rap,poesie
Forums > MusiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Du Rap à la poèsie

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
835521 Publié le 03/08/2004 à 19:35
Etant fan de rap, j’avais envie de vous faire découvrir que le rap n’est pas synonyme de violence. Le rap représente beaucoup pour moi, il est ma poésie, il est ce que je suis….trop souvent il a été associé à la délinquance, et pourtant je suis loin de l’être….
Le rap c’est de la poésie et oui vous allez hurler mais si si j’insiste, certains vont être étonnés de lire les textes…. Vous avez le droit de dire ce que vous voulez, pas d’insultes mais vos impressions. Je vais mettre en gras les mots qui m’ont interpellé sur le texte que je posterai

1067737 Publié le 20/09/2004 à 14:50 supprimer cette contribution
10gla
de mozart au rap pourquoi pas!
mon fils ecoute du rap et ce n'est pas un délinquant.
merci a toi pour les paroles
835521 Publié le 21/09/2004 à 08:35 supprimer cette contribution
En effet j'écoute du rap aussi et je suis loin d'êre une délinquande
Sniper -- Pris pour cible
(Black Renegat)
On est catalogué, coupable à chaque fois,
Mis à l'écart, fiché ou même montré du doigt.
Présumé jeune et dans la mauvaise voix.
Eh dis leur la loi.

(Aketo)
Ouais j'ai le look, typique, banlieusard.
On va pas cracher dans la soupe, avec notre dégaine on est tricard.
Nos têtes sont aigries car de l'étranger on se méfie.
C'est cette mentalité de tocard qui dans le pays sévit.
Bien souvent, j'ai ressenti dans le regard des gens
De la méfiance à mon égard, mis à l'écart et c'est vexant.
Avec ça, la paranoïa t'envahie à
De quoi au fond de toi la gera au sommeil après ça.
Tu deviens insociable, tout le temps tu te sens pris pur cible.
T'en as marre d'être très susceptible. Impossible,
D'instaurer un dialogue en plus pour en rajouter,
Les médias nous cataloguent, nous salissent et nous niquent la santé.
On montre toujours les mauvais côtés,
Dans les films c'est abusé pour quoi on nous fait passer, j'suis médusé !
Faut pas pousser ! J'suis pas un arracheur de sac à main.
Survêt, basquettes, casquette mais dans le droit chemin.

Refrain x2

(Black Renegat)
Regarde c'est grave, ils nous jugent par notre apparence.
Pour eux jeunes de cité rime seulement avec délinquance.
Tout ça pour une couleur, une origine qui ne reflète pas leur France,
Ça m'fait flipper quand j'y pense.
Alors savoir qu'est-ce qui les poussent à nous mettre tous dans le même sac ?
Pourquoi quand j'croise une vieille elle s'agrippe à son sac ?
Pourquoi quand je cherche un taf je vois les portes se fermer ?
Pourquoi on me traite de voleur alors que je n'ai encore rien volé ?
Est-ce mes baskets qui font ça ? Je ne crois pas.
Est-ce ma tête qui ne passe pas ? Je ne sais pas.
Y a plein de questions auxquelles je ne peux pas répondre
Mais je ne vais pas rester là à me morfondre.
J'les calcule pas.
(Aketo)
Rien à foutre des préjugés.
(Black Renegat)
J'avance, je ne recule pas.
(Aketo)
Moi y a que dieu qui peut me juger.
(Black Renegat)
J'm'en fous qu'ils m'aiment pas.
(Aketo)
Ou qu'ils se sentent dérangés, ici c'est aussi chez moi
Et crois moi sur parole je suis pas près de bouger.

835521 Publié le 22/09/2004 à 08:41 supprimer cette contribution
Citation:
Dès qu'j'fait c'morceau, ça part en
merci trich , ma préférée de Idéal J, la bonne époque et du bon son
1143884 Publié le 28/09/2004 à 11:36 supprimer cette contribution
Salut! Ben , j'voulais vous dire que ce sujet est vachement intéresant. Pendant longtemps, j'ai été contre le rap, du fait de la violence des mots utilisés et puis de la vugarité des clips et tout ça! Mais bon, il faut savoir faire la part des choses et reconnaître que même si certains rappeurs sont grossiers ou violents dans leurs propos, il y quand même une "part de bon" dans le rap, et c'est pas la moindre!
Y a plein de cas où le rap provoque (Eminem...), fait du fric ( pour les hypocrites du milieu), choque (NTM ou d'autres pires que je connais même pas!), mais je reste d'accord avec ceux qui pensent que le rap c'est de la poésie.Bon, il arrive qu'en écoutant un morceau de zik, je comprenne pas les paroles (p'têt un problème de diction ou d'écoute), mais après je cherche les textes sur le net et j'en ai bien appris sur la vie à travers le rap.
En fait, si quelqu'un veut oser se dire amoureux de "LA musique", il peut pas mette le rap en marge! C'est de zik, de la bonne et comme dans tous les rythmes musicaux, il y a les tubes, les flops, les morceaux intelligents et les stupides! Revoyez la chose...
1080550 Publié le 28/09/2004 à 14:16 supprimer cette contribution
Ce qui m'énerve dans pas mal de chanson rap, c'est que cela répand une sorte de victimisation.
Je suis condamnée d'avance, donné moi une médaille de victime
835521 Publié le 28/09/2004 à 20:09 supprimer cette contribution
Citation:
une sorte de victimisation.

Ou la triste réalité ?
1080550 Publié le 29/09/2004 à 09:02 supprimer cette contribution
Mais non, parce que je viens d'un certain milieu, je suis déjà victime et je ne fais rien ! De toute façon la société et contre moi, trop facile au lieu de se battre avec les mêmes règles que tout le monde !
835521 Publié le 30/09/2004 à 05:52 supprimer cette contribution
Si certains groupes n'avaient pas dénoncés certaines faits bien des personnes n'auraient même pas pu imaginer certaines choses...il faut dénoncer alors il faut le faire par ce que l'on aime faire
595300 Publié le 30/09/2004 à 06:42 supprimer cette contribution
Oui, ils dénoncent certaines choses qui sont reelles! Mais ils ne font pas que ça!
Y'a un truc que j'ai découvert d'après un reportage juste après la diffusion du film "8 mile" sur canal, et que j'ai bien aimé, ce sont les "batailles" où tu as deux rappeurs qui s'affrontent sur scène à coups de riffs et de paroles!
835521 Publié le 02/10/2004 à 09:10 supprimer cette contribution
Ben faut il ne pas croire hein, certains sont des ptits génies. Ce n’est pas donné à tt le monde de trouver des rimes et de les débiter à la vitesse grand V
835521 Publié le 17/11/2004 à 20:30 supprimer cette contribution
Niquer le bénef
Donc un retour à la case départ, on meurt tous tôt ou tard
Je compte bien réussir en arrivant de nulle part
Motivés par mes propres besoins, je vends pas de kilos
J'fais pas de philos mais juste saigner l'stylo
Je ne peux qu'être fidèle quand mon coeur est le mien
Ce qui m'apporte de la chaleur aujourd'hui et demain
Un pour tous et tous pour un et même main dans la main
Des individus me critiquent mais ils ne m'ont jamais vu dans la
A qui tu veux que je m'en prenne la haine m'éprenne
J'en ai des migraines et pensent mal et bien qu'ils se m'éprennent
J'ai laissé ça dans un coin de l'esprit en espérant que tous s'efface
Et puis je vis avec un profond mépris


Refrain
Donc faut niquer le bénef
Donc, donc faut niquer le bénef
Faut niquer le bénef
Hein, hein, hein, hein
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef
Faut niquer le bénef


Dans ta tête, j'aimerais graver ces mots
Je viens de là où il n'y a rien donc il faut tout prendre
Je te demande de crier bravissimo
Avant tout je fais de la zique, celle qui zingue,
Celle da la zone, celle qu'ils aiment
Ensuite il y a moyen de gagner du fric
après toutes les mauvaises passes
Toi est-ce que tu tiendrais à ma place négatif
Faut niquer le bénef comment vont-ils interpréter tout ce qui cheneuf
Rien à foutre, rien à fêter, un peu plus tard j'achèterais du champ
histoire que l'évènement soit fêté
J'ai la position d'un jeune dans une salle société
Et quand je cause au mic je suis qu'un sale excité
Mais au moins est-ce que je respecte vraiment
Hé l'équipe voulez-vous que je devienne dément ?
Ici c'est le pauvre garçon de la FF
On cherche pas la guerre mais juste la vérité
Maintenant faut la faire ils l'ont mérité, faut qu'ils la ferment
J'ai 24 ans, mon frère, et c'est peut-être ma dernière année
Peut-être même ma dernière affaire
Donc en l'an 2000 faut niquer le bénef


Refrain
Hein, hein, hein, hein
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef
Hein, hein, hein, hein
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef

2000, Luciano
Faut niquer le bénef, faut niquer le bénef
Ensemble, faut niquer le bénef
Ensemble, faut niquer le bénef
Ensemble, faut niquer le bénef
Ensemble, on va niquer le bénef, faut niquer le bénef
Faut niquer le bénef
1260546 Publié le 18/11/2004 à 00:45 supprimer cette contribution
La Rumeur - 365 cicatrices
(album "L'ombre sur la mesure")

J'ai 365 cicatrices et, sur ma peau, ma couleur a connu tous les hommes qui lui on dit qu'elle etait dévastatrice
et qu'elle reste l'opposé du beau, complice du vice sous toutes ces formes.
C'était écrit comme ces stupides de règles et c'est comme ces nègres cupides qui ont vendu les leurs,
dans les pleurs et les cris, étouffés par l'être espiègle
comme si l'espèce bipède écoutait son coeur.
J'ai pleuré, rarement ri comme à cette connerie d'abolition et à leurs 150 ans, ils peuvent se le foutre dans le fion.
Ils était fiers, enrôlés, tirailleurs et, en fin de guerre, tu as su comment leur dire d'aller se faire voir ailleurs.
Et qui on appelle pour les excréments ? Des travailleurs déracinés laissant femmes et enfants.
Et ces traditions qu'ils sauvegardent, j'ai de la peine pour ces noirs teints en blomd pour faire blanc.
s'ils savaient que pour être libre, fallait courir, ne pas se faire couper les jambes par celui qui veut tout asservir.
Y'a des chaines qui nous maintennent au bas de l'échelle et, pour que ça change, faudrait attendre que la banquise dégèle.
Regarde l'Afrique et les Antilles, l'Inde et les autres îles, regarde les traces de l'homme blanc qui tromatisent nos esprits,
non pas à vie mais pour des générattions, j'ai mon avis sur la suites des colonisations.
Critique sur la façon dont on m'oblige à penser, mais qu'est-ce t'en sais ? J'ai pas eu le choix de vivre comme un français.
Un Franc C.F.A. bas, une monnaie forte qu'on exporte en Outre-Mer et, dans les deux cas, c'est comme droguer nos terres.
Ils ont enchaîné nos pères pour qu'ils les regardent violer nos mères, et si aujourd'hui on en subit les séquelles.
Mais qu'est-ce que quelques années, environ 400, et si la fin colle au début, ça finira dans un bain de sang


"La Rumeur - 365 cicatrices"

1260546 Publié le 18/11/2004 à 00:46 supprimer cette contribution
Assassin - Légal Ou Illégal ?
(album "L'homicide volontaire")

L'échec de la guerre à la drogue ne peut s'expliquer seulement par les effets pervers de la répression ou la corruption des agents de contrôle.
La cocaïne rapporte beaucoup trop d'argent pour qu'on la combatte sérieusement,
C'est une formidable pompe à finance qu'on ne peut abandonner aux seuls trafiquants.

La guerre à la drogue a été créée pour des objectifs politiques,
Qui servent les politiciens et justifient les budgets militaires, on s'explique :
La politique de subvention agricole appliquée,
Par la Communauté Européenne et les Etats-Unis.
A fait chuter les prix agricoles de 50% en 30 ans donc les pays;
Du Tiers-Monde n'ont plus que les cultures de coca,
De pavot, de hachich et de marijuana.
Pour être compétitif sur les marchés internationaux.
Bonne raison pour envoyer les G.I's. dans les pays producteurs de pavot.
On combat la keco, pour avoir des places stratégiques dans le business illégal,
Car la communauté financière internationale
Gère les bénéfices de la drogue dans les banques occidentales.
La seule vente légale de feuilles de coca,
Est pour Coca-Cola qui les raffine pour sa boisson.
Les USA combattent la coca !
Alors qu'il sont les seuls au monde à pouvoir l'importer librement dans leur nation.
Pendant que dans la rue on se fait serrer pour deux grammes de chichon.
Les prisons sont remplies de petits délits,
Le tout organisé comme un show télévisé.
Chaque personne a son rôle à jouer dans la société.
Mais attention, chacun à sa place,
Sniffe de la coke dans le ghetto, vends du teuchi par kilo,
Mais ne viens pas t'occuper du business de l'Etat sinon tu finiras à la morgue ou au cachot.
L'Etat assassine, ce n'est pas une surprise;
Quand l'Etat a une cible son bras ne tremble pas quand il vise.
La répression sur les petits trafiquants,
Cache la vraie identité des gouvernements en occident.
C'est la France qui vend des armes au Rwanda,
Les Etat-Unis contrôlent toujours Panama.
Et tout le monde s'agite dès qu'il y a du fric,
La mort est valeur marchande, c'est la loi du trafic.

Car le business des armes est légal,
Mais le business du teushi reste toujours illégal.
Le business des tranquilisants est légal,
Mais le business de la sensi reste illégal.

Tous les business sont légaux quand ils sont controlés,
L'illégalité dépend de ta place dans la société.
Tu peux dealer des kilos si tu es dans l'armée,
Mais te faire enfermer 10 ans si tu deales pour ton quartier.
Certains dealent de la came, d'autres dealent des armes,
Le business illégal est légal quand il sert le patrimoine national.

Tous les business sont légaux quant ils sont controlés,
L'illégalité dépend de ta place dans la société.
Tu peux mourir dans la rue d'une O.D.
Mais pas dealer dans l'escalier de ta cité.
Certains dealent de la came, dÕautres dealent des armes...

Quant on s'aperçoit de tout ce trafic, de tout ce fric, toute cette thune qui circule
Pendant que les petits dealers croupissent en cellule.
On se demande si il ne faudrait pas
S'organiser arme au poing face à la lo .
L'Etat nous pousse dans les précipices, dans le gouffre.
Le business du hachich développé dans les artères des villes,
Occupe et fait survivre les forces du underground les plus actives.
Voilà pourquoi l'Etat le tolère,
Il préfére nous voir faire des affaires illégales,
Plutôt que de nous voir nous organiser entre villes sur des bases sociales .
Si tu vends la mort dans un bar-tabac,
Pas de problèmes pour toi tu es couvert par l'Etat.
Car 70% d'un paquet de cigarette,
Et chaque dose d'alcool calculée au millimètre.
Reviennent dans la poche du big boss,
Celui qui contrôle sans visage les parents et nos gosses.
Mais si tu vends de la drogue à son insu,
Tu deviens le déguisement parfait dont les médias sont à l'affût.
Pour faire croire que la guerre à la drogue est déclarée.
" Cette année nous avons attrapé ceux qui tuent vos enfants dans les lycées."

La télé est une drogue, le tabac est une drogue,
Le café est une drogue, l'Amour peut être une drogue.
L'alcool rend accro comme l'héro,
Les ragots des médias font plus de victimes que le teush et la keco.
Et en France, on nous traque toujours pour un oinj de sensi,
Pour un keusdi de teushi, et aucune pédagogie en ce qui concerne la toxicomanie.
Assassin analyse comme beaucoup l'ont déjà fait.
Ce n'est qu'un grain musical dans l'Histoire de l'Humanité.
Non, non, non nous n'allons rien changer,
Le business illégal est contrôlé à une échelle internationale.
Produit du Capital, ils aiment quand dans tes veines coule de la came.
L'attaque est sociale, l'attaque est raciale.
Ne sois pas surpris que les quartiers défavorisés soient le plus touchés par ce mal.

Car le business de l'heroïne est illégal,
Mais le business de l'alcool est légal.
Le business de la cocaïne est illégal,
Mais le business du sexe est légal.

Refrain


"Assassin - Légal Ou Illégal ?"

1260546 Publié le 18/11/2004 à 00:48 supprimer cette contribution
Princess Aniès - Si j'étais un homme
(album "Conte de faits")

1er couplet-
Elles sont toutes les mêmes, mise à part ma mère et mes sœurs
Si j'étais un homme je me dirais qu'le sexe faible m'écœure
Regarde c'qu'elles sont devenues le cœur impur, les mœurs se dégradent
L'image de la femme de prostitution et de sexe s'encadrent
Si j'étais un homme, est-ce-que je me contenterais de ces propos
En m'disant qu'l'émancipation s'est faite malgré nous trop tôt
Qu'il faut pas confondre les rôles des dominants-dominés,
Obstiné comme le MLF, condamner cette gent à sa destinée
Est-ce-que je viendrais sous-estimer celles qui se battent pour réussir
Qu'elles s'fassent pas d'illusions sans passer sous un mec à coup sur
Est-ce-que j'interdirais à ma sœur de sortir le soir
De peur qu'elle donne son cul ou finisse sur un trottoir
Est-ce-que j'parlerais d'embrouilles pour prouver qu'j'ai des s
Et j'ferais l'fier devant mes potes quand j'raconterais qu'ma femme j'lui mets des coups
Et plus j'connais les femmes et plus c'est des chiennes que j'découvre
Trop d'meufs du mouv' superficielles, matérialistes qui m'le prouve

-Refrain-
Aimer, souffrir, se dévouer, subir sera toujours le texte de la vie des femmes
S'ouvrir et bannir les clichés peut suffire à nous respecter et raviver la flamme
Aimer, souffrir, se dévouer, subir sera toujours le texte de la vie des femmes
Puissent ces quelques mots raviver la flamme

-2ème couplet-
Si j'étais un homme, serais-je comme le plupart homophobe
Est-ce-que je suivrais l'avis d'l'opinion publique comme une mode
J'me dirais qu'leur comportement est plus qu'incohérent
Devant un mec qui en aime un autre, j'peux etre qu'intolérant
Est-ce-qu'etre macho signifie que j'représente la virilité
Qu'le Pacs et ses conneries serait pour moi qu'une indignité
Est-ce-que je serais à 100% contre celles qui veulent la parité
Qu'elles restent à leur place et qu'leur place c'est d'être femme au foyer
Est-ce-que j'refuserais d'obéir aux ordres de ma supérieur
Sans réel prétexte, juste pour mes principes et mes valeurs
Et-ce-que j'admirais ce mec parce qu'il enchaîne tass' sur tass'
J'cracherais sur cette meuf qui fait la même qui n'se regarde plus dans une glace
Aurais-je l'audace d'admettre que Princess Aniès rappe mieux qu'moi
Ou j'me dirais qu'elle a couché pour en arriver
Biensur toutes les meufs couchent, c'est le show biz…

-Refrain-

-3ème couplet-
Si j'lève la main sur ma femme pour la mettre en sang
Est-ce-que j'me dirais qu'c'est elle qui m'fait perdre la raison
Est-ce-que j'glorifierais avec mes potes de faire des tournantes
Et j'dirais qu' c'est cette sale pute qui était consentante
Est-ce-que j'succomberais en soirée à cette meuf provocante
Jouer le mac et faire le canard avec ma femme dès que j'rentre
Est-ce-que j'me dirais qu'c'est bel et bien elle qui m'avait chauffé
Qu'j'suis pas coupable de viol et qu'c'est elle qu'on doit coffrer
Est-ce-que j'aurais l'trophée du beau gosse du player
Et qu'en terme d'adultère, j'serais fier d'être le meilleur
Est-ce-que j'lui dirais qu'j'l'aime pour pouvoir la soulever
Quand elle me dira j'suis enceinte elle serait plus qu'un vaste souvenir
Est-ce-que j'me dirais qu'avortement est assassinat d'un môme
Ou j'me remettrais en question pas prêt d'etre père d'assumer ce rôle
Si j'étais un homme, est-ce-que j'me dirais qu'la femme n'est rien sans l'homme
Ou au contraire que la femme est l'avenir de l'homme

-Refrain-


"Princess Aniès - Si j'étais un homme"

835521 Publié le 20/11/2004 à 13:43 supprimer cette contribution
Super je vois que tu kif la rumeur voilà mon préféré de DIAM'S

C'était un samedi soir
Avec mon mec on avait pas d'histoire
Il m'a dit bébé viens voir on va faire un petit tour au square
Pas de problème, j'étais partante, tous les 2 on s'aiment,
tous les 2 on s'aident et on kiffent une relation saine
Ca faisait 3, 4 mois et on étais bien,
on avait rien mais peu importe on était bien
Donc vient ce fameux soir, on se promène
On ira loin j'te le promet
J'crois qu'on s'aimait trop même

Au fil du temps j'le vois fronçer les sourcils
Je m'adoucis
Qu'est ce qui se passe bébé dis-moi t'as un souci?
Ca sentais le roussis mais moi j'suis conne et j'suis resté
Et il m'a dit:
Tu vois tous tes copains, j'commence trop à les détester
Mais bébé, j'fais du rapj'aime c'que j'fais, eux c'est des potes
Mon mec s'énerve, cogne des voitureset casse des portes
Loin de me douter que sur moi il lèverai la main
Putain si j'avais su, crois moi je serais bien loin

Je crois qu'on s'aimait trop même
Putain si j'avais su crois moi je serais bien loin {x2}

Jétais perdue, en panique sur le trottoir, j'voulais rentrer;
pas de RER. 1h du mat il est trop tard
Il me dit:
Tu restes avec moi, c'est rien ça va passé
1 minutes après j'ai juste sentie mes côtes se casser
Quand t'as mal tu dis plus rien t'encaisses et t'encaisses
Tes larmes coulent, ton poul est en baisse puis en baisse
Il m'a enlevé, m'a embrouillé et m'a dit:
Ferme ta gueule Mélanie, dis à ta mère que tu rentres mardi

Il me donnait des coups trops lours, des coups trops violents
Puis il me donnait des coups de coudes en tenant son volant
Javais mal et j'ai rien dit, j'ai eu peur et j'ai souffert
Fermer les yeux, baisser la tête, c'est tout ce que j'ai su faire
L'amour rend aveugle, mais j'ai tout vu
C'étai écrit malheureusement j'avais pas tout lu
J'ai eu mal et j'ai rien dit, il m'a menacé de mort,
j'étais bloqué j'avais peur mais je crois que j'ai eu tort

Quand t'as mal tu dis plus rien t'encaisses et t'encaisses
J'avais mal et j'ai rien dit j'ai eu peur et j'ai souffert

Durant 6 mois j'ai endurer j'ai pris les coups sans rien dire
Em m'promettant que si il recommençait et bien j'allai partir
Mais à chaque fois c'était la même
J'avais trop peur qu'il me tue de ses faits et gestes, de peur d'être battue
Il avait réussi à me faire croire que rien ne l'arrêterai
Ni la police, ni ma mère, ni mon espoir
Portant y'a pas de surhomme, maintenant je le sais
Ya pas de sérum pour effacer les traces qu'il m'a laissées
C'est en rentrant mardi avec du sang sur mon visage
que ma mère a composé le 17 pour un témoignage

Mais tu sais pas toi comme ça fait mal quand l'homme cogne
J'te parle des grosses blessures, pas de petites éraflures....

Ca fait 4 ans mais j'oublie pas
J' mendors avec ça, j'me lève avec ça
Ca fait mal
Comprend que j'puisse plus donner du coeur...


835521 Publié le 20/11/2004 à 17:15 supprimer cette contribution
C'est l'impact, on m'rend fou !
On bloque des heures des fois pour écrire un texte
Et même quand j'le fais je suis pas content, mais bon
On fait avec hein


Luciano
D'après toi un jour pourrais-je quitter FF mon équipe,
Ma click, le Ref, ma famille et tous les kids
Certainement quand je serais mort tu en auras le cœur net
Le texte donne une image sombre et honnête,
Mentalité intacte, question fidélité toujours en contact
Nique le tact, pour mes chers ce qui compte c'est l'impact
Voilà un p'tit classique du genre envoie quelqu'un acheter un pack
Dégoupille la grenade fête ça !
Réveille ceux qui roupillent, oublie les jours et les soirs,
Aime, oublie la routine
Comme à l'accoutumé démontrons aux aisés
Qu'on est très à l’aise
Et aux zinzins qu'on comprend leur malaise et leur besoin
Les véritables émotions, les véritables expériences de vie cousin,
Ils bénéficient de toute mon estime
Les gens de la zone savent vivre
Et je le dis en toute modestie,
Vivre comme eux c'est la classe la vraie
Hommage à ceux qui y vont au charbon, si ça te gène navré
J'm'adresse aussi bien aux fans qu'aux indifférents,
On a tous des problèmes à des degrés différents
A vrai dire je t'apprends rien que tu ne connais pas
Mais dire le contraire j'pense pas que tu puisses
Rien à foutre de leurs révélations !
Eh ! C'est pour quand la révolution ?
Eh Mec ! Nique l'État, ministres, flics et leurs interpellations
Qu'ils aillent se faire mettre hein,
Ici c'est Louch, hein, yeah


Refrain (x2)
On le dira même en interview
On est fasciné par la classe ouvrière
La vie des voleurs et celle des voyous
Dieu est infiniment grand et ses anges parmi nous
On le sait et donne ce qu'on a de meilleur en nous


Rohff
Eh ! puisque l'état a laissé 3 calibres :
Sat, Luciano, Rohff ! Range ton calibre !
Luciano, Rohff on aime nos rosses
Parler de tout et de rien c'est ça le thème,
Mine de rien ce morceau tu vas le remettre parce que c'est ça le thème
Qu’ils m'disent pas que c'est pas ce que les gens veulent entendre,
Qu'ils m'disent pas qu’ils s'attendent à ce que
Je sois tendre putain ils vont m'entendre !
Dédié à ceux qui vendent et achètent, qui taff avec le doigt sur la gâchette,
Les braves qui pèsent, qui pèsent en cachette
A tous mes frères en couchette, moral et santé mais c’est dur !
Ceux qui passent aux assiettes je vous souhaite un vis de procédure
Au fait si tu nous mets une 40, on te met une courgette,
Prépare tes couverts, j'te parle pas de couteaux ni de fourchettes, ouuuh !
J'irais toujours aussi loin dans mes propos, pétard et joints de popo,
Même si ça change rien c'est pas grave ça fait du bien gros
Tu m'as peut-être reconnu mais tu me connais pas par cœur,
Et tu peux pas imaginer la taille de mon amour et de ma rancœur
C'est pas le joint qui se consume mais le mec qui le fume, augmente le volume
C'est pas le feu qui brûle mais le mec qui l'allume
C'est pas la voiture qui roule vite, non, mais c'est le mec qui est speed
C'est pas la drogue qui drogue mais le mec qui spleef, qui se pique tu gobes ?
Bon qu'est-ce que je voulais dire, ah ouais
C'est pas le distributeur qui fait de l'argent mais le mec qui retire ah ouais
C'est pas le micro qui fait le public mais l'artiste qui attire
Autrement dit c'est pas le flingue qui tue mais le mec qui tire, ouuuh!
Ce 23 juin, j'ai l'inspiration meurtrière
Si tu longes la rue de ces phrases tu remarqueras que le Meurtrière,
Suite au climat d'nos vies de stress, suite aux phases qu'on traverse
V'là ta verse de phrase qui font le verse

On veut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es !
Dédié aux gens durs menant une vie dure
On veut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es !
Dédié aux gens durs menant une vie dure


Sat
A ma mort j'aimerais qu'on dise de moi on a jamais vu ce gars se taire,
A notre connaissance c’était ni un bandit ni un gangster
Juste un gars quelconque de la rue, gardien de ses frères
Et l'peu de biz foireux qu’il a eu à faire l'ont jamais rendu fier
Des jeunes susceptibles d'atterrir en taule y'en a des files entières,
J'en ai été en m'faisant coincer par la financière
Ce jour là j’ai plus eu peur de la réaction de ma mère
Que d'la privation de liberté de la cellule des barreaux en fer
Avec du recul c'était même pas de la survie,
J'ai toujours bouffé à ma faim j'pense même avoir été bien élevé
J'aurais tout gâché comme ces gosses de riches qui ont tout pour être heureux
Sauf qu'à la base j'avais moins qu'eux mais j'suis pas plus con
J'ai pas dit v'là leur menu pour m'affoler
J'sais ce qui me reste à faire pour me payer tout ce dont
J'ai tendance à raffoler,
Depuis que j'ai goûté à l'argent du rap je peux plus m'en passer
On m'a pas demandé de rester pauvre mais juste de rester vrai,
Ma jeunesse plutôt la gâcher que rien en faire du tout
Je me le dis chaque jour dès que j'ouvre les yeux,
Dès que j'écris un truc sans détour,
Dès que j'pense que je vois les miens traités inégalement
Poussés à prendre des risques et à vivre illégalement,
Nos vies ressemblent à des films dont Dieu en est le scénariste
On est dans le couloir de la mort mais est-ce le Diable qui le réalise ?
Si mon heure est venue j'ai pas de dernière volonté
Qu'on en finisse, qu'on en parle plus, pas quand j'ai dit !
R.O.H double F, Luciano, Sat l'artificier
Section Nique Tout, FF, Mafia K'1-Fry
Dédié aux gens durs menant une vie dure


Refrain (x3)
On reste honnête, du moins tant qu'on l'peut !
Si on prend des risques c'est pour garder le rythme nique l'état !
C'est nous contre eux,
On reste à la hauteur des circonstances tant qu'on le peut,
On compte que sur nous, vu que pour eux on compte peu
Ils souhaitent pas nous voir mais y'a pas besoin de leur amitié,
Ils veulent pas que ça foire mais ils veulent pas lâcher la moitié
Ces enfoirés veulent pas nous croire car ils ont d’autres projets
Et si on est pas d’accord ils ont le pouvoir de nous faire plonger

Et si on est pas d'accord ils ont le pouvoir de nous faire plonger
Et si on est pas d'accord ils ont le pouvoir de nous faire plonger
Et si on est pas d'accord ils ont le pouvoir de nous faire plonger
Et si on est pas d'accord ils ont le pouvoir de nous faire plonger
Ahhhhhhh !
Dédié aux gens durs menant une vie dure
Faut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es
Dédié aux gens durs menant une vie dure
Faut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es
Dédié aux gens durs menant une vie dure
Faut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es
Dédié aux gens durs menant une vie dure
Faut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es
Dédié aux gens durs menant une vie dure
Faut savoir où tu es, où tu vas, qui tu es


835521 Publié le 20/11/2004 à 20:56 supprimer cette contribution
Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'opressé contre la répression
Y'a plus d'maître ici
Plus d'MC's

Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'opressé contre la répression
Ya plus d'maître ici
Plus d' MCs
Plus d'saisons
Tant de raison
Dans mes récits

Notre histoire au moins
J'espére qu'elle est pas trop triste à la fin
Dans mon crew ya foule et c'est la folie
Qui l'emporte ouais
On dit, fait souvent n'importe quoi
Du bruit comme un R1 sans pot, suis impoli
Je nie
Devant l'daron
Vis
La nuit
Ris
Devant le parrain
C'est pas rose mais nique sa mère ici c'est Paris
Pisse devant la barre
Hauts-de-Seine et mon nombril
C'est la seule cicatrice qui mérite un nom
Mérité d'être un homme avoir la force du nombre et faire qu'un
Si tu en tues un tu sais bien qu'il en reste un
Trop de tracas, offensives
C'est le champs des civiéres, du 18 carats sur les gencives

Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'opressé contre la répression
Ya plus d'maître ici
Plus d' MCs
Plus d'saisons
Tant de raison
Dans mes récits
Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'opressé contre la répression
Ya plus d'maître ici
Plus d' MCs
Plus d'saisons
Tant de raison
Dans mes récits

Alors comme cela on veut racailler
Ma présence une menace pour les khattayes
Mental de muay-thaï
En paix avec moi même
Là où régne
Le KO
La maille en a asservi plus d'un
Coupables les fils de putes ne cessent de plaider
Veulent salir nos pseudonymes
A-l-i, Booba
Disent que Lunatic et criminalité sont synonymes
Grillés pour une histoire de traits et de mélanine
On nous endort mais ma croyance en l'au delà me réanime
Raméne ma force pour ma famille, ma team, mes intimes
92 Infanterie
Tous enfantés entre joies et douleurs
Vois le monde comme une mauvaise plaisanterie
Plaies, sang et corps meurtris
Champs des sirénes, émeutes, cris et civiéres
Civilisés
On a l'art de la guerre et nos troupes mobilisés
Des avants aux arriéres soldats
Nés pour mourir
Rien ne sert de courir
Pendant le repos
Me souviens des instants paumés
Marche lame de rasoir à la machoire
Souvent dans l'trom
Agresse avec le sourire
Prêt à partir au martyr
Faut qu' les bourreaux apprennent à souffrir
C'est l'opressé contre la répression
Lunatic, Révolution

Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'opressé contre la répression
Ya plus d'maître ici
Plus d' MCs
Plus d'saisons
Tant de raison
Dans mes récits
Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'opressé contre la répression
Ya plus d'maître ici
Plus d' MCs
Plus d'saisons
Tant de raison
Dans mes récits

Des raps sales comme mon argent
Et mon pécule à la que-ban
Pour taffer ou pour dealer, partout y'a la queue
Vie crue
Un vécu d'poissard
Parmi les saï-saïs, les brassards
Mon destin écrit sur du P.Q
Anti-Pédés
Pages entières pour une mort violente garantie
Frères, ici c'est Despee
Horrifié parce que je récite l'illicite Kho
Je suis une cuillère, du feu, une seringue et du citron
Arrêtez de jacter
T'es un vrai gars, ouais
Depuis hier, moi depuis mon premier K-way
Tu t'adresses à qui
A moi, Brahms ou Issakha
A qui moi,
Quand je suis né j'étais kaki
Le son qui met la pression
Ce soir
C'est pour Ferber, Pont-de-Sévres, et le square.

LUNATIC
835521 Publié le 20/11/2004 à 20:58 supprimer cette contribution
La Lettre

7/03, reunoi j’ai reçu ta lettre du 25/02
Dehors toujours la même , les stups et les ragots à rôder.
Des gars d’confiance me disent connaître la poucave,
Un ancien pote avec qui on aurait rappé
Bref, on verra après.
Mounir m’a appris
Qu’tu partageais la cellule avec son frère,
Passe-lui la paix.
Trahi par la raison quand elle manquait à l’appel.
Trompé par les juges qui de nos vies n’ont jamais rien compris.
Trempé dans la prison pour les années qu’elle vous a pris.
Berné par la folie et sa présence,
Tout est écrit
De la naissance et son cri
Jusqu’au linceul et son silence.
Frérot,
Mes mots suffiront pas à scier tes barreaux,
Mais à renforcer ta patience
Faut en faire de l’acier.
Touré
A de bonnes nouvelles, y s’pourrait
Que Mala quitte Nanterre à la fin du mois.
Louange à Celui qui fait avancer.
Faut penser
A éviter
L’mitard,
Qu’on voit nos têtes à la prochaine visite,
Comment Booba qu’on dise à plus tard.

18 août 98, dans cette putain d’maison d’arrêt
Ils m’disent que j’sors bientôt, à c’qui paraît
J’suis pas Snoop j’rappe ils s’en foutent, tu sais c’qui m’ont dit ?
Faut qu’j’travaille pour qu’la pute me donne la condi.
Khami la sère-mi comme passer les fêtes au tard-mi,
J’gamberge et sans mon zoula, impossible de dormir.
Écoute Ali, ça va bientôt s’arranger enfin j’crois
J’tourne avec deux, trois gars du 9.3
Chez nos ennemis y’a plus de monde y m’envoient pas de mandat
Pourquoi j’écris des textes de ouf y s’demandent ?
Au fait, paraît qu’l’industrie du disque a saignée
Et qu’les négros arrêtent pas d’signer
J’ai vu les autres au parloir, paraît qu’ça papote bien sûr,
Toujours les mêmes putes ça sent la douille, ma .
Maintenant j’me tiens à carreau, parc’qu’au mitard ça sent la civière
Et j’rêve de baiser l’infirmière, Négro!
J’suis tombé si bas, qu’pour en parler faudrait qu’j’me fasse mal au dos
Putain quelle rime de bâtard !
Bref, quand j’sors ramène-moi une p’tite pute, bête sans but,
J’la ferai crier du bout d’ma longue bite
Quand on va kick ça va être tragique
Panique à la clinique, magique, c’est du 11’43 ma zique
Sinon dans ma cellule, j’fais des pompes, j’écris des textes, j’taffe
Et sur les murs j’ai des photos de tasses
Et le maton m’guette, porte-clefs à perpétuité
Si, si, leurs mamans sont des prostituées
Maintenant j’sais j’peux compter sur qui
Merci d’ton aide, j’vais survivre c’est pas l’bled ou la Turquie.
La taule c’est la pression, nourrit l’instinct d’révolution
Donc nique sa mère la réinsertion
Y savent pas si j’aurais dû naître,
Qu’ils aillent s’faire baiser,
Moi j’veux devenir c’que j’aurais dû être.
Encore des semaines en solo, baise la FM seul
Tous comme des hyènes en chien d’chiennes Derrière des chaînes.
C’est cheum qu’on en arrive là ;
Pour qu’j’oublie viens samedi qu’on reparle de cette vie-là
Dis bien aux dirigeants, et à leurs mômes
Qu’on a les mains chromées, yeux verts dollars gun pour pas qu’les flics chôment
Clique
Technique de barbare, sse-lai
J’harcèle la juge, bientôt j’arrache les barbelés
On a du boulot
J’suis en manque de boul et d’goulot
Hé tonton ! J’te f’rais goûter les pâtes au thon
On veut le roro
Seulement si Dieu veut on l’aura
Pour l’instant j’déchire mes draps pour faire des yoyos.
Salut les man l’ami,
Paix à ton âme, la vie
Continue envoie d’la fraîche que j’cantine.

LUNATIC

835521 Publié le 20/11/2004 à 21:13 supprimer cette contribution
Quel beau mélange, ca donne envie de danser
For the ladies in the place ... Raï'N'B Fever (1)
To all the covers in the place
Et gros !
People are you ready?
Kore et Skalp, Mohamed Lamine et Magic System
Ah koubayo yo!
Mokobé, Raïbé
Ah koubayo yo!

113
C'est le son du tiers monde écoute on est entre nous
De Vitry à Abidjan on compte sur vous
113 c'est lui et moi et ce son c'est fait pour vous !

Magic system
O koualé walio walio waï
Ha walio waï
O koualé walio walio waï
Ha soma galaé

Mohamed Lamine
Ki nchoufek y zid hbali
Yadelali
Shehal tmenit tkouni hlali
Yadelali
Ki nchoufek y zid hbali
Yadelali
Shehal tmenit tkoni hlali
Yadelali

Magic System
Ha na ma galaé
Souba souba souba
Ha na ma galaé

M. Lamine
Tharfini men zmen ya ghzali
Yadelali
Ouah ngoul nchoufek kiliani
Yadelali
Tharfini men zmen ya ghzali
Yadelali
Ouah ngoul nchoufek kiliani
Yadelali

Magic System
Pour ne pas être décalé il faut savoir se positionner!

113
Ambiance carnaval ouais! faut pas faire le timide hein, non !
Parfumé jusqu'aux pieds, bijoux en toc, non, c'est pas grave!
T'as mis les chaussures croco mais sans chaussettes hein ! ah nan, ça c'est grave!

Mohamed Lamine
Wesh endir hachkak rijali
Yadelali
Wesh li tafini rali
Yadelali
Wesh endir hachkak rijali
Yadelali
Wesh li tafini rali
Yadelali

Magic System & Mohamed Lamine
Ah nbri mhak nehich hani
Ha soma galaé!
Mat goulich rah khelani
Soma galaé!
Ah nbri mhak nehich hani
Soma galaé!
Mat goulich rah khelani
Ha soma galaé!

113
Hey! papy moi aussi j'ai la technique k1fry!
Doucement, on s'installe tout doucement!
Fais comme tu veux ouais fais comme tu le sens!
Comme on dit là bas c'est 100% hay ! 100% oué gros!!
Hep papy hep papy hep papy hep papy hep papy
Hep hep hep papy
Hep papy hep papy (souba)
Hep hep hep papy
Hep papy hep papy (souba, souba)
hep papy hep papy
Hep hep

Magic System
Souba...
Avance
Avance
Avance (sou...)
Ha koubayo !
Soula soula soula !
Ha koubayo !
Souba souba souba !

Pour ne pas être décalé, il faut savoir se positionner!!!

Magic system ha soma galaé!
Wailo waï!

Ouais, Oran, Abidjan
Pour ne pas être décalé il faut savoir se positionner
Raï 'N'B fever
C'est ça qui est la vérité !

113 et Magic system - Un gaou a Oran
1143884 Publié le 22/11/2004 à 09:26 supprimer cette contribution
Aïe! L'ambiance est chaude!!! Je coupe et je décale!!!
835521 Publié le 26/11/2004 à 01:40 supprimer cette contribution
Leslie & Kery James
J'accuse

Quand l'ignorance a envahi le savoir
Que la douceur est étouffée par l'arrogance
Que l'arrogance l'emporte sur l'humilité
Les gens biens s'unissent, Leslie

Les gens ne me surprennent plus
Les pages même ne m'apprennent plus
Les gens même pour un mot ne comprennent plus,
Non, non, non, non

La fumée ne m'égare plus
Le nuit même ne m'effraie plus
Plus rien des saveurs mais on s'habitue,
Non, non, non ,non

Refrain
Que la vie me porte loin des feuilles mortes
Parmi tous les anges sans qu'on me dérange
Si j'ai tant de maux c'est que c'est de trop
Parmi tous les anges, ce qui nous dérange
J'accuse et je nous accuse
Y'a peu d'silences mais beaucoup d'cris
J'accuse et je nous accuse
Beaucoup trop d'orgueil pour très peu de modestie
J'accuse et je nous accuse
Très peu d'bienveillance, beaucoup d'mépris
J'accuse et j'en suis confuse
Un monde en déséquilibre Kerry James et Leslie
Les gens ne sentent plus de honte
Sauf quand plus forts les affrontent
Ici même des femmes veulent rendre des comptes
Non, non, non ,non

Qui attraient de tous les temps
Les images de nos écrans
Plus rien des valeurs mais on s'y entend
Non, non, non ,non

Refrain

Il est temps de devoir enfreindre la loi
De ceux qui pensent qu'en partant
ils laisseront derrière eux les dirigeants
Il est tard,
Si tard pour pleurer vraiment tant c'qu'on n'a
Pas fait

L'ignorance a envahit le savoir, t'as qu'à voir
Les gens ne veulent plus être mais avoir.
Ou alors c'est lorsqu'ils ont qu'ils croient être
Ils perdent la raison
Disons qu'ils meurent mais croient naître
Le mal nous a investit
Le monde change et ses valeurs sont travesties
On tente d'assassiner le respect c'est la guerre car on a
Tué la paix
L'homme pratique toute sorte de violence
Et sa douceur étouffe sous son arrogance
L'arrogance l'emporte sur son humilité, la modestie
Succombe, car s'élève la vanité
Les gens biens ont souvent peu d'biens dans c'bas monde

Refrain

Parce qu'ils vivent
Comme des étrangers
Les gens biens ont souvent peu d'biens dans ce bas monde
Parce qu'ils vivent comme des étrangers
Kery James et Leslie ça c'est pour ceux qui savent
Encore dire merci
835521 Publié le 27/11/2004 à 20:30
Rohff et Natty
paroles de la chanson : Le son qui tue

Roff
j’prie pour la providence
j'viens innover, faire des lover tout évidence faut marquer pour voir la foule se lever dépourvu d’brevet diplomisé ni CFA ni baffa ni CAP juste taffer a travers les BaffA , ça le fait
J'viens d'en bas, j'crache un mollard aux monarques, j'métrise mon art de zonar, plus d'une flèche a mon arc, , j’connais plus de tricheur, que d’gens honnêtes, des tolards, des fumeurs, peut-être des mecs qui vont se faire fumer, des présumés tueur
mon son tue fait de l'oseille et éveille les frère dans la , les tournesols s’ouvrent au soleil, les fleuves se jettent dans la mer, les chants de la survie, j'tromatise ta chaîne if-hi, trop d'son pour une vie, trop garçon pour une fille

Refrain
tu veux le son qui tue, nous on l'a (on l'a)
compte sur moi t'inquiète moi j'suis là(j'suis là)
ragaae dancehall de boufone, Natty au microphone , R O H 2F tu dégommes(dégomme)
Tu veux le son qui tue nous on l'a(on l'a)
compte sur moi t'inquiète moi j'suis là(j'suis là)
c'est la music de ma zone, nous on chante comme des hommes ,comme un gun on dégommes(dégommes)

Roff
Range toi dans mon camps, mon son est très élégant, un ex délinquant se montant très éloquent, les gros poissons mordent à l'hameçon prend en d’la graine sans tirer de leçon j’ai l'art et la manière de faire pisser le son
j'sais rien faire doucement, tout dans la lourdeur, en débardeur, mesdemoiselles veuillez calmer vos ardeurs, j'raffraichit les endettés les détenus attendent ma venue, c'est le son de la canicule, mon véhicule chauffe l’avenue, ma zik est fatale appropriée aux grosses bagnoles, mon son c'est le taureau, j'suis le matador parro qui plait au espagnoles, qui met des torgnoles, fait pas le mariolle, inchala que j'finisse pas gardien de parking comme Arnold

Refrain
tu veux le son qui tue, nous on l'a (on l'a)
compte sur moi t'inquiète moi j'suis là(j'suis là)
ragaae dancehall de boufone, Natty au microphone , R O H 2F tu dégomme(dégomme)
Tu veux le son qui tue nous on l'a(on l'a)
compte sur moi t'inquiète moi j'suis là(j'suis là)
c'est la music de ma zone, nous on chante comme des hommes ,comme un gun on dégommes(dégommes)

Refrain Naty
Assis dans le fond de la boite j'ai entendu le son qui tue
Accident dans la boite carambolage quand on a couru

Roff
Pourquoi tu me crois pas, j'rap sans effet spéciaux, sur des bestiaux, mélodie, cas sociaux, j’met des gifles de cow-boy , avec des mains de maçon, les journalistes trouvent les questions, moi j'trous les caissons

Natty
R O H 2F et Natty sur ce son qui te met ALL RIGHT, DJ coupe le rédime quand j'dis ALL RIGHT ALL RIGHT, le ragga c'est ALL RIGHT, le rap c'est ALL RIGHT, tout le monde répète ALL RIGHT ALL RIGHT

Refrain (x2)
tu veux le son qui tue, nous on l'a (on l'a)
compte sur moi t'inquiète moi j'suis là(j'suis là)
ragaae dancehall de boufone, Natty au microphone , R O H 2F tu dégomme(dégomme)
Tu veux le son qui tue nous on l'a(on l'a)
compte sur moi t'inquiète moi j'suis là(j'suis là)
c'est la music de ma zone, nous on chante comme des hommes ,comme un gun on dégommes(dégommes)

Refrain Natty
Assis dans le fond de la boite j'ai entendu le son qui tue
Accident dans la boite carambolage quand on a couru

Bouuuuuhhhhhhhhhhh
835521 Publié le 27/11/2004 à 20:36 supprimer cette contribution

Leslie & Amine
Sobri (notre destin)

Oh, oh, oh, oh, Raï n'b fever
Leslie ... oh, oh, ueh, eh, kore et skalp
Oh, oh, oh, oh, Raï n'b fever (1)

Il me faut au moins un signe de toi
La preuve que tu te débats
De ceux qui sont braqués sur moi
Mat'khafich, mat'khafich

Je veux être l'objet d'un choix
Mais faudra t'y faire désormais
Les tiens me semblent si mauvais
Sobri ya hamri

Et peu m'importe à quel prix
Il faudra payer mes cris
Je ne serai jamais de ces avis
Qui brisent notre vie
Tu m'as donné
Ce que je n'avais envisagé
La force pour moi oh d'espérer
Qu'un jour au moins on s'unirait

Refrain
Hamri hourri ou mat'rrrohi
El hayette ma sayh'lile
Ne cherche que la porte
Qui te conduira vers moi
Au bout de ce chemin,
Il y aura là notre destin
Ma hamri ma n'halik
Sobri ya hamri


Mé had nharrr ou goutli britini fel halal
Ou rrhaleme larrrbi scounti fi golbi
T'es aussi dans mon coeur


Bel farha kademtini
Oualidik ma habouni
Galbi majrouh ou bkiti


Je ne pouvais pas savoir

A la asseli
A la ouji mat'habouni
Mat'hali oualidék saha britini


Tu m'as donné
Ce que je n'avais envisagé
La force pour moi, oh, d'espérer
Qu'un jour au moins on s'unirait

Refrain

Haïfine kabrine raltine sobri
Haïfine kabrine raltine sobri


Et si j'abandonnais tout ce que j'espérais
Je me condamnerais
A cette histoire bafouée
Mais pourquoi résister
A tout c'qu'on partageait
J'avoue, je pleurerais la perte de ton être

Oh, oh, el oualidine li an doume el kelma
Ne les laisse pas séparer nos ch'mins
Kounou sabrine ma tkounou zerbanin
Oh, oh, la mat ouili hayati ma sahaline


Ne cherche que la porte
Qui te conduira vers moi

Oh, oh, yalaba maquoui woualidik
Li ma braouni
Oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh
835521 Publié le 27/11/2004 à 20:40 supprimer cette contribution
Lunatic
Pas l'temps pour les regrets
(Ali)
Lunatic Booba Ali, 92 I
A la vie inch'Allah Général
Pas l'temps pour les regrets,
Les erreurs n'appartiennent qu'à nous-mêmes. Né pour amener ma part de progrès,
Pour qu'à mon tour j'procrée
De ceux pour qui le jour porte conseil, quand c'est la nuit qu'on agit,
Traîne ma chair et mon ossature vers n'importe quelle latitude sous n'importe quel degré
Le monde est vaste,
Pour certains trop p'tit, séparé en deux castes,
Ceux qui répandent l'amour et ceux qui dépendent de la haine,
On y grandit en perdant l'innocence
Que chacun d'nous posssède à sa naissance.
Combats nos faiblesses, fortifie mon mental, sanctifie mon âme, mon essence
Adam structure mon ADN. Né non pas pour vivre seul
Cause au nom de l'universel
Puise mes instruments dans la flore pour ma faune
Dans la rue pour mes gens aux instincts d'fauves
À nous les fautes
Quand les pulsions l'emportent sur la réflexion
Te privent de contrôle, primitive réaction,
Préviens les autres.
Que veux-tu que j'dise quand s'enfoncent
Les têtes de mon 92 enfance
Trop s'plaisent à tiser
Et vomir,
Spliffent avant d'dormir
Et dès le matin remisent
Les erreurs n'appartiennent qu'à nous-mêmes,
Pas l'temps pour les regrets

{Refrain: x2}
Pas L'temps Pour Les Regrets
Les Erreurs N'appartiennent Qu'à Nous-memes,
Né Pour Amener Ma Part De Progrès

(Booba)
On dit qu'la vie des jeunes de la rue est triste. Mais qui tu blâmes
J'ai pas besoin d'tes larmes. Où est le drame
Depuis l'CP les billes, j'sais qu'c'est niqué. Donc j'fais mon billet
Si j'dois t'briser pour briller
Hors de portée, mort de rire sans remords
Quand j'écoute les menaces de mort des forces de l'ordre.
T'écoutes du r.a.p.
Des mecs qu'en ont rien à Péter
À tout niquer j'viens m'apprêter, mettez
Les femmes et les enfants à l'abri
Y'a nos reufs prêts à agir avec magie qu'attendent à la grille

(Ali)
Mauvais regards puis coups durs,
Hématomes et points d'suture,
Brolic à la ceinture et plus lourd dans le coffre de la tire.
Les cerveaux saturent
Par manque d'amour Et d'air pur.
Tout comme nos chiens, on a besoin d'verdure.
Mais on est des hommes
Donc on endure
Réduit dans des zones,
92 Hauts d'Seine géographie.
Quand s'ouvrent les portes de l'enfer, que la nuit suffit pour couverture.
Se défient le vice et le vertu.
Les erreurs pèsent sur les cœurs,
Seul le repentir sincère pour les mettre à l'écart.
Né pour amener ma part de progrès.
Pas l'temps pour les regrets.

{au Refrain, x2}

(Booba)
J'vis d'haine et d'eau fraîche
D'illicite et d'péché
Mon seul taff j'rappe sur SP12, MPC
J'vois pas mes frères agir à jeun sans l'biz,
Incapables de survivre y s'lèvent le matin mais juste pour pisser
Des soirées sans chèques et sans que-shnés
C'est tellement naze que pour kiffer j'dois m'défoncer au whisky
Du son pour lé-rou
Un putain d'flow d'banlieue Pour les Khos
Beurs, négros peace et les terroristes
Éclate allocations, insertions
Sous pression comme nos consommations,
Dès qu'on sort bédave comme si c'est permis
La vie c'est
Des griffes avec du vernis, string, 90C
Suicide à la hilla
Trop faya pour aller prier
J'ai peur de crier quand j'vais griller
92 hardcore, depuis l'jardin d'Eden
J'avale une bouteille, et j'm'endors avec du Wu-Tang.

{au Refrain, x2}

(Ali)
Pour qu'à mon tour je procrée
Lunatic

835521 Publié le 27/11/2004 à 20:46 supprimer cette contribution
Ali
7/03, reunoi j'ai reçu ta lettre du 25/02
Dehors toujours la même , les stups et les ragots à rôder.
Des gars d'confiance me disent connaître la poucave,
Un ancien pote avec qui on aurait rappé
Bref, on verra après.
Mounir m'a appris
Qu'tu partageais la cellule avec son frère,
Passe-lui la paix.
Trahi par la raison quand elle manquait à l'appel.
Trompé par les juges qui de nos vies n'ont jamais rien compris.
Trempé dans la prison pour les années qu'elle vous a pris.
Berné par la folie et sa présence,
Tout est écrit
De la naissance et son cri
Jusqu'au linceul et son silence.
Frérot,
Mes mots suffiront pas à scier tes barreaux,
Mais à renforcer ta patience
Faut en faire de l'acier.
Touré
A de bonnes nouvelles, y s'pourrait
Que Mala quitte Nanterre à la fin du mois.
Louange à Celui qui fait avancer.
Faut penser
A éviter
L'mitard,
Qu'on voit nos têtes à la prochaine visite,
Comment Booba qu'on dise à plus tard.

Booba
18 août 98, dans cette putain d'maison d'arrêt
Ils m'disent que j'sors bientôt, à c'qui paraît
J'suis pas Snoop j'rappe ils s'en foutent, tu sais c'qui m'ont dit ?
Faut qu'j'travaille pour qu'la pute me donne la condi.
Khami la sère-mi comme passer les fêtes au tard-mi,
J'gamberge et sans mon zoula, impossible de dormir.
Écoute Ali, ça va bientôt s'arranger enfin j'crois
J'tourne avec deux, trois gars du 9.3
Chez nos ennemis y a plus de monde y m'envoient pas de mandat
Pourquoi j'écris des textes de ouf y s'demandent ?
Au fait, paraît qu'l'industrie du disque a saignée
Et qu'les négros arrêtent pas d'signer
J'ai vu les autres au parloir, paraît qu'ça papote bien sûr,
Toujours les mêmes putes ça sent la douille, ma .
Maintenant j'me tiens à carreau, parc'qu'au mitard ça sent la civière
Et j'rêve de baiser l'infirmière, Négro!
J'suis tombé si bas, qu'pour en parler faudrait qu'j'me fasse mal au dos
Putain quelle rime de bâtard !
Bref, quand j'sors ramène-moi une p'tite pute, bête sans but,
J'la ferai crier du bout d'ma longue bite
Quand on va kick ça va être tragique
Panique à la clinique, magique, c'est du 11'43 ma zique
Sinon dans ma cellule, j'fais des pompes, j'écris des textes, j'taffe
Et sur les murs j'ai des photos de tasses
Et le maton m'guette, porte-clefs à perpétuité
Si, si, leurs mamans sont des prostituées
Maintenant j'sais j'peux compter sur qui
Merci d'ton aide, j'vais survivre c'est pas l'bled ou la Turquie.
La taule c'est la pression, nourrit l'instinct d'révolution
Donc nique sa mère la réinsertion
Y savent pas si j'aurais dû naître,
Qu'ils aillent s'faire baiser,
Moi j'veux devenir c'que j'aurais dû être.
Encore des semaines en solo, baise la FM seul
Tous comme des hyènes en chien d'chiennes Derrière des chaînes.
C'est cheum qu'on en arrive là ;
Pour qu'j'oublie viens samedi qu'on reparle de cette vie-là
Dis bien aux dirigeants, et à leurs mômes
Qu'on a les mains chromées, yeux verts dollars gun pour pas qu'les flics chôment
Clique
Technique de barbare, sse-lai
J'harcèle la juge, bientôt j'arrache les barbelés
On a du boulot
J'suis en manque de boul et d'goulot
Hé tonton ! J'te f'rais goûter les pâtes au thon
On veut le roro
Seulement si Dieu veut on l'aura
Pour l'instant j'déchire mes draps pour faire des yoyos.
Salut les man l'ami,
Paix à ton âme, la vie
Continue envoie d'la fraîche que j'cantine.




835521 Publié le 27/11/2004 à 22:25 supprimer cette contribution
HLM 3

Qu’ça soit clair
Si j’rappe c’est 1 pour la rue 2 et 3 pour la maille, frère
T’attends pas à m’voir faire
Le pantin
Sur scène laisse ça aux putains.
Avance de façon obscène,
Du matin jusqu’au soir, 9 zedou Hauts d’Seine.
Traîne dans mes Stan Smith blanches,
Avec les rabzas reunois d’ma branche.
Marche en silence toujours à penser,
Peu d’argent donc peu d’dépenses,
Quand tu comprends ça, pour eux c’est niqué.
J’amène ma stricte réalité
D’Issy décor mon secteur
Jusqu’à ton ghetto blaster, ton poste récepteur.
J’te rappelle juste qu’j’aime pas les flics, qu’j’aime pas les blonds borgnes,
Qu’j’aime pas les matons, attends j’en place un pour les frères au bagne.
Donc j’te disais j’aime pas les sourires trop aiguisés
Qu’j’aime pas les juges, les procureurs leur jeu truqué depuis l’Élysée.
Analyse mes textes, canalise
Mes nerfs, maintien positive mon énergie,
Booba mon double ou moi l’sien
Et la force se multiplie.

J’kiffe les bizness illégaux
La sape, les caisses et les gos
Smoker des gros bouts d’shit après j’ai l’groove grave
Bédave, sexe, pillave sec dans mon clan
C.L.A.N j’peux pas faire mieux qu’mon rap de banlieue
J’rappe comme j’cause, haine à grosse dose,
La rage comme guide et c’est pour ça qu’j’parle toujours des mêmes choses,
Tchatche de la zone, prône la guerre aux autres hommes
Ceux qui parlent trop mal, chope et hop sous l’trôme
J’aime la grande vie
C’est la , mais j’l’aime car c’est la mienne
Y’a pas de bonheur sans problèmes
Réveil impulsif, j’roule un spliff de skunk,
Et j’kick sur un beat de funk
Pas de lyrics de fils de pute,
Insolent même sur mes bulletins,
Cousin, j’suis l’bitume avec une plume
Faut qu’j’passe au plan B
Veulent diviser mon peuple en deux
L’an 2, j’attends ça depuis le landeau.

A.L.I
Celui qu’on aime ou qu’on haït,
Un jour j’te souris
Un jour j’te crève, L.U.N.A.T.I.
C., donc oublie
Tous les ragots et chichis
D’pédales, si tu veux doubler,
Taffe dur mais avant réfléchis,
Tu veux rapper pour quoi et pour qui,
La gloire, le cash, le sexe, tout c’qui en suit ?
Pour ça tu donnerais ta vie, hein ?
A mon avis, petit avant d’penser à ça, garde tes manies
Reste simple,
Surtout, observe comment s’maîtrise et s’manie
La rime, réanime
Le rap juste pour ceux qui
Le croyaient mort, au passage place une casse-dédi
À mon propre sang Omar et Mehdi.

C’est la patate quand y’a plus d’chattes, que l’effet du shit chute
Quand tu dois faire un que-tru, qu’tes potes se chient d’ssus
Déçu des embrouilles on connait l’issue
Des gouttes de sang, et pas d’francs malheureusement
En tant d’guerre j’suis à la caserne
J’ai envie d’ken, j’ai la force comme Anakin, j’opère au laser
Oh la sère-mi, mes frères pensent qu’à s’suriner, à dépenser jusqu’à s’ruiner
Réunis
Die au Justerini
Trop d’timiniks quand les victimes nient
Qu’ils sucent ma bite, j’suis mi-homme mi-bête
Mis au courant par l’beat ça paye dès minuit
Et si ma haine diminue
C’est qu’les porcs sont morts et qui m’reste plus qu’dix minutes
Dans c’monde de putes, j’ai du mal à fixer ma vie
Si j’t’ai baisé viens pas m’dire qu’c’est ma fille,
Ca tourne et la chance part
J’rêve que d’barres et d’B.M, j’suis un d’ces mômes qu’on recense pas
Aux normes difformes,
Critique dans l’idyllique c’est pas c’que disent leurs femmes
Surprenant comme un Hindou qui deale
Peser son poids en C.C. s’arracher d’cette ville
C’est la tate-pa même en l’an 2000.

Nos vies la même saga pour ceux qui prennent l’hégire
Pour repère.
À chacun ses empreintes
Mais sur la même sphère,
Mon clan feinte
L’ennemi toujours aux aguets.
Envie et jalousie de ta ville jusqu’à la mienne, nargué
Par les flics et pire par les faux frères, de ceux qui portent l’oeil,
Pour eux j’suis navré,
Mais j’lâcherai mon argot
Tant que le Très-Haut
Nous le permet. Paix aux
Vrais frères Malekal Morte, Lunatic en fusion,
Pour nos existences trop souvent la même conclusion.
On perd le jeu et le nord,
Ici c’est soit ils nous niquent soit on s’nique.
Lance ton regard dehors,
C’est A.L.I.,
A pour l’Afrique,
L pour ma Loi suprême représentée par le I Islam.
À ceux qui nous comprennent Salam.
J’représente l’homme et sa couleur
Comprend que notre douleur devienne colère
Quand l’État nous diabolise comme à Salem.
Donc honneur
Aux têtes, noires, marrons et beiges
Cortège
Abreuvé par la terre mère.
A.L.I. BOOBA du Nil au fleuve Niger.

Mon son récité par les voix des HLM, j'crois
Ceux qui traitent les meufs de chiennes et veulent des M3
On a pas les mêmes droits
Donc j'lève mon 3ème doigt
Et j'viens reprendre mon dû
Perdu dans c'monde.
Mon son récité par les voix des HLM, j'crois
Ceux qui traitent les meufs de chiennes et veulent des M3
On a pas les mêmes droits
Donc j'lève mon 3ème doigt
Et j'viens reprendre mon dû
Perdu dans c'monde.

Mon son récité par les voix des HLM, j'crois
Ceux qui traitent les meufs de chiennes et veulent des M3
On a pas les mêmes droits
Donc j'lève mon 3ème doigt
Et j'viens reprendre mon dû
Perdu dans c'monde.
Mon son récité par les voix des HLM, j'crois
Ceux qui traitent les meufs de chiennes et veulent des M3
On a pas les mêmes droits
Donc j'lève mon 3ème doigt
Et j'viens reprendre mon dû
Perdu dans c'monde.
835521 Publié le 30/11/2004 à 20:07 supprimer cette contribution
IDEAL J
HARDCORE

REFRAIN:
Dès qu'j'fait c'morceau, ça part en
J'entends une réaction de mauvais garçons dans la foule
Fout la s'il le faut, fout ta cagoule
Des faits c'est tout c'qu'il faut ou fout toi un doigt dans l'boule
Dès qu'j'fait c'morceau, ça part en
J'entends une réaction de mauvais garçons dans la foule
Fout la et s'il le faut, fout ta cagoule
Qu'ils essaient pas de me faire croire, qu'aujourd'hui le monde est cool

Hardcore, et critique est la situation dans le monde
Hardcore, comme j'te l'ai dit à chaque secondes des bombes grondent
Hardcore, les trafics de stupéfiants abondent
Hardcore, comme si j'faisais sauter une bombe à Disneyland
Hardcore, des mômes qui font l'trottoir en Thaïlande
Hardcore, est la sanction quand t'as pas su tenir ta langue
Hardcore, l'attentat des USA à Hiroshima
Hardcore, la façon dont les reunois s'assassinent au Rwanda
Hardcore, sont les récents événements en Algérie
Hardcore, est la façon dont ils détruisent l'Amazonie
Hardcore, sont les conditions de vie, ici en sonpri
Hardcore, des keufs, les lois dans ce pays où le cevi sévit
Hardcore, ce qu'a essayé d'entreprendre Jacque Mesrine
Hardcore, la fin du monde on en voit les premiers signes
Hardcore, deux pédés qui s'embrassent en plein Paris
Hardcore, des scènes de cul à la télé avant minuit
Hardcore, aujourd'hui la yougoslavie n'est plus
Hardcore, demain t'es mort pour une poignée d'ecu
Hardcore, ont surement été les émeutes de 68
Hardcore, la fin violente du parcours de Malcom X
Hardcore, d'effet de l'héroïne sur certains
Hardcore, des animaux servent de cobayes aux terriens
Hardcore, la rumeur comme quoi, le SIDA viendrait d'Afrique
Hardcore, les preuves comme quoi, ils ont dévalisé l'Afrique
Hardcore, est le trafic d'influences en France
Hardcore, Maurice Papon aurait trahi la résistance
Hardcore, parce que abusives sont à ce jours les charges sociales
Hardcore, d'inégale répartition des richesses mondiales
Hardcore, comme reconnaitre ses torts
Hardcore, les jeunes sont passionnés de films gores
Hardcore, sera le journal télévisé de ce soir
Hardcore, et les gens ont peine à croire au mot espoir
Hardcore, lorsqu'une fillette de 8 ans disparait
Hardcore, et qu'on retrouve violée, sodomisée
Hardcore, est le viol dont on a accusé Mike Tyson
Hardcore, pire encore en ce qui concerne Mikael Jackson
Hardcore, le harcellement serait l'truc de Bill Clinton
Hardcore, il n'est pas bon de tromper OG Simpson
Hardcore, Marc Dutrou a ses fans au tribunal
Hardcore, serait le rétablissement d'la peine capitale
Hardcore, mais déjà aujourd'hui la peine maximale
Hardcore, l'article L432 du code pénal
Hardcore, est le travail de batard d'un procureur
Hardcore, l'inspecteur Harry, Hooker, Huntersont des tueurs
Hardcore, est la grimpée en flèche du FN
Hardcore, sont les propos extremes de c'batard d'lepen
Hardcore, le Klu, Klux Klan
Hardcore, est la mauvaise graine de haine qu'il sème
Hardcore, sont les crimes dont on accue le GIA
Hardcore, est la façon dont est Illéegai. Kamfri Mafia
Hardcore, le FLMC se fait entendre en Corse
Hardcore, la Gestapo appliqua des méthodes féroces
Hardcore, guerre de 100 ans, de 100 jours, de toujours
Hardcore, guerre mondiales et bientot le 3ème tour?
Hardcore, les flics noirs ne sont que des traitres et j'en bave de rage
Hardcore, le temps ou les negros etaient esclaves
Hardcore, fut la révolution française
Hardcore, peut etre l'issue d'une simple histoire de seufs
Hardcore, et violentes sont les interventions du RAID
Hardcore, lorsqu'on affirme que si tu nous test t'es dead
Hardcore, lorsque ton ennemi t'étouffe au corps à corps
Hardcore, comme L.A.S. je l'serai jusqu'à la mort
Hardcore, fut le deces de Malek Oussekine
Hardcore, sera la reconquete de la Palestine
Hardcore, comme mourir pour une cause qu'on croit juste
Hardcore, quand tu crois qu'ici bas tu n'es qu'un martyre de plus
Hardcore, quand t'es persuadé que le bien ne peut triompher
Hardcore, parceque hier t'as tué, aujourd'hui t'es respecté
Hardcore, sont les fléaux qui nous frappent ici bas
Hardcore, de la piste au cancer jusqu'au SIDA
Hardcore, de dévergondage des femmes dans l'monde entier
Hardcore, serai l'enfer qui nous est prédestiné
Hardcore, parce qu'on approche du jugement dernier
Hardcore, parce que les meilleurs s'en vont toujours les premiers
Comprend pourquoi pas d'concessions dans
835521 Publié le 02/12/2004 à 20:45 supprimer cette contribution
Interprete : Rim-K
Année : 2004

Texte :

On garde toujours l'espoir
l'Algérie c'est notre mère
Elle est la terre de mon pere et ma mere
Et c'est le soleil qui nous eclaire

(passage en algérien)
Ma mere m'aurait bien vu a la place de Rachid Arhab,on ramener jamais c'qu'on voler a la baraque par peur de s'faire marave debrouillar depui tou jeune un goss du rachid system beur et conscien de son potentiel o fron si facil de se retrouvé o hebs allah o fik en prenan des coup des trafic jsui toujour un pti hafrit toujour a l'afu vicieu del sbah etre debrouillar di stah c le cou de griffe rachid systeme pour ceu k'on pa froi o yeu les adepte extreme ki tente de vré recette se mangent des coup, se reléve et parfoi c fatal sa sone interminable comme l'intifada avec les moyen du bord ds tout les domaines on a la rage de parlé de hrab et si en tt rever on critike poto c vré ke jm mon pays et ke ri1 ne le vaut c le rachid system gros
REFRAIN Zahouania
ana n'dabar rassi harbi ou n'ahraf coulchi ou ana n'dabar rassi rouya ana n'koum men souabh ou ana n'dabar rassi harbi ou n'ahfhemkoulchia n'dabar rassi rouya ana n'koum men souabhi

(passage en algérien)

C le rachid system mon pote on raméne du hbar on se respect change de chaine quand ya une scene hot f'dar RAchid systeme on est en bm sur une route cabossé du bled c sa le rachid system de cet poigné d'incompri des tradition encré dans le coeur dans le crane les empreinte de mon bled m'empreignen la chaleur emane du sol jreste relié avec les zink par taxifone dédié ou gouadeur a la sovette o tchek car on roule encor en soles en pensan o frero o moyen orient ki grandisse sou le pri d'un hockey en quete encor plus de fois fair honeur a la famille c ck'on a en tete sans se soucié des regar es gen on avance sans se plaindre des fois par necesssité on enfrein les lois pour ce ki croyé trouvé une terre d'accueil du por de MARSEILLE juska vitry le Rachid systeme
835521 Publié le 05/12/2004 à 22:44 supprimer cette contribution
Pour les vrais connaisseurs de Rap....l'album de Booba déchire.
http://www.lehiphop.com/chroniques/335.html

http://booba92i.artistes.universalmusic.fr/

Avant de Partir

La rue m'a pris /autant qu'elle m'a appris
Une fabrique de cadavres
Dramatique est l'macadam
Noire est ma ceinture
Au premier plan un vautour / un flingue , un 45 tours
Ta click fait du lèche vitrine
Pendant qu'on va chercher nos disque de platines
Calibrés jusqu'a la pointrine
Unique en Rap Francais
Au volent d'la délinquance
J'avance et avancais en ML
Donc me dis rien au phone tel
Si tu veux pas griller ta puce
Mc t'es pas hiphop
Parce que tu portes des strings a capuche
Toujours une patte levée / les oreilles droites
Que les meufs stylées s'lévént
Les zulettes s'doigtent
Original / mélange de bien et d'mal
Passe un Salaam / à ceux dans l'din ceux dans l'halam
Repéré / trop tard / j'ai fais ma route sans coopérer
Relaxé a la barre / attendu a la barre pret a opérer
Faire des millions / des milliards
J'laisserai tout en pourboire au corbillard
Le tout c'est d' vouloir y croire / porter l'foulard
Maroc Mali Sénégal / Souniké Poular
Fantastique est l'arsenal / en V12 / 92
Les autres sont a cheval c'est naze
Pas autrement , c'est ca comme / chez nous
Du Martin Luther King et du Malcom /c'est nous
T'es toujours en train d'étendre ton slip
J'suis toujours en train d'défendre mon titre
Accroche toi c'est pas la fin
Qu'est ce qui nous pousse ?
La gourmandise pas la faim / quoi qu'ils disent dans leur musique /
La notre est véridique / critiquée , authentique / juridique , nique / leur opinions j'men bats
Trainer la vie par l'chignon mon seul combat
Avant de partir

Guide moi / (guide moi)
Avant d'affronter ce monde
[Et montre moi la paix]
Montre moi la paix / une fois
[Rien qu'une fois ]
Avant de quitter le monde
(Avant de partir)
Je n'y crois plus / des fois / tu l'sais
(Tu l'sais )
Je tourne mal / j'imagine meme / un autre monde

Guide moi
Avant d'affronter ce monde
[Et montre moi la paix ]
Montre moi la paix / une fois
(Juste une fois )
Avant de quitter le monde
Je n'y crois plus / (Je n'y crois plus ) des fois / tu l'sais
(Tu l'sais )
Je tourne mal / j'imagine meme / un autre monde

Guide moi /(guide moi)
Avant d'affronter ce monde
Montre moi la paix une fois
(Juste une fois )
Avant de quitter le monde
(Avant de partir Khro)
Je n'y crois plus / des fois / tu l'sais
(Tu l'sais )
Je tourne mal / j'imagine meme / un autre monde
Ouhhhhhhh
Avant de partir
Les Derniers s'ront les premiers
B 2 Zoo

835521 Publié le 07/12/2004 à 23:51 supprimer cette contribution


Paraît qu'j'ai pas la couleur qui faut pour avoir l'flow
L'épiderme qu'y faut pour flower j'ai vraiment pas d'pot
Mais j'suis con moi aussi, d'choisir MC
Un métier où faut d'la vibe, putain j'aurais du faire psy
J'suis limite dyslexique
Quand il s'agit d'danse ou d'bouncer j'suis pas dans l'beat j't'explique
Quand il s'agit penser. C'est fini pour être franc
J'suis dans la honnêtement putain quelle idée d'être blanc
Par les temps qui courent les zik tournent à plus d'106 tours minutes
Deux extas et à dans 6 jours mais non
J'suis pas dans c'trip, c'est pas dans l'script
Moi c'que j'veux c'est rapper pas juste ber-flam dans l'clip
Eh !
J'veux voir tout l'monde debout
Les mains en l'air pour l'retour du babtou
Ca fait : Ouh ! Ouh ! Tout l'monde debout
Les mains en l'air pour l'retour du babtou
Faut bien qu'on swingue quand même avant qu'on meurt
Faut bien qu'on joue les pimp avant qu'on pleure
Sur un beat carré, vite barré, dans ma tête
Faut qu'j'trouve un flow flou
Afin qu'les gens disent putain mais c'babtou
« a vraiment trop d'flow, ! C'est vrai putain t'as trop d'pot ! »
T'es né comme ça ou t'as pris trop d'coke
Trop d'fois, beaucoup trop d'coups
Trop d' et puis beaucoup trop d'tout
Putain mais m'parle pas d'chance ici quand j'lâche un flow d'fou

(refrain)

C'est parti j'suis partant même par temps d'pluie
J'suis partout j'suis quand même au départ tant pis
C'est l'babtou, bah ouais ! Toujours là quand faut poser
Oser causer dans l'mic mec j'viens m'imposer
Dans l'fight c'est maintenant ou jamais ouais
Ramène ta gueule kho même si tu sais ou j't'emmène
La ! la ! la ! la ! la ! Ecoute ma mélodie
Bounce ! Que le ghetto vrille et mes potos crient
Oh !!

(refrain)

If you want it, jump upon it
If you want it, jump upon it....
Pour finir faut qu'j'lâche le couplet qui pine
Issu d'la jungle à l'instar d'un Kipling
J'veux maquer les mots façon pimp clean
Même sans dream team ça s'fera pas sans victime
De t'façon c'est la vie qu'j'aime, c'est la vie qu'j'ai
Appelle le DJ, appelle le vite fait, dis lui qu'y a pas besoin pitcher l'son
Qu'j'suis dans les temps donc qu'il évite d'faire l'con
Car on peut vite faire sans
Donne moi un mic et puis y a vite cert-con


1 | 2 | Page 3 | 4 | 5 | 6 | Suivante> | Dernière>>

Forums > Musique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Du Rap à la poèsie| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
7 connectés au chat
25 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Du Rap à la poèsie