pot,pourri
Forums > SociétéAller à la dernière page
<< Précédent |

pot pourri

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
- 1185926lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 13:58 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/enseigner-a-domicile-la-derniere-147153

http://www.senat.fr/leg/ppl13-245.html
- 1185926lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 14:13 supprimer cette contribution


Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 14:18 supprimer cette contribution

Ils ont eu honte : élevé par ses parents, sa maman en particulier, le jeune Alexandre Boviatsis avait obtenu son bac (avec mention, me semble-t-il) à l'âge de 13 ans 1/2.

L'E.N. a pour onjectif de niveler par le bas. Et cela n'a rien à voir avec la gauche : déjà du temps de René Haby le mouvement s'était amorcé avec la réforme dite du "collège unique" (lire "lit de Procuste").

Quand comprendront-ils que c'est d'efficacité que le pays a besoin, pas d'une égalité obtenue en freinant les bons.

Mais l'efficacité aussi, ça doit leur faire peur. Quand on a de vraies capacités intellectuelles, on fait une école en rapport, pas l'ENA qui forme à obéir et non à décider, et dont Ségolène Royal et François Hollande symbolisent fort bien l'incompétence.

- 1185926lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 14:38 supprimer cette contribution
Citation:
Cette prétendue égalité des sexes revendiquée comme valeur supérieure est un bon gros leurre qui permet d’occulter la seule égalité qui compte réellement, fondement de toutes les autres : l’égalité économique, que même les grecs n’avaient pas abordée dans leur approche de l’égalité.

Sans égalité économique, pas d’égalité politique (isonomie), pas d’égalité de pouvoir (isokratos), pas d’égalité de parole (isègoria). En revanche, l’égalité des sexes permet d’enrichir le marché du travail (entendre : marché de la main d’œuvre, dont les entreprises sont les clientes).


Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 18:27 supprimer cette contribution
Citation:
l’égalité économique, que même les grecs n’avaient pas abordée dans leur approche de l’égalité.
Ils n'en avaient nul besoin : compte tenu de l'absence de quelque technologie onéreuse que ce soit à l'époque, être riche ou pauvre ne changeait pas grand chose à l'existence. Crésus dormait certes dans une plus grande pièce que Diogène, mais dormait-il mieux ou moins bien ?

La seule véritable égalité qui comptait, et qui se rappelait régulièrement à leur bon souvenir, était l'égalité devant la défense de la cité : chacun protégé par la moitié du bouclier de celui qui était devant et protégeant de la moitié de son bouclier celui qui était derrière. Quand on était dans ces conditions-là, on n'en avait rien à cirer de savoir qui était riche ou pauvre. Ce sont là des préoccupations de sales enfants gâtés, mais certainement pas d'hommes.

Lorsque la tentative d'échapper à ses obligations militaires par l'entregent sera punie de mort (et il faudra au préalable qu'on rétablisse la peine de mort), l'égalité aura à nouveau un sens. En attendant, non.

On verra peut-être moins aussi de guerres à motif crapuleux, n'est-ce pas, MM. Hollande et Fabius ?

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 19:02 supprimer cette contribution

"Je suis pour l'égalité des sexes, et je prendrai moi-même des mesures"

-- Yvette Roudy

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 30/01/2014 à 19:04 supprimer cette contribution
- 1185926lui écrire blog Publié le 31/01/2014 à 14:37 supprimer cette contribution
Ce qu'il y a de positif dans toutes ces histoires glauques qui sévissent actuellement, c'est que même les musulmans ont compris la "supercherie" qu'était le PS






Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 31/01/2014 à 16:04 supprimer cette contribution

Ils n'ont plus qu'à comprendre quelle supercherie est l'islam et on pourra peut-être en faire des citoyens acceptables.

- 1185926lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 07:29 supprimer cette contribution
Hum : http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/debat-entre-florian-philippot-et-43335

Finalement, il n'est pas forcément nécessaire de hausser le ton pour être percutant

Le seul moment FUN de la soirée j'imagine ! j'avais zappé pour ma part cette émission (beurk) mais ce passage à lui seul vaut son pesant d'or

Et la Fleur de Lys l'autre soir avec Mosco, c'était pas mal aussi (enfin côté nénette parce que l'autre avec ses mensonges éhontés sur la Sainte Europe, il ne faisait vraiment mais vraiment pas le poids)


- 1185926lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 08:30 supprimer cette contribution
Citation:
Valls dément s'en prendre à un journaliste du Figaro, Taubira dément s'en prendre à un Procureur gênant, Ayrault dément reculer sur la PMA, Vallaud-Belkacem dément l'étude du genre à l'école et maintenant Peillon dément vouloir geler l'avancement des fonctionnaires. Dément non ?


C'était certes crade en Sarkozie mais là, on aurait bien besoin d'un coup de Monsieur Propre
- 1185926lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 14:44 supprimer cette contribution
A reluquer en boucle ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=55XjFuuge0k

Très bon débatteur, ce Philippot ! ce calme olympien et ce petit air de ne pas y toucher mais qui explose la gueule de l'adversaire bien plus efficacement qu'un Mélenchon qui sors de ses gonds ! J'aime le talent et l'intelligence et visiblement il ne manque ni de l'un ni de l'autre Philippot (tout comme j'en ai trouvé à Mélenchon, dans un tout autre registre) !

Un bon gaulliste, en somme ! la haine, on a vu sur quelle visage elle se portait lors de ce débat !

En parlant de Mélenchon, il est tout excité à l'idée de son procès contre MLP pour les fameux faux tracts ! faut qu'il arrête son délire, c'est du passé, les gens n'en n'ont plus rien à battre de l'avant présidentielle ! la Résistance c'est maintenant et de moins en moins avec le FDG, faudrait peut être qu'il se rendre compte qu'il est à côté de ses pompes !






Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 19:19 supprimer cette contribution
Citation:
autant Philippot fait dans l'amalgame pernicieux, la langue de pute appliquée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Contenu_%C3%A9vasif#Reconna.C3.AEtre_du_contenu_.C3.A9vasif
Citation:
Avec en plus un teint cireux et une gueule de félon basique, et je m'étonne que notre amie flamboyante se fourvoie à en faire la promotion.
"Non seulement tu es un traître, mais tu es un lâche, comme ta petite taille le laissait deviner"
-- OSS 117, Le Caire, nid d'espions

Sachons répondre aux phonographes comme ils le méritent : par la phonographie.

Pour le reste, si Dupont-Aignan se met à avoir des taux de sympathisants comparables à MLP (tant les gens sont dégoûtés de l'UMPS et restent un peu réservés envers le FN à cause des coûteuses campagnes diffamatoires orchstrées à son encontre - calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose!), Philippot se sentira plus à l'aise en effet chez DLR. L'embêtant, quand on a le choix, c'est qu'il faut choisir.

Ne parlons pas d'Asselineau qui, trop habitué jadis sans doute à la buvette de l'Assemblée Nationale au milieu de ses pairs, semble ne pas comprendre qu'une bonne moitié des Français ne peut suivre les détails de son discours. En démocratie, ça ne pardonne pas. C'est même pour cela qu'elle a été instituée.

Après le fond, la forme. L'auteur deux fois cité aura au moins été gentil de nous rappeler par l'exemple que l'épithète n'est pas l'amie du style. J'espère que ça n'enseigne pas le français, ça !

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 19:37 supprimer cette contribution

Je n'ai pas cité Valls. C'est exprès. Valls sert juste la carte de réserve dans la manche du PS : jouant le faux ferme en prenant des mesures que Taubira neutralise derrière, il ne remplit que son rôle dans la méthode du bon et du méchant habituelle des interrogatoires de police (eh oui, en 68, j'ai donné, et je ne sais pas si ça a changé beaucoup).

Si en 2016 le PS voit qu'il n'a aucune chance de s'en sortir -ce qui semble probable - il pourra toujours sortir Valls comme joker histoire de détourner quelques voix en partie du FN et en partie de DLR. C'est ce qu'avait fait Mitterrand en faisant créer la liste bidon Lalonde-Stirn-Doubin et, bien avant encore, Giscard créant le "Carrefour social démocrate" autour de Lionel Stoléru

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 19:46 supprimer cette contribution
Citation:
Très bon débatteur, ce Philippot !
Il a contre lui d'être passé par l'ENA.
Il a pour lui d'être passé chez Chevènement.

- 1185926lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 20:06 supprimer cette contribution


Qu'est-ce qu'on se marre à lire certaines contributions vaseuses, vides d'argumentations, comme d'hab
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 20:21 supprimer cette contribution
Citation:
Vallaud-Belkacem dément l'étude du genre
En ce cas, décidément, on n'enseigne plus rien à l'école. Plus même la grammaire

Par ailleurs, vous aviez tous déjà remarqué qu'on ne dit plus "lutte des classes", mais "théorie du complot" (eh oui, "théorie", le mot est devenu péjoratif dans ce monde où on ne demande aux gens que de travailler et consommer s'ils ont un travail, de mourir à petit feu s'ils n'en ont pas, et de rester politiquement corrects pour le reste - Bénébar, on t'adore, mais sur ce titre là, tu as un peu trop cédé à la démagogie. Heureusement que tu t'es rattrapé avec l'Agneau)). Eh bien c'est pareil : les politiquement corrects ne disent plus confusion des genres, mais théorie du genre; théorie? ouh, la sale bête, elle a du poil aux pattes! Où sont ses théorèmes ? Y'en a pas, circulez! Bien, chef ! Bref, notons que FLAC ne mentionne pas le mot, mais certains de ses lecteurs, pas forcément les plus lucides, n'en sont pas moins persuadés de l'avoir lu.

On va être fair-play et donner la parole en premier à la défense. Déjà, erreur de casting : en quoi la ministre des droits de la femme est-elle concernée par l'affaire, qui concerne l'éducation des enfants? Peu importe, on l'écoute et on débriefe après :

http://www.itele.fr/politique/video/theorie-du-genre-nvb-repond-a-eric-zemmour-le-maitre-de-lamalgame-71188

0:30 : "amalgame. préoccupant et dangereux"

Il est toujours préoccupant et dangereux de mettre en tête des jugements de valeur pour s'occuper seulement ensuite des faits. Cela se nomme mettre la charrue avant les boeufs. Remarquons que Zemmour, lui, s'en garde bien: faits d'abord, avis ensuite. Je vais en faire autant :

0:40 : "dans l'éducation nationale, on lutte contre l'homophobie"

Quel rapport avec la choucroute, à savoir le questionnaire incriminé ?

0:60 : "C'est un numéro d'appel".

On parlait d'amalgame ? Zemmour s'en prenait nommément au site Internet, que notre NKM essaie en loucedé de faire passer à la trappe. Ce site avait-t-il un contrôle parental ? Non. En faisait-on la publicité chez les jeunes des collèges, c'est à dire des enfants de 9 à 13 ans selon leur précocité ou leur retard ? Oui.

1:00 : "Ils découvrent leur orientation sexuelle, ils n'osent en parler à personne": Nous parlions de précocité, la voilà. On espère pour eux que les enfants précoces seront du même coup éjaculateurs prodiges.

1:10 : "Ils ont une prévalence de suicide qui est extraordinairement forte et on le sait"

Ce n'est pas une bonne idée que de mentir effrontément à des gens qui ont l'Internet :

http://www.infosuicide.eu/pointdevue/statistique/index.htm

En revanche, que les faillites qui se succèdent augmentent les taux de suicide dans les trois tranches d'âge DE 35 À 64 ANS, comme le montre le tableau, voilà sans doute ce dont on oublie opportunément de nous parler. Je crois que je devine pourquoi.

1:12 : "Un professionnel formé à leur écoute et à répondre à leurs questions" : on a vu lors de l'affaire d'Outreau le professionnalisme de ces "professionnels". Une fois de plus, il ne faut jamais confondre mission et compétence.

La suite ne concernant plus ce sujet, je n'ai pas perdu davantage mon temps.


Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 07/02/2014 à 23:08 supprimer cette contribution
Je n'avais pas trop compris l'énervement de Carlow, mais quand je vois que tu lui as balancé ceci en pleine figure:
Citation:
Sans égalité économique, pas d’égalité politique (isonomie), pas d’égalité de pouvoir (isokratos), pas d’égalité de parole (isègoria). En revanche, l’égalité des sexes permet d’enrichir le marché du travail (entendre : marché de la main d’œuvre, dont les entreprises sont les clientes).
je suis étonné qu'il ne se soit pas énervé davantage

Il y a eu sur fessebouc un fil sur l'excision qui stagnait un peu (comment veux-tu faire un débat sur l'excision ? Qui est pour ? où j'ai mis mon grain de sel en rappelant qu'il ne fallait pas pour autant passer sous silence l'ignominie de la circoncision - moins grave sans doute, si tant est qu'une perte majeure de sensibilité à terme d'une des parties du corps qui l'est le plus soit "bénigne", mais de très loin plus répandue. Ah, pour le coup, il y a eu débat ! Je ne te dis pas les cris d'orfraie des participants, ou plus exactement des participantes, puisque toutes étaient féminines. Sûrement un hasard.

"Démolir d'un coup de talon, ou de plusieurs coups de talon, une fourmilière est un geste incomparable et sain. À condition de savoir lever prestement le pied et d'être chaussé de bonnes bottes"

-- François Valorbe

- 1185926lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 00:05 supprimer cette contribution
Citation:
autant le Mélenchon a un discours construit et cohérent (ce qui ne veut pas dire que je l'approuve),
Si il nous disait le gus en quoi il ne l'approuve pas, ça donnerait peut être envie d'allumer la mèche mais là, non, désolée !

Aucun intérêt d'échanger plus avant avec des faux-derches pour ma part !








Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 00:25 supprimer cette contribution

Afin de ne pas passer pour faux-derche, je remets la citation de François Valorbe, que je ne citais que de mémoire, dans son contexte :
Citation:
CONTROVERSE MORALE

" Démolir au passage une fourmilière d'un coup de pied, ou de plusieurs coups de pied, est un plaisir incomparable et sain. A condition de retirer vivement le pied ou d'être chaussé de bottes. "

Le croira qui voudra, cette déclaration, parue dans l'importante " Revue du Tiers Monde " dans le cours d'un article sur le problème toujours d'actualité et jamais résolu de la liberté humaine, suscita une vive polémique parmi un certain nombre d'intellectuels en vue et de plumitifs de tout acabit du Vice-Royaume. L'article était signé Untel, pseudonyme journalistique d'un écrivain connu, quoique de réputation ambiguë, réactionnaires et libertaires le rejetant ou se l'arrachant tour à tour, et jamais simultanément, les communistes ne le citant que lorsqu'il se trouvait par hasard en conformité avec la ligne brisée du parti, le clergé pratiquant à son égard la politique du silence quasi absolu.

Le plus curieux de l'événement, mais peut-être aussi le plus significatif, fut que ces deux phrases seules furent relevées et leur portée âprement discutée, alors que le contexte et la teneur générale de l'article ne firent l'objet d'aucun commentaire. Parmi les divers polémistes, le foyer d'attention ne s'élargit pas un instant à l'ensemble des idées exprimées, comme si, pour les uns comme pour les autres, l'intérêt ne pouvait se situer que là, sur cette affirmation agitante que la droite et les marxistes bon teint trouvaient si dangereuse, voire si révoltante, qu'on ne pouvait la passer sous silence, alors que la quasi-unanimité des esprits indépendants s'en réjouissaient sans restrictions. La personnalité même de l'auteur fut mise en cause. Bien qu'on le considérât généralement de tous les bords comme un individu peu sérieux, au mieux comme un aimable utopiste se haussant parfois jusqu'à une certaine ingéniosité sans portée profonde, il fut cette fois durement attaqué par ses adversaires pour ces quelques lignes. Celles-ci furent détachées de leur contexte et, soit montées en chaton par ceux qui voyaient en elles un joyau inestimable, soit encadrées d'un trait de feu par ceux-là qui tenaient à les signaler à l'attention de tous comme recélant un poison violent.

" La vigilance est plus que jamais à l'ordre du jour, écrivait un communiste. Suppôt inavoué de la réaction, Untel ne nous fera pas avaler cette couleuvre, soeur d'esprit de tous les mensonges inventés à des fins d'impérialisme et d'exploitation du prolétariat par ceux que nous appelions naguère des vipères lubriques. La menace de ces ennemis du peuple déguisés en philosophes saintes-nitouches est du genre insinuant et perfide. Car, ne nous y trompons pas : cette fourmilière qu'Untel prend une joie perverse à démolir d'un coup de botte fasciste n'est autre que le monde des travailleurs. Nous ne doutons pas que l'existence de ce monde, force de l'avenir et condamnation du parasitisme bourgeois, donne mauvaise conscience à Untel et l'irrite au point de se trahir. Au reste, il n'en est plus à une trahison près. Mais qu'il en soit remercié : en se démasquant, il nous permet de le situer désormais sans ambiguïté parmi les contre-révolutionnaires et les ennemis de la classe ouvrière. "

Dans le quotidien conservateur et bien-pensant " Le Vice-Royaume Chrétien ", on relevait les lignes suivantes sous la plume de Cauriam.

" Prenons-y garde. Le geste destructeur qu'Untel qualifie allégrement de sain a une portée symbolique de grande envergure. Il signifie le mépris et la haine à l'endroit de tous les idéaux qui constituent le fondement même de notre société et le désir de voir celle-ci abolie. A travers la fourmilière éventrée par...
Toute ressemblance avec un humoriste actuellement controversé n'aurait bien évidemment rien de fortuit

- 1185926lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 00:30 supprimer cette contribution
Citation:
les classes moyennes – ont tout intérêt à ce que le paquebot se fracasse contre les icebergs.

Dites moi, quel intérêt peuvent les classes moyennes avoir dans une école qui corrigerait les inégalités sociales, en donnant aux enfants des couches populaires les mêmes instruments qu’aux enfants des classes moyennes pour entrer dans la compétition pour les postes, les carrières, les opportunités ? Aucun, bien entendu.

Au contraire : elles ont tout intérêt à ce que l’école soit impuissante à favoriser la promotion de ceux qui pourraient concurrencer leurs propres rejetons.

L’école que nous avons n’est pas le fruit de la négligence ou de l’accident. C’est le fruit d’une volonté. Celle des classes moyennes de détruire l’institution qui leur avait permis de s’élever socialement et qui aujourd’hui les menace de déclassement.

Mais la destruction se passe dans les formes : on la fait au nom de « l’égalité », de « l’ouverture » et autres « valeurs » toutes plus séduisantes les unes que les autres. Il est d’ailleurs cocasse de constater que « l’ABCD de l’égalité » n’est pas mis en œuvre dans les écoles de prestige.

Curieux, non ? Si cette pédagogie est si efficace, si elle apporte un « plus » à la réussite des élèves, pourquoi à votre avis les écoles de prestige – celles dans lesquelles les classes moyennes envoient leurs rejetons – évitent soigneusement de la mettre en œuvre ?


http://descartes.over-blog.fr/2014/02/dogme-contre-dogme.html

Très bon ce blog !
- 1185926lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 00:42 supprimer cette contribution
Citation:
[Mais si on souhaite vraiment que cette méritocratie, cet accès à l’élite, s’offre de façon égalitaire à tous les enfants, même les plus pauvres, il faut bien qu’à un moment, l’école élémentaire gomme les handicapes liés à l’origine familiale.]

Bien entendu. Ce point n’est à ma connaissance contesté par personne. Mais il faut s’entendre sur ce que veut dire « gommer les handicaps ».

S’il s’agit d’apporter en priorité aux enfants défavorisés tous les savoirs que les enfants des milieux privilégies acquièrent à la maison c’est oui.

Mais s’il s’agit au contraire de baisser le niveau d’exigence pour que les enfants des milieux défavorisés puissent passer l’examen malgré leurs insuffisances, c’est non.

Or c’est plutôt cette voie qu’on a choisi depuis trente ans. Et curieusement, c’est la voie qui permet le mieux de maintenir le statu-quo social, puisque les enfants défavorisés qui auront passé l’évaluation grâce à cette mansuétude se retrouveront défavorisés lorsque la « vraie » sélection, celle de l’emploi, aura lieu.

La voie donc qui permet de préserver les intérêts des classes moyennes… mais c’est certainement une coïncidence.
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 00:59 supprimer cette contribution
Citation:
L’école que nous avons n’est pas le fruit de la négligence ou de l’accident. C’est le fruit d’une volonté. Celle des classes moyennes de détruire l’institution qui leur avait permis de s’élever socialement et qui aujourd’hui les menace de déclassement.
Gagné !



Que ceux qui n'ont pas le temps de lire tout le bouquin lisent au moins la préface : l'essentiel y est.

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 11:17 supprimer cette contribution

Comment une personne qu'on supposait par ailleurs cultivée peut-elle refuser de comparer "une augmentation des complications à l’accouchement et même du nombre de décès maternels" et "des douleurs violentes, des hémorragies, le tétanos, l’infection, la stérilité, des kystes et des abcès..." à ça ?

Ah, il est vrai que cette saloperie-là ne touche que des hommes. Alors même s'il y en a cent mille fois plus, ce n'est pas vraiment important. Il suffisait de le dire!

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 11:19 supprimer cette contribution
Citation:
si on souhaite vraiment que cette méritocratie
On sait qu'à peu près partout, 'avancement "au mérite" signifie "à la tête du client". Dans le privé, on commence d'ailleurs même à parler de "licenciements au mérite"

Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 08/02/2014 à 11:26 supprimer cette contribution


Oh! Ils ont relooké le Concorde !

- 1185926lui écrire blog Publié le 12/02/2014 à 14:00 supprimer cette contribution
cela finira-t-il par faire tilt chez les mous du bulbe ? http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/extrait-d-un-debat-sur-dieudonne-43446
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 12/02/2014 à 15:03 supprimer cette contribution

Reconnaissons tout de même que l'humour de Dieudonné n'est pas des plus légers. C'est un peu une sorte de professeur Choron dans la peau d'un Patrick Sébastien, d'où ce décalage qui crée un malaise et peut-être le vague effet comique associé.

Une chose est certaine : il n'attrape sûrement pas de migraines à trouver ses gags. Mais comme disait Coluche dans son sketch de l'autostoppeur, tant qu'on trouvera des gogos qui marchent, on ne peut rien dire.

Au fond, le plus amusant réside encore dans le fait que ça emmerde Manuel Valls. Là, nous sommes pratiquement dans le style du happening des années 70.

Eh puis comme ça, le pétomane aura de la compagnie

- 1185926lui écrire blog Publié le 12/02/2014 à 20:21 supprimer cette contribution
Que l'humour de Dieudonné soit bien ou mal perçu, on s'en fout, là n'est pas la question et parmi ceux qui sont de son côté, tous ne l'admirent pas forcément comme humoriste ! Faut dire qu'il sait bien surfer sur la vague, l'animal rusé qu'il est et tant mieux pour lui

Ce qui m'amuse ce sont donc ses capacités de rebondissement et si il arnaque ses fans et bien tant pis pour leurs gueules L'autre ayant crû pouvoir l'anéantir lui a au contraire permis d'arriver à un niveau de sympathie auprès des gens et de notoriété au delà de ce qu'il aurait pu imaginer, sans ce coup de pouce royal du Ministre de l'Intérieur

Rien que pour ça, je l'aime bien Dieudonné ! pour le reste, peu me font vraiment rire à gorge déployée et même ce regretté Coluche, je n'adhérais pas plus que ça à son genre d'humour, ce qui ne m'empêchait nullement de l'apprécier d'un point de vue humain !

Un débat Mélenchon/Le Pen ou Valls/Philippot, voilà ce qui m'éclate !

Leurs numéros d'équilibristes quand ils sont bien rôdés et à défaut de gober leurs bobards, peuvent donner matière à se délecter surtout lorsque les joutes verbales sont de haute volée et puis après un bon défoulement SANCTIONNER à l'arrivée pour les remercier (ou les punir) d'avoir bien amusé la galerie avec leurs joyeux numéros de clowns !

Il n'y a pas meilleur humoriste, en somme, que la bête politique qui s'exhibe sur les plateaux-télé et pas pire soutien que celui (désabusé) qui va leur régler leur compte dans les urnes ! en attendant mieux avant soit d'aller au casse-pipe, nous le peuple d'avoir élu des incapables, soit de les envoyer eux au casse-pipe (pas besoin de ressortir Dame Guillotine) !
Un jour peut être pas si lointain, les citoyens seront capables d'unir leurs compétences et de construire eux-mêmes la République de leur choix, par tirage au sort, etc...



- 1185926lui écrire blog Publié le 13/02/2014 à 14:02 supprimer cette contribution
Souffrance au travail : de plus en plus de médecins censurés sur demande des employeurs
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 13/02/2014 à 18:23 supprimer cette contribution

J'ai une amie qui s'est spécialisée dès 1971 dans le domaine. Elle se nomme Dominique Chouanière et semble faire du bon travail.

Page 1 | 2 | 3 | 4 | Suivante> | Dernière>>

Forums > Société Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | pot pourri| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
6 connectés au chat
27 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris pot pourriconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


http: www.agoravox.fr actualites politique article enseigner-a-domicile-la-derniere-147153 http: www.agoravox.fr actualites politique article enseigner-a-domicile-la-derniere-147153 http: www.senat
pot-pourri