on,the,walkside
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

On the Walkside

 
Dans un pays lointain et merveilleux vivaient de très très belles jeunes femmes. Je peux en parler comme un bien heureux, car je les ai toutes vues et que j’ai même découvert une partie de leurs âmes.

Ces jeunes femmes se connaissaient toutes, car chacune d’elles fréquentaient, un endroit, dans lequel aucun doute, l’esthétique leur était enseignée. De ces jeunes femmes avec lesquelles j’ai fait un bout de route, j’en ai réellement connues que deux, de ces deux, une resta sur ma route, plus d’un an, j’en suis bien heureux.

Mais quelle ne fut pas ma surprise au bout d’un temps long de plusieurs mois, de me rendre compte qu’entre elles les crises de rires étaient moins fréquentes que les prises de menton !

Ces jeunes femmes, à l’image de la société, pouvaient être dures et jalouses, pourtant je croyais, que leur jeunesse et leur beauté, étaient pour elle la garantie de pouvoir échapper au blues !

Mais, certaines, assez superficielles, lançaient souvent des provocations. Elles voulaient qu’une autre, la plus belle, se rebelle pour de bon. Celle-ci, de rebelle, n’avait ni la crasse ni les façons, et en fait, elle restait plutôt calme, concentrée sur ses leçons…

Je pensais, jusqu’alors, qu’une belle femme ignorait les problèmes, que toutes les autres vivent chaque semaine, qu’elle ne devait, dans une vie comme la sienne, que pouvoir profiter de tout sans ne jamais rien voir de l’infâme.

Et dans cette histoire, tu as bien réagi, je te dis ça çà toi puisque c’est de toi qu’il s’agit. Et aux femmes qui sur la tête portaient des épouvantails, celles qui se croyaient belles, plus que dans un sérail. Face à toutes ces femmes aux cervelles d’enfants, tu as très bien su rester grande voire adulte face à leur adolescence…

Et elles, comme dans un marché, scandaient ton nom à tue-tête, criaient ces mots que nul ignorait, pour le savoir elles étaient trop bêtes ! ? ! Et face à ces agressions, face à toutes ces puérilités, toi tu as gardé, haut ton menton, en me prouvant ta maturité.


Je n’ignorais pas ton âge, ni celui de ces filles de marché, mais je te trouvais si sage, alors qu’elles passaient pour des bébés ! C’est pour ça qu’aujourd’hui, ici je t’écris ce texte, c’est pour ça, peut-être, que de ton coté, tu repenses à elles si bêtes…
Parce qu’aujourd’hui, si je dois les croiser, toutes, ça sera plutôt sur un stand au marché, et encore je nourris un doute, le marché des erreurs ça ne doit pas exister !

Quant à toi, si je dois te revoir, autrement que sur une photo ou sur un écran, ça rendra mon sourire plus beau et ce moment n’en sera que plus grand. Je ne crois pas être un macho, mais j’aime ceux qui sont riches de sentiments, et je crois que toi en plus et c’est pas de trop tu es vraiment très intelligente !

Si je retourne dans ce pays lointain et merveilleux dans lequel vivent toutes ces belles femmes, j’espère que ma chance sera là et que je pourrai te revoir quelques heures c’est pas trop et que ces marchandes qui attaquaient ton égo, si elles cherchent l’endroit sauront se méprendre…

C’était dans un pays lointain et merveilleux, où vivaient de très très belles jeunes femmes. Je pourrai parler d’elles comme un bien heureux, car je les ai toutes vues et que j’ai même découvert une partie de leurs âmes.

Mais plutôt que de parler d’erreurs, de malchances et de malheurs, je crois qu’il sera tou


Enregistré le 20 Aout 2007 à 16:44
par Marny - 251831lui écrire blog
(tous ses textes)

Oeuvre Originale

Auteur :
Marny

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
5 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris On the Walkside