triste,gachis
Annonces Rechercher Galerie Photo Vos recherches
Forums > Témoignages - ExpériencesAller à la dernière page
<< Précédent |

Triste gâchis

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 18/11/2010 à 18:31 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Combien d’entre nous ont vécu ce genre de gâchis :

Vendredi soir, deux avis de lettres recommandés dans la même boite aux lettres avec injonction d’aller récupérer les courriers à deux bureaux de postes différents, ca commence bien !

Premier bureau fermé ! il est 10 heures du matin un samedi matin, renseignement pris il est fermé sans raison affichée depuis vendredi midi et devrait rouvrir lundi après midi ver s 15 heures dit-on… Pas de message officiel, juste des clients qui passent et se transmettent la rumeur en râlant.
Direction l’autre bureau de poste. Promenade !

Ambiance tendue, une foule occupe quasiment tout l’espace, les yeux fixés sur un panneau annonçant les numéros d’appel. Il y a quatre séries, toutes opérations, dépôts, retrait et banque, les gens arrivent et demande à la machine de nouveaux tickets en hésitant sur la série qui leur convient, toutes opération n’ira-t-il pas plus vite ?

Des murmures désapprobateurs commencent à gronder, car certaines files n’avancent jamais, et pourquoi certains passent devant !

Un agent au bureau des professionnels privilégiés - égalité ? - arrive à résoudre quelques « urgences » mais la foule est de plus en plus dense.

Manifestement débordées les agents appellent des numéros souvent absents car découragés beaucoup repartent avant leur tour, ils perdent du temps entre chaque appel à attendre. La mécanisation est censée leur faire gagner du temps !
Un nouveau numéro : C’est moi ! Alors une femme nantis de poussette et d’enfants tente de se frayer un chemin à travers la foule mais le temps d’arriver deux autres numéros ont déjà été appelés par l’impatience de l’agent d’accueil, litiges, « j’étais là avant ! », « faut vous bouger ma petite dame », « ca fait une heure que j’attends », les enfants pleurent à grand bruit. Frémissement dans la foule.

La tension monte encore d’un cran. Les riantes publicités contrastent avec ironie, vantant une qualité de services dont tous constatent l’absence, comment un mensonge aussi criant peut-il s’afficher avec tant de prétention.

Un « médiateur » parcourt la salle en essayant de calmer des clients de plus en plus énervés.

Des cris « bon sang ! Arrêtez de faire passer les retraits avant les dépôts de colis, cela fait dix clients qui me passent devant, faites votre boulot ! »
La chef du bureau, bien en chair, entre d’incessants allers et retour avec les bureaux derrière une cloison où doivent dormir les courriers en instances, peinant et soufflant à chaque fois pour monter et descendre une marche qu’un architecte peu malin n’a pas cru bon d’enlever, commence à élever la voix : « Calmez vous sinon je fais fermer le bureau ! » mais le ton de sa voix trahit cette impossibilité de peur de déclencher une émeute, sachant qu’en plus dès la réouverture le problème sera encore plus criant vu le retard pris !
Cris de colères, les clients se poussent les uns les autres pour dénigrer cette désorganisation. Les agents d’accueils sont au bord des larmes. « Pourquoi me regardez vous comme cela, je ne vous ai rien dis moi , c’est pas à vous que je m’adresse» vitupère une jeune cliente particulièrement agressive, échanges de mots, insultes, vont-ils en venir aux mains ?

Il parait que les agents déposent de plus en plus d’absences, où trouver la conscience professionnelle ou le goût du travail dans une ambiance pareille. Alors les autres agents, résignés bouchent les trous comme ils peuvent. La fatigue aidant de temps en temps l’un d’entre eux s’absente histoire de se calmer.
Chance, c’est mon tour ! « C’est n’importe quoi ce facteur, il marque de venir aujourd’hui alors que le papier date de ce matin, il faut attendre lundi après midi ! » Je renonce à dire que le papier date en fait de la veille contrairement à la date indiquée par un facteur qui manifestement n’a plus rien à voir avec le service du bureau. Comment fonctionne ce fameux service publ... heu ! devenu privé qui pourtant vante les bienfaits de sa banque postale, ou des timbres de toute beauté que peu de gens demandent.

Dire que si je ne récupère pas une lettre recommandée venue on ne sait d’où, ce sont peut-être de graves ennuis qui m’attendent. Comment faire si ce service la perd ou ne la retrouve pas, quelle preuve aurais je de ma bonne foi ! Pour d’autres ce peut-être plus grave, plus de droit au chômage, ou des pénalités de retard fiscaux !

Voilà où nous ont menés les cadors de l’économie, ces comptables soucieux de « bonne gestion », des gens très bien formés parait-il mais qui n’ont probablement jamais travaillé dans une poste. Je suppose que pour leur propre courrier, ils bénéficient de services différents. C’est cela l’égalité vu par ceux qui en profitent.

Quand vous racontez à vos enfants qu’autrefois il y avait deux distributions par jour, que le facteur apportait en liquide les retraites en main propres aux petits vieux jusque dans les étages dans des maisons sans ascenseur ou dans des fermes reculées au fin fond de la campagne. Que la poste était d’une telle fiabilité, qu’une lettre perdue et retrouvée était mentionnée dans les journaux ! Le cachet de la poste faisait foi !

Le facteur, comme l’instituteur ou le curé, était respecté et avait à coeur d’être d’une grande probité.
Je pense que nous faisons fausse route avec cette « Gestion » moderne qui détruit tout et n’apporte rien. Ce n’est pas aux comptables d’organiser, mais aux gens qui sont sur le terrain, et le mieux et l’ennemi du bien. Le bon sens n’a rien à voir avec une théorie aussi sophistiquée soit-elle. Une organisation construite sur le contrôle et non sur la confiance, perd tout contrôle et toute confiance.

Qui a demandé une réforme ? Pourquoi appelle-t-on cela progrès ?
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 18/11/2010 à 18:32 supprimer cette contribution
Ce lundi soir me voilà de retour à la poste ! Chance peu de monde, enfin ! Je fonce prendre mon ticket machine en panne ! Chacun repère vite qui est là pour justifier de sa place. L’attente commence, la queue s’allonge derrière nous.
Une préposée lasse prend tout son temps pour ranger et fermer son guichet, ils ne sont plus que deux !

Une petite vieille passe devant tout le monde pour avoir son renseignement, tous les regards suivent avec réprobation son manège mais personne ne dira rien vu la vétusté de la silhouette.

Un client n’a pas assez pour payer, mais les vignettes sont déjà compostées, problème, le préposé en sera peut-être pour sa poche mais découragé il le laisse partir sur une promesse…

Un préposé désolé passe dans les rangs impatients, et nous dis : Dire qu’ici c’est le plus gros bureau de poste de Marseille, pourtant ils vont encore nous supprimer deux salariés !

Enfin c’est mon tour ! L’agent prend mon papier disparait dans les coulisses puis revient fouiner dans les fichiers informatique, verdict : Désolé mais le samedi ils ne saisissent pas les recommandés, je peux vous le récupérer pour demain soir car demain matin nous sommes fermés ! Pourquoi cette fermeture je n’aurais aucune réponse. Donc promis demain soir j’ai mon enveloppe ? Oui !

A suivre donc….

Devant moi une belle publicité s’anime sur un écran, des postiers ravis écrivent « Agir au quotidien pour vous faire revenir demain »… Je comprends mieux la subtilité du message !
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 18/11/2010 à 18:33 supprimer cette contribution
Mardi soir

Poste bien remplie, je prends mon ticket, bah trois numéros à attendre, après un quart d’heure c’est mon tour, je donne mon papier, longue recherche dans les coulisses, puis recherche sur ordinateur, ah c’est dans un autre bac, là où se font les transferts, re-recherche en coulisses, enfin coup de fil au collègue, ça y est ils savent où est mon courrier, ils l’ont oublié sur le bureau de l’autre poste ! Revenez demain mais ne faites pas la queue, demandez directement à parler à Madame XXX, avec toutes nos excuses… Rien à dire sur la gentillesse de l’accueil, c’est parfait !

J’espère que ce courrier en vaut la peine au moins…
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 18/11/2010 à 18:33 supprimer cette contribution
Mercredi soir

Voici ma quatrième visite ! Pas mal de monde ce soir, je renonce à profiter du droit annoncer de couper la file de peur de la colère des autres patients (ce mot me parait plus adapté qu’usager) ! Longue attente, et me voilà enfin appelé, après recherche voici ENFIN mon fameux courrier. Je signe et je file en m’apercevant que la partie visible de la file se complète d’une partie cachée constitués des fumeurs qui attendent sur le trottoir !

Bilan des courses ? Imaginez le coût économique obtenu garce à cette moderne réorganisation ! Je ne parle pas de mon temps perdu ils n’en n’ont cure, mais du temps passé par les salariés de la poste occupés pas mes quatre visites. Comparé au prix payé par l’émetteur du recommandé.
Il y a une économie à réaliser de façon certaine: Celui du salaire des ingénieux organisateurs de cette nouvelle gestion économique !

Mais je vous rassure cette fameuse lettre était finalement une bonne nouvelle ! Qui est d’ailleurs arrivée en double par courrier ordinaire.
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 18/11/2010 à 18:35 supprimer cette contribution
Moralité:

La poste était un service public, elle devient privatisée, mais est-ce logique ?
Les dirigeants considèrent que c’est une entreprise commerciale, au même titre qu’un restaurant, pourtant ce n’en est mas un car après tout vous êtes libres ou non d’aller au restaurant, mais êtes vous libre de vous passer de la poste ?

La poste assure des services indispensables à la vie :

- elle assure les liens sociaux entre tous l’importance d’une lettre est essentielle et peut orienter toute la vie d’une personne et même d’une communauté (voir Manon des sources),

- elle assure les liens économiques, combien d’entreprises se sont retrouvé en grande difficultés par une simple grève les privant des chèques de leurs clients, combien de salariés ont trouvé leur embauche par l’intermédiaire d’un courrier postal, combien de contrats commerciaux ont pu être traités après échanges de courriers

- elle assure le fonctionnement juridique par la validation des lettres recommandées,
la liste est longue, mais surtout la poste est le lien social c’est le véhicule des relations entre les hommes, alors elle se doit d’être égalitaire, il n’est pas question d’admettre que certains soient rejetés et que d’autres soient favorisés par le système postal.

Que devient cette égalité dans une privatisation de la poste, une entreprise privées est soumise à une notion de rentabilité, alors le petit client paumé dans la campagne l’intéressera beaucoup moins que la grande entreprise, elle aura donc des tarifs et des services préférentiels, il sera même tentant pour elle de filtrer les courriers qui pourraient lui faire du tord, car elle se retrouve juge et partie puisqu’elle peut assurer ou non un service à qui lui plait et interdire ainsi l’expression de qui pourrait lui nuire.

Oui il serait possible de prévoir une concurrence, pour avoir le choix d’un service postal ou d’un autre, mais que devient l’égalité dans la notion de rentabilité ? Le berger au fond de sa montagne devra-t-il payer plus puisque son service coute plus cher ?

Non je ne suis pas d’accord la poste doit être un service public, où le prix du même service est le même pour tous, le prix du timbre doit être le même qui que soit l’émeteur ou le récepteur, seule la rapidité exigée ou le poids peuvent modifier ce prix, pas la distance ou l’implantation.

Cela n’interdit pas de chercher des économies, mais toujours en gardant ce principe fondamental, le coût global est partagé entre tous sans différentiation de lieu ou de statut social. Une entreprise aussi grosse soit-elle n’a pas à payer son timbre moins cher que le petit retraité, car si elle a un tarif préférentiel, cela entraine que le petit retraité devra payer plus cher.

Cela n’interdit pas non plus la bonne gestion et de l’organisation, tant que le principe de service public égalitaire pour tous reste la règle fondamentale.
2711298 Publié le 18/11/2010 à 18:44 supprimer cette contribution
tu avais vraiment l'utilité du courrier récupéré?

lol....



je plaisante<....
1971784 Publié le 18/11/2010 à 18:49 supprimer cette contribution
Trazi m'épate, il est d'une patience angélique il est un narrateur hors pair et de plus il apporte des solutions
2711298 Publié le 19/11/2010 à 08:26 supprimer cette contribution
si tout se passe bien j v devoir aller à la poste ce matin!!!
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 19/11/2010 à 20:43 supprimer cette contribution
La seconde lettre fut récupérée le samedi même dans le bon bureau en trichant un peu évoqué par cette phrase :
Citation:
Un agent au bureau des professionnels privilégiés - égalité ? - arrive à résoudre quelques « urgences »

Toujours fine observatrice petite Xiane !
PHIL - 391201lui écrire blog Publié le 04/12/2010 à 23:40 supprimer cette contribution
Citation:
Imaginez le coût économique obtenu garce à cette moderne réorganisation !

Lapsus révélateur ?

1157800 Publié le 05/12/2010 à 07:42 supprimer cette contribution
Citation:
Lapsus révélateur

Post affranchi
2719517 Publié le 05/12/2010 à 08:47 supprimer cette contribution
moi quand je vais a la poste a chateauneuf je me gare devant, il faut sonner car la postière habite au dessus , elle doit descendre..
c'est un bureau de poste qui fleure bon le pot au feu ou le civet de lapin..
il n'y a jamais plus de 2 clients a la fois plus ils ne pourraient pas rentrer de toute manière..

et Jocelyne fait tout , les timbres les recommandés , les colis .. tout..

on a le temps de discuter , c'est très sympa ,

- c'est ty qui va neiger a c'theure
-ben mon neuveu qui doit rentrer a velo , c'est pas simple
- zavez vu l'eclairage du coin ne marche plus
-oui j'ai telephoné a la mairie
- c'est ty un lievre qui sent comme ça
-non c'est un lapin que m'a apporté rené il en a fait trois samedi..



puis elle essaie de fourguer des produits ringards .. c'est touchant
bref vous n'habitez pas au bon endroit
2719517 Publié le 05/12/2010 à 09:04 supprimer cette contribution
tsss vous ne supporteriez pas le taux d'oxygène qu'il y a ici

ce que je veux dire c'est qu'il est temps de repartir a la conquête des territoires en france pour les citadins exténués par la populace
Page 1

Forums > Témoignages - Expériences Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Triste gâchis| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Ecrire une annonce
 Rechercher les annonces
 Témoignages
 Amour - Amitié
 Joyeux Anniversaire
 Les sorties
 Les Top membres
 Répartition géo
 Sites de rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
1 connectés au chat
21 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Triste gâchis