
Citation:
nettement orienté à gauche


heu non , nettement orienté verts.. mais vert cannabis il n'y a pas de mouvement de gauche aux etats unis.. meme les democrates sont plus a droite que l'ump c'est te dire
2543963 Publié le 18/08/2009 à 20:54 supprimer cette contribution
Citation:
il n'y a pas de mouvement de gauche aux etats unis.. meme les democrates sont plus a droite que l'ump c'est te dire


Maintenant, mais à l'époque ? Faut se rappeller qu'on était en 1969, nan (Et l'premier qui relève sur la date.... )
1925550 Publié le 18/08/2009 à 21:16 supprimer cette contribution
Le Mouvement
PHIL - 391201lui écrire blog Publié le 18/08/2009 à 22:54 supprimer cette contribution
Beh moi quand j'aime kekechose, j'me le mets de côté même si j'dois baver et j'le sors à la dernière minute.
Et voilà, j'viens d'me manger ces pages avec un bonheur évident.
Evident tout autant qu'j'étais trop jeune pour cerner l'ampleur de la chose mais dont
j'percevais un je ne sais quoi de bonheur, d'insouciance et de révolte mélées, de liberté des esprits et des corps.
Et c'qui flottait dans l'air n'était pas fait pour m'déplaire !
A toi notre historienne,
2487248 Publié le 20/08/2009 à 23:49 supprimer cette contribution
Merci pour ce post......



Santana...


Ou encore Jimi


2505797 Publié le 21/08/2009 à 16:57 supprimer cette contribution
..j'avais le DVD (je vais le racheter)

2 moments forts pour moi

Joe Cocker



et Ten Years After qui a réveillé tout le camping (montez le son et poussez les meubles)

lysandra - 1562562lui écrire blog Publié le 23/08/2009 à 11:25 supprimer cette contribution
merci ma belle Thaleia de nous avoir replongé dans cet univers de musique ce fut le plus surprenant grand rassemblement humain le plus grand festival jamais organisé

2424261 Publié le 23/08/2009 à 14:18 supprimer cette contribution
Citation:
ce fut le plus surprenant grand rassemblement humain le plus grand festival jamais organisé


Ouai, mais de loin le meilleur.
2203138 Publié le 31/08/2009 à 15:38 supprimer cette contribution
Thaleia...Merci pour tout !
Eric, Mick...

Juste un p'tit titre...Janis encore et toujours !

A tous
1 | 2 | Page 3

Forums > Musique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Trois jours de Paix, d'Amour et de Musique| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
1 connectés au chat
3 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Trois jours de Paix, d'Amour et de Musique