enfer,paradis
Forums > SociétéAller à la dernière page
<< Précédent |

L'Enfer..Au Paradis

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 04/08/2014 à 18:07 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
(comme au bon vieux temps où que vous étiez jeunes en beaux ou belles.)

L’ERREUR

Peu après la fin de la seconde guerre mondiale, la France remercia ce Général qui avait su préserver l’indépendance de notre pays et qui récupéra la plupart des territoires de l’ex Empire que Napoléon 3 avait su conquérir pour notre pays.

L’objectif de Napoléon 3 (qui était un homme moderne très cultivé) n’était pas de coloniser mais de fédérer tous ces pays sous-développés au sein d’une influence française politique, sociologique et économique.

En ce sens, il ne faisait que copier ce que faisaient les Anglais avec talent sous le règne de la Reine Victoria.
Tout se passa à peu près bien jusqu’en 1870 car la France devenant extrêmement puissante, elle se fit des ennemis irréductibles car crevant de jalousie… C’est humain mais c’est IDIOT.

Peu après cette défaite militaire, abandonné par sa population qui oublie très vite le bien qu’on lui fait, Napoléon 3 atteint de la maladie de la pierre qu'on ne savait soigner à l'époque alla finir ses jours en Angleterre… La République allait pouvoir revenir aux affaires.

Et quelles affaires! Malgré cette défaite militaire , la France était immensément riche et puissante à travers le monde. Cependant, nos "Présidents du conseil" successifs n’avaient aucune vision du futur pour leur pays.
L’Empire de France devint colonies plus ou moins bien gérées jusqu’à devenir la proie d’appétits étrangers désirant s’approprier ses richesses…

Cela commença pas cette Indochine, L’Empereur d’Indochine demanda l’aide de la France afin de préserver son indépendance, cependant, un petit indochinois formé et éduqué sur les bancs de la république en décida tout autrement!
Il s’allia à Mao pour coûte que coûte nous chasser de ce territoire sous notre protection.

A cette époque, l’armée Française était équipée à 90% de matériel militaire américain, peu d’aviation sinon des avions" prêtés" par les américains. Juste quelques Météor à réaction mais trop peu.
Pour le ravitaillement, on le confiait à des mercenaires privés qui achetaient des DAKOTA (DC3) et qui se louaient à l’Etat trop fauché pour en acheter et les entretenir pour réaliser ces taches.

Le frère de mon père fit partie de ces équipages volant au secours des populations et des garnisons isolées afin de leur envoyer par "dropping" de quoi se nourrir et s’approvisionner en minutions.

Nous étions en 1953… En France tout allait très mal comme très souvent avec ces républiques du blabla, des promesses qui ne sont jamais tenues faute de compétence.

N’est pas Président qui veut! Napoleon 3 le savait et lorsque l'Italie eu sa guerre civile d'unification par la Force, il retourna sa veste et faillit être assassiné par Orsini pas content de cela, mais enfin il nous refila Nice et la Savoie et chassa les autrichiens d'Italie... Bismark se vengea bien plus tard.

Mendès-France était pour un temps Président du conseil…Il décida de faire distribuer du lait dans les écoles, car malnutris nos enfants ne se portaient pas très bien dans bien des régions de France…

Peu après la débâcle de Dien Bien Phu , l’armée Française plia bagages, laissant les ricains surs d’eux et de leur puissance se dépatouiller des communistes envahisseurs de l’Indochine et du reste. Notamment au Vietnam. On a vu le résultat!

Pas démobilisés, nous voici aux prises avec cette Algérie qui faute de politique Impériale maligne et équitable se retrouvait avec une population Arabe haineuse contre les Français devenus colons et non plus commerçants sous la gestion d’un Etat inféodé à la France...

L’armée Française s’y enlisa, hésitant entre l’écrasement total de ses ennemis et l’ouverture de négociations afin de sauver les meubles.
Sous cette 4 ème république on y fit TOUT et n’importe quoi.

En France, tout allait de plus en plus mal , en 1954 déjà, les gens crevaient de froid l’hiver sous les ponts. Pas de travail , des usines délabrées, une production défaillante et ces américains qui devaient nous assurer pitance avec des millions de dollars pour faire la paye des fonctionnaires et une population un peu perdue, recherchant désespérément un boulot pour survivre.

Arriva 1957. En Algérie des morts de partout et en France un Etat aux abois qui ne savait plus trop quoi faire…

C’est cette année là que ce vieux Général renvoyé à sa retraite par une population versatile et immature décida à l’aide de quelques fidèles compagnons de la libération de revenir au pouvoir… En 1958 il avait deja…68 ans! Il fut élu très vite avec une majorité écrasante et hérita d’un pays en faillite TOTALE.

Il ne lui fallu pas plus de 2 ans pour se débarrasser de cette Algérie au grand dam des français y vivant de père en fils depuis plus de 150 ans… Il avait d’autres choses à faire que de se chamailler avec des gardiens de moutons haineux, quelques pêcheurs improbables et une population incapable de vivre selon les dogmes de notre civilisation.

Dans Paris rue St Denis, les putes travaillaient sans relâche, leurs maquereaux "souteneurs" étaient quasi tous des arabes algériens ayant par la terreur éjecté les corses de ce juteux "travail"...
Le fric ainsi récolté allait direct au FLN qui posait des bombes et plastiquaient nos établissements d'Etat en plein Paris.
Il en avait marre de perdre son temps pour un pays désertique haineux et devenu ingérable

Il ne prit aucune précaution vis à vis de cette population européenne qui dû s’enfuir en laissant TOUT pour revenir dans un pays qu’elle ne connaissait pas, ou si peu.

A peine arrivé au pouvoir, il décida la construction d’énormes cités destinées à abriter les ouvriers s’agglutinant autour de Paris car il désirait à tout prix restaurer l’industrie et la production locale de tout ce que sa population désirait consommer.

Il a fait quasiment TOUT en même temps, fit modifier la vieille fiscalité française, initia des emprunts d’Etat auprès de sa population confiante dans ce vieux bonhomme, supprima cette vieille monnaie devenue sans valeur et instaura le nouveau Franc!
En 4 ans, la France sortait de sa misère, de sa torpeur et en 1965 il suffisait d’aller dans une cabine publique équipée d’un téléphone, aidé du journal du matin pour trouver IMMÉDIATEMENT un travail dans la journée! (renseignez vous auprès des vieux, ils vous le confirmeront)

La France devenue à nouveau riche, le vieux Général tira un GROS chèque sur la Banque de France et envoya un certain Giscard encore presque en culottes courtes voir l’ambassadeur des USA pour rembourser rubis sur l’ongle l’oncle Sam! Dans la foulée il leur demanda de plier bagages et de foutre le camps de NOTRE territoire puis sortit de l’OTAN.

C’est Alfa Romeo l’italien qui pleurait, plus de G I ‘s en France pour faire les kékés au volant de leur petits bolides, fini les Gulietta faisant rêver les minettes des campagnes françaises, vive la Dauphine Renault!

La France devint très vite le phare de l’Europe de l’Ouest, du fric à gogo, une armée reconstruite, la bombe A disponible, la H en préparation et des centrales électriques assurant via le "compteur bleu" la distribution d’une énergie peu chère quasi non polluante et universelle…

Ce Général avait vécu un temps sur les bords de la Tamise et savait l’excellence des anglais en matière de moteurs à réactions. Il passa des accords entre la France et l’Angleterre afin d’inventer un avion civil de transport le plus rapide du monde!

Las, les ricains ne voyaient pas d’un très bon œil cette suprématie technologique arriver en fanfare sur leur territoire et en interdirent l’accès sur leurs aéroports au prétexte fallacieux du bruit des réacteurs!

Le pauvre Concorde dû se contenter d’un Paris-Rio et Rio-Paris car les anglais bien qu’alliés dans cette aventure prestigieuse… Préféraient faire plaisir à ce qu’ils considèrent comme une partie d’eux même qu’à ce vieux Général qui semble vouloir dominer tout le monde.
Les compagnies américaines furent priées d'annuler leurs commandes de Concorde et de voler sur Boeing ou Mc donell Douglas.

Ce Général était furieux et il usa de tous ses petits moyens pour affaiblir l’oncle Sam, allant jusqu’à hurler "vive le Quebec LIBRE" en guise de pied de nez à la perfide Albion.

Il exigeait des ricains une couverture dollar sur l’Or et restait très vigilant quant à l’usage de cette monnaie américaine.

Enrico Teodoro Pigozzi, (un type que vous ne connaissez peut être pas) est le patron italien de SIMCA il bosse avec FIAT qui l'a refilé à la tête de cette usine pour contourner les droits de douanes ÉNORMES sur les bagnoles et il décide vers 1961 de fabriquer en France de jolies américaines made in France. De ce désir sortira la Versailles, la Beaulieu, puis la Chambord .
Alors en Afrique, EUKINI s’extasie devant des superbes voitures rutilantes de chromes et aux couleurs rouge et beige flamboyantes sous le soleil de l’équateur que quelques riches africains se payaient pour y faire le métier de taxi. (les colonies n'étaient pas ce que l'on pense ni ce qu'on vous apprend chez les gauchistes roses de l'éducation Nationale qui eux, n'y ont jamais refilé un orteil!)
Ce qu’il ne savait pas, c’est que ces moteurs étaient des moteurs Ford Américains car en France SIMCA ne produisait que des 4 cylindres… Le Général, soucieux du bon usage de ses francs lourds mit aussitôt une régulation à l’importation de ces moteurs, exigeant des ricains des échanges équitables…

Héhéhé on vous dit pas tout. Qu’a cela ne tienne, Pigozzi sortira aussitôt l’Ariane 4 qui fit un tabac en France dans ces années là équipant au passage tous les taxi G7 parisiens, le petit 4 cylindres de la Simca 8 fut amélioré et ma fois EUKINI et son papa filaient avec sur la N7 lorsqu’il venait en vacances en France…

Puis tel un orage d’une brutalité imprévisible, arriva MAI 68.

Que les peuples sont versatiles et capricieux… Avoir 30 ans et gouvernés par un vieux débris septuagénaire ne plaisait plus et en pas même 8 jours, la France entière fut bloquée par la SNCF otage de la CGT et on se retrouva à ne rien foutre hurlant des sous on veut des sous!
Nul à ce jour ne savait pourquoi, mais TOUS hurlaient à l’unisson: "Des sous on veut des sous!"

Le vieux Général était devenu pacifiste… A 78 ans, l'on est plus comme à 50… Il hésita.
Faire intervenir l’armée, refiler tout ce petit monde des meneurs sur le plateau du Larzac dans des tentes de campagne ou… Ne rien faire… Il alla d’un coup d’hélico voir ses potes généraux en Allemagne encore occupée pour prendre conseil… Et le temps suspendit son vol…
Mais voilà que plus d’un million de parisiens se réveillent!
EUKINI y était, en culottes courtes et tous de hurler "Mitterand le néant! Les cocos chez Mao!"

Dès le surlendemain, le vieux chef rentrait et reprenait les rênes de son attelage.
Oh, il y laissa quelques plumes … 10% d’ augmentation de salaire généralisé pour TOUS.

Ça hurlait: "On a gagné, on a gagné!"

Mais en vieux bouc malin comme un singe, ce qui fut octroyé DE FORCE en fin mai fut repris en juillet… Il envoya son banquier premier ministre Pompidou déclarer à la radio:
"Chers concitoyens au vu des graves événements que la France a subit, je suis au regret de vous déclarer que la banque de France et mon gouvernement ont décidé de dévaluer notre monnaie de…10%!!!
S’en suivit une musique de marche funèbre pour ue enterrement d’utopies de première classe!

Les bézés étaient tous en maillot de bain à patauger ou à twister à St Tropez, ils découvraient le jerk et les Beatles, les Rolling Stones écrivaient "Gloria" ça n’allait pas tarder à déferler sur nos radios.
Ils ne comprirent RIEN à cette affaire… La vie reprit son cours.

Cependant, les instigateurs de ce que ce Général appela la chienlit bien qu’ayant bouffé leur béret y compris la petite ficelle au milieu avaient la HAINE au ventre..

Le revanche ils ne pensaient qu’à cela, pas à la France!

Le vieux chef décida de grandes réformes afin de faire participer la classe ouvrière à la richesse de la France au moyen de participation dans les capitaux des entreprises.
Il présenta son programme au vote des français… Qui le refusèrent …
Le vieux chef claqua la porte et rentra chez lui faire des réussites.
Son règne se termina dans une indifférence générale.

La pays était redevenu riche, très riche, les peuples sont rarement reconnaissants à ceux qui savent faire ces choses, ainsi est la vie des petits humains .

Tout ceci pour en venir OU me direz vous? Ben nous sommes en vacances et un retour sur notre récent passé peut éclairer d’une étrange lumière ce qui peut sembler gris , sombre et sans solution pour notre société d'où son classement dans ce répertoire et non en "Histoire".

Revenons à cet Empire abandonné pour cause de mauvaise gestion de la République face à ce magnifique dessein. Un par un, dès les années 1962/1964 les voilà TOUS indépendants… Sauf que ces pays n’ont RIEN su faire de leur indépendance…
N’est pas un chef qui veut! N’est pas puissant et industrieux qui veut.

L’île Continent de Madagascar sombra dans une misère noire dont elle n'est pas prêt de sortir c'est de pire en pire, un gâchis désespérant, L’Indochine asservie par le communisme le paya de deux générations sacrifiées sur l’autel de l’égalité par le bas!
Les pays d’ex AOF et ÆF (Afrique Occidentale et Equatoriale Française) sombrèrent dans des révolutions intestines stérilisant toute tentative de modernité.

Chassez le naturel, il revient au galop! En Algérie ce fut pire. Ce pays ayant Pétrole et Gaz mais aucune culture de l’industrie pas plus que de l’agriculture, il sombra dans un despotisme militarisé sans fin.

Le mirage de la richesse facile grâce à ce gaz et ce pétrole a enrichi une caste militaire sans partage et ce pays ayant démographie galopante se retrouve avec plus de 40% de sa jeunesse sans futur et sans travail…
Ils sont vainqueurs d’une indépendance qui les fait vivre dans la misère!

La plupart sont encore francophones, alors un seul espoir les font "exiger" des visas afin de venir au Paradis des illusions: La FRANCE.

En Afrique noire, l’échec est aussi partout. La France encore riche voici 30 ans finance à fonds perdus des gouvernements pléthoriques calqués sur notre république… Sans le moindre espoir de réussite…

La France finance aussi et arme ces gouvernements qui peu à peu sombrent TOUS dans la corruption, l’immobilisme puis le déclin lent mais inexorable…

Tout ceci bien sur est nié, caché. Mais la misère y est omniprésente… Qu’écris-je? UNIVERSELLE.

Entre temps ici, en France plus de vrai chef, juste des gamins nourris sur les bancs de l’école républicaine, tous BCBG de bonne famille , muni d’un diplôme d’une école universelle d’administration, ils posent leurs fesses dans les palais dorés confisqués par la république.

Que sont devenues les usines du Général? Elles ont quasi TOUTES fermé!
Que sont devenues ces barres de HLM où leurs ouvriers s’entassaient rêvant d’un pavillon à venir pour une petite retraite avant de crever?

Elle sont remplies de ces enfants exotiques venus de nos ex colonies chercher ici le Paradis
Pensez, y a les indemnités chômage alors que chez eux, y a RIEN
Pensez, il y a les allocations familiales alors que chez eux y a RIEN
Pensez il suffit d’aller aux urgences et on est soigné gratis, chez eux y a RIEN
Pensez, y a des écoles même que la république s’en ruine alors que chez eux y a quasiment RIEN.

Et c’est près de 8 Millions d’exotiques dont 5 du Magreb qui squattent à présent ces barres de HLM des cités d’ex travailleurs.
MAIS le problème, le VRAI c’est que dans ce Paradis rêvé… Y a PLUS de travail!
Y a plus d’usines…Y a plus comme chez eux, que des boutiques, des magasins et RIEN pour gagner de quoi y aller pour acheter.

Alors on se débrouille…On vit d’expédients, on vole la CAF avec des faux papiers et une tonne de mouflets, l'on vole assedic, on fait comme on peut… Mais cela ne suffit pas on VEUT les jolies voitures aussi .
Alors on s’organise, on empoisonne les gaulois en vendant de la chnouff, ça va de la Mariejeanne à la coke en passant par l’héroïne et demain le Crak! La drogue pas chère du pauvre qui rend fou au mieux, légume au pire. Peu importe, on est chez le colonisateur et on se paye sur la bête!

La "Justice" en fait des complexes, n’ose réagir avec fermeté et laisse faire et perdurer une situation délétère désolante. Certains flics en sont tellement écœurés qu’ils succombent eux aussi à l’argent facile, des dizaines de kilos de coke s’évaporent… Le fric en liquide de la prostitution passe de mains en mains et on ferme les yeux , nos rues sont remplies de putes… Nos gamines faute de travail deviennent "call girl " "escort Girl" c'est plus chic que de dire je suis pute!

Mais… Toujours de moins en MOINS de travail…

On attend un CHEF pour refiler de l’ordre, pour ré industrialiser ce pauvre pays perdu par ses utopies, ses complexes d’une histoire dont il ne connaît quasi rien d’ailleurs!

Le temps suspend son vol, des Ministres osent avouer que demain sera PIRE… Puis on file à la plage à crédit. Faut surtout pas réfléchir à tout cela…
L’erreur est chose fatale pour les Nations, celles qui les commettent la paye au prix fort.

Demain, l’Enfer sera au Paradis.
Bonne vacances...

Paganel est prié d'y rester.
p_carlow, irish_frog - 913080 lui écrire blog Publié le 04/08/2014 à 23:03 supprimer cette contribution

Ce bon domi

Dis, tu sais quand même qu'on ne fume plus de *MarieJeanne*, pas plus qu'on ne lèche des roudoudous…

Page 1

Forums > Société Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | L'Enfer..Au Paradis| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
14 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris L'Enfer..Au Paradisconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


(comme au bon vieux temps où que vous étiez jeunes en beaux ou belles.) L’ERREUR Peu après la fin de la seconde guerre mondiale, la France remercia ce Général qui avait su préserver l’indépendance
enfer-paradis