rap,poesie
Forums > MusiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Du Rap à la poèsie

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
835521 Publié le 03/08/2004 à 19:35
Etant fan de rap, j’avais envie de vous faire découvrir que le rap n’est pas synonyme de violence. Le rap représente beaucoup pour moi, il est ma poésie, il est ce que je suis….trop souvent il a été associé à la délinquance, et pourtant je suis loin de l’être….
Le rap c’est de la poésie et oui vous allez hurler mais si si j’insiste, certains vont être étonnés de lire les textes…. Vous avez le droit de dire ce que vous voulez, pas d’insultes mais vos impressions. Je vais mettre en gras les mots qui m’ont interpellé sur le texte que je posterai

1098824 Publié le 19/03/2005 à 11:58 supprimer cette contribution
Impek je te remercie et te souhaite un bon week.GY
835521 Publié le 21/03/2005 à 21:51
De rien mec tu te souviens de BEAT DE BOUL?

B comme Boulogne, B comme Beat de Boul ....

Mala Malekal
Un jour mon pote m'a dit après l'rhala, tu nous oublieras ?
J'ai répondu Mazalaza n'oublie pas ses gars
Sa mille-fa, Allah, sa nana, ses jeunes mi-la, jeunes killahs
j'ai la haine en "me"
Certaines meufs de soirée
Sale pute les keufs enfoirés , butent les reufs
Muttent les keufs hip hop sans arret mon crew taré
Carré paré pour un meurtre lyrical ,non ?
Non n 'oublie pas c'qui t 'fait Malekal
Les frères dans l'son d 'nos bombes qui grondent
A la s'conde même le gosse que j'mettrai dans c putain d'monde de
Les professeurs qui mattent mes p 'tits frères et soeurs grondent
Et ceux qui rigolaient, quand j 'disais qu 'j 'allais rapper
Bisso ,Sage Po' , les smo 'bi ...(?),
les Lunatic ouais et puis mon cousin Loco
Ceux derrière les barreaux, mon pote Christophe la rho
Inch Allah j 'oublierai personne, tout en restant pro
à mon reuf ...


Sir Doums
J'marche avec une drôle d'allure et une mec carrure,
comme tout les neg' connus … bavure
Ces teur teur qui te demande qu'est c' t'as vu ?
Qui picolent, bu l'alcool et t'en collent une quand tu leur dit : « qu'est c't'as » vu ?
Oublie pas l'avis d'ces cons
J'oublie pas qu'la vie c'est con, et ni d'où j'viens,
des rues pavées de béton, des ghettos sont en dangers,
Cause : 2 voitures enragées et une course poursuite est engagée (… ?)
Pour manger ouais j'ai coché dans le rap pour m'acheter des sapes et
Je tape des mains … des meufs aux purs seins, putes sauteur,
même si en jupes sorteur, mais j'n'oublie pas mes potes tout les Lacoste porteur.


Refrain (x2)


Melopheelo
On dit souvent que l'aventure est au coin de la rue,
donc j'plante comme un slash, sur un beat dur
à tout les frères j'lance une dédicace
Quand je m'efface dans la nuit, tu t'effaces de ma vie,
t'efforce de faire des phrases, du texte l'ami
Car ce biz date de dix ans, faut pas que tu oublies
à l ‘époque on était tous réunis, maintenant c'est soirées coupe gorge,
à chaque fois que tu bouges, t ‘as piqué ce type au ventre
Et au final qu'est c'que t'éprouves ?
Rien, c'est dur, mais ça peut pas continuer,
Moi dans mes rêves les plus fous j'aimerais pouvoir tout changer,
La rue m'a endurci, j ‘dois faire attention à mon petit reuf
qui veut réussir sans rien connaître de la vie
J'pourrais changer de visage comme Troy Castor, le camé le brûlé à vif
J'suis pas un partisan de la mort, la vie est bien trop précieuse
Faut pas que tu l'oublie, fait cache à l'ombre au soleil de midi


Dany Dan
Il n's'agit que de tech, j'excelle, mon flow est diesel
Il faut miser sur moi j'rime et des aisselles ruissellent
Tu danses pire qu'un transsexuel ou queen,
Sauf que t'auras probablement des gin, plus un large baggy jean
Vlà le malade en littéraire promenade urbaine,
Sérénade tel un fa lace en rafale je bute tu quittes la race humaine que c'la regarde
Mois après mois , l'déluge mentalité fait tagguer sur les palissades
Et quand dans mille ans on déterrera mes grafs
On me décrira timberlander la terre, signant des autographes,
Stylisant mon orthographe, évitant des photographes qui me iconoclastent
au micro phonographe
Oublie le challenge, j'ai l'mic entre les phalanges,
Autant crier sur une montagne, déclencher une avalanche
Ma jactance prime
J'balance la purée berk mousseline
J'suis ce bandit fan de Gandhi pas de Mussolini


835521 Publié le 26/03/2005 à 20:21 supprimer cette contribution
Relève la tête - Kery James
Big Brother Hakim:
La pauvreté intellectuelle, n'est pas l' privilège du Ghetto
En matière de connaissances, chacun sa part du gâteau
Démarche individuelle, désir de s'élever
Soif de comprendre et d'apprendre sur le chemin de la vérité
Ouais c'est sûr dans la vie, y'en a plusieurs des écoles
Réfléchis si tu choisis celle du mensonge et du vol
C'est pas être un bidon que d'ouvrir un bouquin
Sur les chemins du savoir, tu réaliseras ton destin

Lino (Arsenik):
Jeune homme deviens c' que tu es, pas c' qu'ils veulent que tu sois
Un habitué du drame avec une arme pour seul accessoire
S'faire tuer à l'adolescence n'a rien d' funky
Les vrais calibres sont la foi et la connaissance
Ne jamais prostituer son âme, je cite
Y'a pas d' couleur qui t' dévie d' la route de la réussite
Faut savoir qui tu es, rester vissé
Ne maudis pas l' trou où tu tombes mais c' qui t'y a poussé

AP (113):
Prends mon couplet comme un message, sois attentif
Puis éteins dans l' cendrier ton spliff
J' suis pas venu, pour t' faire un speech, mais t' faire un peu gamberger
Relève la tête, arrête de jouer la belle et toi la bête, car un jour tout s'arrête
De nos jours ça va de plus en plus vite
Trop d' frères et soeurs, agissent dans l' vide, s'engrainent et s'incitent
Pense un jour quand même, gros, à tourner la page
Sur ton passé et à relever la tête pour ça y'a pas d'âge

Kammouze:
Pour toutes ces mères qui nous ont mis au monde
Tous ces darons, les mains blessées par toutes ces années d'un travail immonde
Tous leurs sacrifices qu'on est trop cons pour voir jeunes
Est-ce qu'ils nous ont appris l' respect avec un gun ?
Non ! Tu préfères être craint ou préfère être aimé
A force de tester, si tu savais combien sont décédés
Fais l'analyse de toi seul et de ton avenir
Relève la tête et bats-toi pour le devenir

Blacko (Sniper):
Skarla, cesse de t'apitoyer sur ton sort
Relève la tête, regarde, non ça c'est pas mort
Dis-toi, celui qui veut s'en sort
Sors du ghetto et de ses mauvais sorts
Tu sais t'as l' choix, ta vie est c' que tu en fais
Gâcher un avenir, à l'arrivée ça fait trop mal
Man, mon message vient du coeur
Passe-le aux frères et soeurs, Blacko vient chanter

Disiz La Peste:
J'viens redire c'que j'ai toujours dit, depuis déjà dix ans
C'est Disiz alias Fifty CFA le tigen
Sois libre ou meurs en essayant d' l'être
J'glorifie les vrais, celui qui bute l'école j' suis avec toi t'inquiète
J'ai traîné mes guêtres, fier d'être à la quête
Du bien-être de nos êtres, je veux être
A l'image de Malcolm, Martin ou Gandhi
Pas de Tony, j'aime mes semblables et je l' redis

Manu Key:
A force de rien faire, la galère a touché tant d' frères
Pourquoi pas avancer entre nous et monter des entreprises comme Tang Frères
On a rien eu comme héritage, juste des murs de béton
Même après l'échec, jamais laisser béton
Parti du bas faut viser l'haut, voilà à quoi nos efforts servent
Jamais tomber en faillite comme Corsair
Nos écrits ont un message
C'est pour ça qu'on les partage

Passi:
Du même cru, du même vécu, jouer au-dessus, sortir d' la rue
C'est la ruée, et on craint plus personne avec nos Ericsons
Nul n'est parfait c'est vrai, comme le respect à son parfum
La force c'est l'intérieur pas juste le coup d' parpaing
Les mêmes tensions nous animent, le même instinct animal
Les mêmes embrouilles le même refrain " la vie est brutale "
La défense dans l' système ne s'écrit pas foncedé
La force c'est faire obstacle, résister croître et exceller

Habiba:
Parce qu'on nous enlève
La chance du départ
Plus fort on veut croire
On sait que l'on vient de loin
Même s'ils prennent tes rêves
Pour leur pire cauchemar
Garde en toi l'espoir
On choisira nos chemins

Eloquence:
J'brise la glace, elovibe, le rap c'est l' message
Donc j' lève mon poing pour les sages
Ex-sale gosse, tourne la page
Africain dans l'âme Big up à tous les jeunes qui font des études et tafent
Vaut mieux un bon CV qu'un gros gun, car l' gun s'enraye
Alors qu'un bon métier te met sur de bons rails
Evitez les problèmes les frères
La force d'un homme c'est l' cerveau et pas l' révolver

Pit Baccardi:
J'viens dire aux mômes qu'y a pas qu' le bussiness pour être dans l'élite
Les types s' laissent mourir dans les maux, disant que le monde est stone
J'ai peut-être que la maîtrise de rimes pas du genre lève tôt
Mais aujourd'hui j' peux m'écarter quand se serre l'étau
Juste dire, qu'ils vivent mieux, mais on n'a rien d' moins
Faire tourner la machine, qu'ils voient cette mine d'or, que cache le ghetto
Lève-toi, bats-toi ça reste l'hymne
Arrêtons d' subir, nous sommes les futurs leaders

Jerry Da Funk Killa:
Trop de départs, que Dieu bénisse les naissances
Que les jeunes qui m'écoutent donnent à leur vie un vrai sens
Africaine tragédie, le monde est resté stoïque
L'oppresseur prend son temps pour établir notre vérité historique
Même sans perche tendue
Que les jeunes du ghetto relèvent la tête, c'est pas défendu
Issu des quartiers t'a trop d' poids sur les épaules
Garde bien les pieds sur terre et évite la taule

Jacky (Neg' Marrons):
Ghetto, enfant du Ghetto
A vous est dédié, ce morceau
On vient d'en bas et on veut monter là haut
J'ai brisé mes chaînes et scié les barreaux
Celui qui n' veut rien faire, trouvera toujours une excuse pour s'endormir
Celui qui veut y arriver trouvera toujours un moyen pour s'en sortir

Busta Flex:
J'suis pas du genre à être cool, avec un jeune irrespectueux
Qui roule des mécaniques et pense que " / " c'est affectueux
Jeune relève la tête, même ton coeur est défectueux
Des applaudissements quand tu sors du cardpla c'est ça qu' tu veux
N'essaies pas d'aller plus vite que la musique
Aie confiance, prends ton temps ça t'évitera la misère
Des galères auxquelles, tu n' devrais même pas être confronté
Relève la tête, c'est la meilleure façon d'remonter

Le Rat Luciano (Fonky Family):
Pousse le poste de l'auto à son maxi que le monde entende le message
D'un simple mort en sursis
Seule notre fortune fait notre différence
Dans l' fond on est les mêmes, pour un million d' raisons différentes
J'suis venu dire qu'un homme, un vrai choisit toujours
Et qu'il est prêt au pire quand c'est l'honneur de la famille qui se joue
Que dès qu'un gosse se goure, de gun court à son secours
Que 6 millions d' personnes vivent dans la pauvreté à ce jour

Teddy Corona (Mafia K'1 Fry):
Que les jeunes montent leur structure
D'une signature, comme l'Africaine armure
Si tu m'écoutes pas, tu vas foncer tout droit dans l'mur
A coup sûr, c'est d'la prévention, attache ta ceinture
Tu veux être le boss réussir, poursuis tes études
Ça c'est d'la valeur sûre frère
Fais bien tes calculs garde les pieds sur terre
Dans tous les sens, cherche à toucher ta conscience
Nos vies sur terre, brûlent dans l'feu de l'insouciance

Jango Jack:
Toi le jeune du ghetto, relève la tête
La rue fait mal tu le sais, elle t'a fait tomber bien des fois
Tu vis des trucs de dingue
Croque donc la vie à pleine dent, fais le, étudie en solo
Yo, j'veux des intellos, jeune prodige du ghetto ??
Jeune prodige du ghetto !
Je voudrais des gars opés
pour science po
Au sommet, pour mon ghetto

Diam's:
J'fais partie de ces jeunes perdus, que le monde bute à plate couture
Que le monde torture à coup de bombes et d'coups durs
Mais tu crois quoi ? Quand le mal te hante t'es mal
Quand t'es seule et qu'tu l'comprends, tu te mens, t'es là, seule
Face à toi-même, tu penses à ta mère, tu penses à ta foi
Car t'es seule face à ta perte comme chaque soir
Jeune fille, dépressive, trouve-toi une idée très précise
Pour avancer quand les esprits se rétrécissent

Leeroy (Saïan Supa Crew):
Reste digne mais teigneux
Fais mieux, puis fais-le, trop d'âmes vénéneuses et d'esprits haineux
Cette haine me désole elle nous fait stagner en D 2
Trop d'esprits dégueus, mon seul voeu c'est de voir le cessez l'feu
On a la même chance qu'eux, sache-le
On a pris tant de bleus, mais tant mieux, à force on défiera les envieux
C'est quand tu veux, je me lève à chaque épreuve
Et lorsque les coups pleuvent je ne puis m'empêcher de m'en remettre à Dieu

OL' Kainry:
C'est pour mes petits frères, cachés dans un coin en train d'boire
En train d'croire que l'échec c'est plein d'arabes et plein d'noirs
Préfère respecter les caïds que leurs darons
Plus speed que Christine Aron, tout l'monde debout comme Nég marrons
J'veux voir des skarlas juges, avocats ou docs
Pour nous y'a pas qu'le ciné le foot le crime et le hip-hop
J'me suis perdu sans réfléchir dans les sentiers
Relever, pour honorer mon daron sur les chantiers

Matt:
Frangin, il faut monter ta garde rester un homme fort
Frangin, t'instruire et ne pas toujours traîner dehors
Frangin, pense aux plus jeunes qui te voient en modèle
Relève donc la tête

Kool Shen:
Sors tes griffes si tu montes, grand, sors les contrats, comprends
Vite, que c'est arrivé tout en haut qu'on t'pend
Si t'as pas d'bon sens, fais-toi aider compense
L'ascension sociale, nécessite une prise de conscience
Et si tu déclines l'invite
N'oublie pas d'ôter les épines, des roses cueillies bien vite
Ici bas c'est l'principe, j'ai pas d'preuve mais j't'incite
A pas croire que l'échec puisse faire partie d'un rite, parce que c'est pas vrai

Kery James:
OK, j'veux qu' les jeunes de téc
relèvent la tête
On est pas condamnés à l'échec
C'n'est pas une fatalité, les jeunes de cité eux aussi peuvent y arriver
Avec 2 fois plus de volonté on peut grimper et parvenir jusqu'au sommet.




835521 Publié le 26/03/2005 à 23:33 supprimer cette contribution
Nique tout
Fonky Family

On nique tout, on nique tout on incite pas on influence
On prend de l'ampleur et leur peur devient
De voir cette jeunesse leur échappait et reprendre sans cœur encore
on reste poli, et puis qu'ils aillent se faire foutre
C'est pas leur loi à la con qui vont venir tout résoudre

D'après les ancien Marseille n’a plus rien à voir avec celui du temps de Defferre
mais bon qu'est ce que tu veux faut qu'on s'y faire
Quant a moi je reste le même qu avant plus vieux envieux ou blindé
Toujours fidèles aux mêmes enfoirés même avec du fric plein les poches
Je me sens toujours aussi pauvre comment t'expliquer ça ?
Ma vie de chien me colle a la peau
Ils peuvent toujours courir pour me voir au garde a vue sous le drapeau
Ou bien donner des noms comme la Gestapo
Tenir le fusil du mirador pourquoi pas non plus me donner un flingue
histoire que je descende tout ce que j'adore si ça rapporte plus rien de chanter
Plutôt que de porter l'uniforme de flic j'irais me lever le cul sur les chantiers
Tu me vois pas non plus maton, contrôleur juge procureur ou huissier
Ou bien épouser une femme officier
Avoir un réseau de gosses à vendre sur Internet
Vu qu y a tout un tas de riches fêlés qui aime toucher à ces petits êtres
Je déteste ceux qui débarquent chez toi
T'enlèvent des meubles au milieu de tes gosses qui pleurent
Ceux qui t'arrêtent histoire de te faire passer un sale quart d heure
Ceux qui t'accablent te condamnent suite a une dispute avec leur femme
Mi ange mi démon j'ai pas choisis mon camp entre le mal et le bien
Mon cœur balance selon les cas les besoins
Nul n'est innocent ni toi ni moi
En fait on est ni si mauvais ni si bon comme tu le crois


Où sont nos places ? Dans la rue au milieu des jeunes
Mes assos et moi sont ivres mort a l'heure ou tu déjeunes
Tu dis a tes enfants de pas fréquenter les fauves qui vagabondent
Nous on rodes, trottes, je crois que les signalements correspondent
Mais est ce une faute grave on s'interroge ?
Des lyrics, dévergondent, normal,
On fait sortir tout ce qui a de mal à l'intérieur ronge
élève du grand maitre si celui qu'on trône
Ceux qui ont le pouvoir nous traite de démon
Si ça les amuse, on représente ce que nous aimons
Ils nous accusent de violer la loi
Exact on en abuse, le choc est inévitable, FF
On compte marquer l'histoire de notre empreinte inimitable
Entre infraction et une bonne action entre toujours une déception
Faut mieux essayer de vivre, vu qu'on meurt tous et qu'il n'y a pas d'exception
Donc on fait ce qu'on peut poupée ça n'empêchera pas la terre de tournée
Les frères se font capturés, ça commence à saturer
Heureusement les proches sont là pour les rassurer
Sinon imagine comment ça tuerait, comment ça crierait
On pourrait jurer de faire le mal vu que tout fait qu'empirer putain
J'aime la vie même si parfois c'est l'enfer
Je parle des mauvais côtés, normal, il y a bien quelqu'un qui doit le faire
Mais l'admiration a un respect que je lui porte frère
Restons vivant longtemps après mon séjour sur terre


Refrain
On fait pas ça pour la caille quand même, sinon tu le saurais
C'est pas dans la cave qu'on t'emmènes, sinon tu fuierais
C'est surement pas ce que le clan aime, normal ça s'en le vrai
Mais on pret, prêt à blesser à abaisser, à abuser
À rien laisser, à représenter jusqu'au décès
Tu désires nous baiser et bien essayes vas y fais nous stresser

La vie contrarie, parfois elle se met à t'effrayer
Certains essayent de tuer le mal par le bien, mais ils restent éveiller
Vous qui enfreigner vous le savez, vous qui l'enseigner
Quoique vous ayez faut que vos élèves soient renseignées
Dites leur que chaque homme au pouvoir souhaite régner
Et que depuis la misère a impregné nos corps de sa haine
Et c'est ce que vous craignez si ça continue à ce rythme c'est pas dans la
Mais dans le sang qu'on va se baigner
C'est la et ça se sent à mille kilomètres
Je viens de Marseille, raconte le vrai et tu sais plus ou te mettre
J'aborde le sujet de manière incommode vu que ça déborde
Et que c'est des ordres, critique pas la méthode
A force de vivre dans la débauche et le stress
La jeunesse comme la vieillesse sont fan de frics, de vitesse, de sexe et d'ivresse
Chacun défend son beef, on est tous pris au pire dans tout ce rebif

Ils nous traitent de mauvaises graines, mauvaises réputations ou,
Mauvaises herbes, mauvaises fréquentations
Comment s'appelle ma section, fallait qu'on avertisse
J'fais le genre à ma façon quitte à passer pour l'enculé de service
Soldat sans avoir fait le service
Avec ce qu'il fait à la maison, ça peut toujours servir
Hé, enfoiré es-tu prêt, ouais ouais, ouais.
Qu'ils essayent de m'arrêter avec hey, hey, hey
J'ai déjà passé sans billet et deux piges
Notre truc attire un peu plus comme Levy et Deriche
Pour les chiens de Saint-Deniche ma queue s'appelle SPA
Oh, du calme mon cheval Desperado
Wanted , mais sheriff ne fait pas très peur à Choa
Je ne veux pas m'enfuir aux antilles mwen ké fend tchou aw
J'répète on est prêt à abuser, cette fois-ci ta croisière ne va pas s'amuser


1262979 Publié le 27/03/2005 à 15:43 supprimer cette contribution
dire en musique ce que l'on a sur le coeur est le mieux et en rap ou hip hop déja au temps des années 70 ils disaient tout et même plus
835521 Publié le 12/04/2005 à 23:26 supprimer cette contribution


Incassable
Interprété par Diam's

J'men fou d'avance qu'on dise diam's t'es trop perso c'est pour tout les enfants d'arc et depuis le berceau j'te parle a toi qui m'comprend malgré mes fautes de langues a toi toujours o.p quand y'a trop demande vas y cris le si ta la haine dit le si c'est la en bas de chez toi mais d't'facon se s'ra la meme j'te parle a toi qui n'a toujours pas trouver de but toi qui cherche la fin sans meme avoir compris le début

refrain:
il faut briser la glace et ne faut pas s'voiler la face défend ton nom et ta place fonce fonce fonce fonce
il faut briser la glace et ne faut pas s'voiler la face défend ton nom et ta place fonce mais surtout reste sur de toi fonce fonce

J'vis la violence que jvienne d'afrique ou d'chypre j'risque une balayette pour un sac gucci j'ai qu'une victime moi qui voulait la paix j'prend plus le R.E.R. sur de sortir entiere mais j'sui pas seul a la télé j'entend mes soeurs qui parlent de leur mal être et de leur peine pendant des heures où est le bien vu qu'on m'arrache mon portable avec le sourire et losrqu' on m'agresse j'suis incapable de courir j'vis dans la crainte que dans mon verre ya de la drogue j'évite les rues la nuit car le viole est a la mode sinik m'a dit tu sais ici c'est la pour t'en sortir il faut une patate d'enfer ou un grand frere j'vis dans la crainte ma bombe lacrymo dans la poche j'suis parano car ya trop haine quand on m'approche ya trop de mecs fonsdés au crake des le matin il veut sa dose donc j'suis victime de l'arrachage de sac a main

refrain

J'veux pas te faire de la peine mais plus t'ouvrir les yeux j'sais pas si j'vois la trentaine comme un reve ou comme un voeu comment j'reve d'amour de famille et d'accouchement certaine trouve le courage de porter plainte pour attouchement dur a croire comme quand j'ai vue ma soeur en sueur un inconnu un couteau une féllation dans l'asenceur sa pue la vérité parce que mes yeux en sont témoins j'suis la juste la croit pas que je revienne de loin j't'es bousculé j'te dis pardon tu m'a dit va niker ta race et j'tes dit pardon tu m'a mis un point dans la face alors maintenant quand on t'attaque t'es docile plus rien m'etonne vue qu'meme un boulanger pédophile 3 petites garces sur m6 on dit que les blanches couchaient facile et cousine va y dit avoue que tu tapine s'était juste un puzzle de mots et d'pensées que cette putain d'ambiance repose en paix

refrain

j'vis la violence et j'ai encore peine a y croire ma concierge m'a dit t'est une pute car tu sors avec un noir j'vis la violence au jour le jour en attendant d'main d'ailleurs les keufs ils etaient ou pour mon histoire d'mon sac a main tu traite de chienne de tainp de mais mec pour quoi tu t'enerve j'te juste dit que j'ai pas de clopes elle voulait pas mais tu la baiser pendant des heures et tu rigoleras ou pas quand ils vont violer ta soeur et des images j'en ai encore des tonnes regarde ta mere perd son job car elle veut pas sucer son boss bref sur ce j'crois que j'vais m'arreter la mais j'oublie pas que pour un diam's ils sont prés a t'couper le bras
j'oublie pas que pour un diam's on pourrait te couper le bras mon pote Kennedy m'a dit j'ai eu la chance de vivre dans un parc mais assez loin du ghetto












835521 Publié le 20/04/2005 à 20:26 supprimer cette contribution
Lunatic
Le son qui met la pression

Paroles: Ali, Booba.
(Booba:)
Le son qui met la pression
Garçon
C'est l'oppressé contre la répression
Y a plus d'maître ici
Plus d'MC's

{Refrain:}
Booba
Le son qui met la pression
Ali
Garçon
Booba
C'est l'opressé contre la répression
Ya plus d'maître ici
Ali
Plus d' MCs
Booba
Plus d'saisons
Ali
Tant de raison
Booba
Dans mes récits

(Booba:)
Notre histoire au moins
J'espère qu'elle est pas trop triste à la fin
Dans mon crew ya foule et c'est la folie
Qui l'emporte ouais
On dit, fait souvent n'importe quoi
Du bruit comme un R1 sans pot, suis impoli
Je nie
Devant l'daron
Vis
La nuit
Ris
Devant le parrain
C'est pas rose mais nique sa mère ici c'est Paris
Pisse devant la barre
Hauts-de-Seine et mon nombril
C'est la seule cicatrice qui mérite un nom
Mérité d'être un homme avoir la force du nombre et faire qu'un
Si tu en tues un tu sais bien qu'il en reste un
Trop de tracas, offensives
C'est le champs des civières, du 18 carats sur les gencives

{au Refrain, x2}

(Ali:)
Alors comme cela on veut racailler
Ma présence une menace pour les khattayes
Mental de muay-thaï
En paix avec moi même
Là où règne
Le KO
La maille en a asservi plus d'un
Coupables les fils de putes ne cessent de plaider
Veulent salir nos pseudonymes
A-l-i, Booba
Disent que Lunatic et criminalité sont synonymes
Grillés pour une histoire de traits et de mélanine
On nous endort mais ma croyance en l'au delà me réanime
Ramène ma force pour ma famille, ma team, mes intimes
92 Infanterie
Tous enfantés entre joies et douleurs
Vois le monde comme une mauvaise plaisanterie
Plaies, sang et corps meurtris
Champs des sirènes, émeutes, cris et civières
Civilisés
On a l'art de la guerre et nos troupes mobilisés
Des avants aux arrières soldats
Nés pour mourir
Rien ne sert de courir
Pendant le repos
Me souviens des instants paumés
Marche lame de rasoir à la mâchoire
Souvent dans l'trom
Agresse avec le sourire
Prêt à partir au martyr
Faut qu' les bourreaux apprennent à souffrir
C'est l'oppressé contre la répression
Lunatic, Révolution

{au Refrain, x2}

(Booba:)
Des raps sales comme mon argent
Et mon pécule à la que-ban
Pour taffer ou pour dealer, partout y a la queue
Vie crue
Un vécu d'poissard
Parmi les saï-saïs, les brassards
Mon destin écrit sur du P.Q
Anti-Pédés
Pages entières pour une mort violente garantie
Frères, ici c'est Despee
Horrifié parce que je récite l'illicite Kho
Je suis une cuillère, du feu, une seringue et du citron
Arrêtez de jacter
T'es un vrai gars, ouais
Depuis hier, moi depuis mon premier K-way
Tu t'adresses à qui
A moi, Brahms ou Issakha
A qui moi,
Quand je suis né j'étais kaki
Le son qui met la pression
Ce soir
C'est pour Ferber, Pont-de-Sévres, et le square.

1355329 Publié le 20/04/2005 à 21:07 supprimer cette contribution
T'a plus que raison, le rap c'est de la poésie urbaine.
835521 Publié le 20/04/2005 à 21:27 supprimer cette contribution
J'offre cette chanson à mes fils Interprete : Sinik feat Diam's
La Main sur le Coeur » Le même Sang ::.

Ca va ou quoi ?
Ouais pépère, ça fait plaisir d’être dehors
Bon bah viens, les parents ils nous attendent,
Ok, Ils sont où là ?
A la maison
Si si
Au fait…

Diams
Mon frère, il serait tant que tu te calmes,
Pose toi qu’on parle car aujourd’hui les parents craquent !
Regarde ta vie, regarde ce que t’as réussi à faire,
T’es voué à l’échec et t’as fait pleurer ta mère !
A force de jouer avec la rue, t'as perdu tes principes,
T’es plus qu’une cible pour les flics, t’es plus qu’un gosse sans avenir !
J’en ai marre des réunions de famille entassées au parloir,
T’as pas le droit de niquer leur vie, non t’as pas le droit de nous faire ça !

Sinik
J’ai pas choisi les mois passés sous les barreaux,
Je ne suis pas fier d’accélérer le vieillissement de la daronne !
L’argent ça va mais je préfère quand ça vient,
J’ai fait tout ça pour qu’on soit bien, pour que le frigo soit plein
Je crois que tu comprends pas, quoi, la rue me braque
Je suis là pour payer le loyer pourtant c’est toi qui a eu le bac
J’ai trébuché mais tout va bien rien de cassé,
Depuis que la vie incarcère mon avenir est un casse tête !

On a le même sang mais c’est pas pour autant qu’on se ressemble,
Pas pour autant qu’on s’entend
Pas pour autant qu’on avance dans le même sens
Pas pour autant pas pour autant qu’on s’aime pas
Bis

Diams
Toi tu ne sais que faire que des allers-retours en zonz,
T’es pas foutu d’être un homme à la maison
T’es juste foutu de nous foutre la honte ;
Tu crois franchement qu’elle est fière de son petit,
Qu’elle est fière de son fils quand elle se confie au psy !
Il serait tant que t’arrêtes ta came, que t’arrêtes un peu ton biz,
Que tu quittes un peu ta cave, sans pour autant viser le SMIC,
Mon frère, tu sais on a peur de te perdre, malgré ton cœur de pierre
Nous on t’aime et on serait fier que tu perces !
Regarde t’es pas capable d’avoir une famille,
T’es incapable d’aimer une femme t’es juste coupable de nous salir !
Mon frère ça fait 3 fois que tu vas en taule,
Moi j’ai le poids de la famille sur les épaules
Car je ne veux pas qu’on finisse pauvre !
T’as rien compris nous on s’en fout de ta tune, on s’en fout de ta rue,
Mais tu me rends fou t'as vu !
Parce que je veux pas nous voir en bas,
Je veux que les rent-pa nous voient en star,
Mon frère moi j’aimerais juste que t’arrêtes d’aller au shtar !!!

Refrain

Sinik
Ma sœur, je mène ma vie dangereusement
Entre le luxe et la misère j’ai fait mon choix malheureusement,
C’est dur de remonter la côte défoncé à l’alcool,
Au cas où tu le sais pas les fachos ont des flashballs!
Tu parles de fonder une famille, mais tous les kondés me fatiguent
Ma vie n’est plus très sure c’est le béton qui me l’a dit
Trop de galère les soucis me déboussolent
L’argent que je vous donne est aussi sale que le sous-sol
Mais remballe ta morale à 2 balles t’as rien compris,
Le daron sera fier quand la baraque sera construite
Aller arrête !!
Des substances, des poèmes, des mauvaises résolutions,
Dans le cerveau plus de problèmes que de solutions !
C’est pas fini, la suite est dramatique,
Quand la situation s’aggrave la tise la dédramatise ;
Il fallait faire ce choix, j’ai préféré
te savoir riche et en colère
Plutôt que pauvre et fier de moi !!
835521 Publié le 22/04/2005 à 19:12 supprimer cette contribution
http://www.liberation.fr/page.php?Article=291455
Il est quand même l'un des premiers avec Joey Starr à être le model du rap francais
835521 Publié le 24/04/2005 à 17:32 supprimer cette contribution
Kertra
Je pars en éclaireur pour les miens je viens et nique l'erreur
C'est Kertra du 7.8., appelle moi Terreur
Pas de faveur pour les bâtards que j'ai en horreur
La chasse est ouverte ouais, qu'ils sentent leur douleur
D'ailleurs je les vois déjà fuir devant leur malheur
Qu'ils ne s'inquiètent pas hein, je leur dis ad'ta l'heure
Les hommes de valeur ne lâchent pas l'affaire, c'est comme ça
Et l'honneur si on regarde bien on voit qu'on a que ça
On continue notre route et cependant la tête haute
On reste fière et si on nique tout ce d'votre faute
On vient rassembler les frères
On constitue l'assemblée
Notre seul but sera de les faire trembler
Oui trembler car c'est la guerre que je viens déclarer
Une guerre sainte par mes propos j'espère éclairer
C'est la voix du peuple qu'aujourd'hui y ne peuvent plus blairer
On s'organise efficace afin de les faire pleurer, pleurer

Refrain (x2)


Manu Key
A chaque thème que j'aborde
Je sais plus par ou commencer
Enfermé dans un studio tu sais comment c'est
Soudain j'ai un flash d'inspiration
Je m'adresse à la population
La rage par centaine par millions
Ca fait flipper les chefs d'états
Sur ces gros tas on tire dans le tas
C'est pas des menaces c'est juste la jeunesse qui se met en place
Avant qu'on nous efface de la masse, hé Kertra
C'est quoi la différence entre les hommes de lois et nous ?
C'est qu'ils croient avoir tous les droits parce qu'on est pas chez nous
J'accroche le Mic, je dis ce que je pense
J'em le monde et tout
On vit tous en communauté
J'apporte la différence des minorités
Voici le moment de vérité au microphone fusiller sais-tu la vérité
Mafia Africaine en quantité sur la sélecta c'était Manu Key


Refrain (x4)


G-Kill
Soldat numéro 6, un soldat contre l'armée 6.6.6.
Intermédiaire, transcripteur de termes clairs
La justice représente mais on réussit à s'y faire
Un danger, étranger dans son pays, et faut se ranger
Quant on aura tout niquer dans ce pays
Vu que la vérité en bloque plus d'un tout en restant positif
Je continue à suivre mon chemin
Le beat que je poursuis est adapté à la famille
Car le temps des pleurs est réellement fini
Une génération d'irrécupérables
Ménage à trois a table vire ton chateau de sable
C'est direct, Go ça vient de la rue
Ca, c'est l'accent de sincérité que t'as toujours connu
2 Bal, en action sur le dortoir de la sélection
D.O.C. officier de liaison en mission


835521 Publié le 24/04/2005 à 18:16 supprimer cette contribution
Y'a pas un voyou qui fasse long feu
tu peux t'faire buter même si tu possèdes un feu ou deux
tu peux t'préparer, parce qu'il te restera peu de temps quand la moto va démarrer
malgré ton gilet par-balles, les balles de la détermination se prennent en pleine tête
hardcore réalité; c'est la rue et ses pénalités
11.43 et précision, 2 homes, 1 moto, 2 armes, 1 seule décision
3 raisons connues: l'argent, la fiérté, la peur et la rue te tue
même les plus grands you-vois, les racketteurs, dévaliseurs de convois armés n'ont pu y échapper, le 11.43 fait rarement de réscapés
alors tu veux en être, tu veux en jeter, à l'amende tu veux en mettre
tu veux mener la grande vie, y a des millions à gagner mais t'as qu'une seule vie
tu connais ma vision: la rue c'est la mort ou la prison
prouve moi le contraire mais parle pas trop car c'est peut-être demain qu'on t'enterre
je ne crois plus en l'illicite, j'dis que c'est elle qui a brisé mon équipe d'Afrique on était jeune et fougueux, parmis nous y avait des fous des rageux
des courageux qui s'engagent, la tête baissée saccage et ravage
des orages, des ouragans, dévastateurs, des durs des futurs brigands
ils ont payé de leur personne eux, ces soldats qui n'avaient peur de personne
j'livre mon combat en leur mémoire, pour qu'on tire leçon de leur histoire
j'ai vu nos rêves s'éffondrer, on voulait monter donc on s'est fait descendre et
les larmes ont succédé les joies et les choix furent remplacer par je Dois
seuls les bonhommes peuvent comprendre ça la distinction entre je choisis et je dois
je ne crois plus en l'illicite, c'est ma croyance, mon thème et mon titre
derrière illicite se cachent des mots tranchants comme la hache
derrière illicite se cache trahison, assassinat dans ta propre maison
complots, mise en scène, secrets, familles en peine
derrière illicite se cache peur, paranoïa et anxiété qui est vraiment ce qu'il veut montrer
qui est vraiment prêt à se faire éventrer?
derrière illicite y a torture, dans un endroit éloigné avec des ordures, des appels au secours sans réponses
calibre sur la tempe sans défense
derrière illicite y a silence, brisé par les aveux d'une balance
car derrière illicite y a prison, 10, 20 ou 30 ans
ça s'appelle être hors-circuit, coincé pendant que le fric circule
derrirère illicite y a ce fric, qui transite de main en main, survit aux êtres humains, c'est pour eux qu'ils font ces trucs inhumains
une mise en garde de plus, faut pas croire en la rue faut être rusé
ta fais pas abusé,y a rien de drôle sur le banc des accusés
illicite, je sais que je vous apprends rien et vous le savez mieux que moi sûrement
une fois de plus, j'raconte la rue et ses illusions
et tu veux savoir ça rime toujours avec la mort ou la prison
et sur ce son hardcore, mes pensées restent les mêmes
on change de décors
Mais on joue toujours la même pièce
une pensée à tous les quartiers banlieues Sud, Est, Ouest et Nord
à tous nos frères emprisonnés, coincés dans l'engrenage
à tous ceux qui ne croient plus en l'illicite et à tous ceux qui y croient encore
j'suis pas meilleur que vous, avec la mort on a tous rendez-vous
j'suis qu'un aveugle qu'ils prennent pour guide et mes erreurs sont nombreuses
mon coeur est à la rue et sincèrement l'illicite je ne crois plus
il est temps que je me retire
dédicace à Ousman avant que je me tire
la rage nous éloigne du bien,je ne crois plus en l'illicite.

KERY JAMES
835521 Publié le 24/04/2005 à 18:54 supprimer cette contribution
A toutes les mères
A toutes les mères qui ne trouvent pas en leur fils
La gratitude pour tous leurs sacrifices
A toutes les sœurs qui malgré elles subissent
La rue et ses peurs qui laissent des cicatrices
J’vous raconte pas la rue et ses vices
Mais la souffrance d’une mère sans son fils
Près du cœur, loin du regard
Les mots rapprochent même si la distance sépare
Impulsion, arrestation perquisition, incarcération
Toutes ses pensées s’enrôlent vers son fils
Visage fermé elle est si triste
Et les joies sont tellement rares sous son toit
Car il y a des absences qu’on ne remplace pas
Déception, désillusion, incompréhension
Refrain
A toutes les mères qui ont supporté la difficulté des parloirs
Sur qui tous ces hommes peuvent compter, leur dernier espoir
Il ne leur reste que leur famille
Quand dans la solitude leur cœur vacille
Visite, courrier et mandats
La rue déserte les siens sont là
A toutes les femmes,
Refrain (x2)
A toutes les mères qui ont supporté la douleur des parloirs
Sur qui tous ces hommes peuvent compter pour leur donner de l’espoir

Kerry james&habiba

835521 Publié le 01/05/2005 à 13:23 supprimer cette contribution
Salif - Dur d'y croire

Ca y est j'ai lâché l'école et mes parents sont contrariés
Leurs seuls soucis, savoir ce que je compte faire et où je compte aller.
Pour eux, j 'suis condamné.
Alors c'est le bourrage de crâne.
Mon entourage me tanne, me parle de courage, de calme.
Ils m'disent que la banlieue à bon dos
Que beaucoup d'entre nous abandonnent, moi le premier avant d'autres.
C'est ma mère qu'ça rend folle.
Elle sait que c'est fini les farandoles, et qu'si on traîne dehors
C'est que soit on deale, soit on vole.
Soyons fine mais soyons forte, c'est ce que je ressens dans son discours.
Un savon digne de mes soirs au poste.
Derrière mon disque tourne.
Ce n'est pas une preuve d'insolence
Car elle sait très bien que je rêve de rimes, de cut, d'assonances.
Seul face aux pensées, injuste, triste mais normal.
Comment croire qu'un jour je puisse faire le disque d'or, man
Dès que je glisse elle dort mal.
Peut être peur qu'on l'appelle et qu'on lui dise
"Voilà ! votre fils est mort al"


Refrain
C'est dur de croire que son gosse va s'en sortir
Dans un tel monde...


Et c'est toujours pareil, ma mère pleure quand je pars, je le sais et pourtant
Je ne change pas, avec les autres jeunes en bas c'est l'autodestruction.
Mais ce matin mon père m'a donné d'autres restrictions
"Soit tu travailles, soit tu pars Salif "
C'est décidé, j'en ai marre, de gaspiller toute ma salive.
Cesse de rêvasser, le temps des rêveurs est passé.
Le rap, encore une autre de tes erreurs, fais pas chier
T'as lâché les études pour flâner.
Fais comme bon te semble, mais nous ne traînerons pas cette honte ensemble
Si tu te contentes de te projeter dans le temps d'où vient cet argent, la drogue
Quand on a rien dans les poches, c'est tentant.
Je veux que t'ailles bosser, t'entends (hein) !
Fini la rigolade, trouve-toi un emploi, fais de la plomberie ou du bricolage.
Regarde-moi, vas-y, regarde bien.
Et là il m'a dit "Mon fils tu sais pour moi, tu n'es qu'un bon à rien".


Refrain


Et je ne sais pas si c'est de l'orgueil, ou même de l'amour propre.
Mais on fait souvent abstraction de l'amour que nos parents nous portent.
Constamment en guerre, c'est l'adolescence qui veut ça.
Rien de bien méchant et ça au moins je pense qu'ils le savent.
Mais j'ai franchi ce stade et on n'est jamais à l'abri
Je crois en faite que c'est ce qu'on appelle les aléas de la vie.
Les allées noires de ma ville, et ces tours me freinent
Car il suffit d'un faux pas pour que tout reprenne.
Ouais, il suffit d'un faux pas, pour que d'un coup je perde le contrôle.
Que je retourne dans cette morose, car je l'aime mon rôle
Mon rôle de caille-ra ouais je l'aime mon rôle.
^-^zaz - 227027lui écrire blog Publié le 11/05/2005 à 20:27 supprimer cette contribution
Commentaire d’une ado de 14 et des poussières

« On descend le rap mais c’est comme toutes les musiques y a du bien et du pas bien. Y en a qui passent des messages et d’autres qui font ça par intérêt.
Le rap ça aide des gens à s’en sortir, ils déchargent leur haine et leurs problèmes, c’est comme une thérapie. Ça sert à ça le rap… le rap on aime pas ça pour la mélodie mais pour les textes. Chacun ses goûts !!! y en a bien qui aiment la country… ça parle de quoi à votre avis. Qu’on arrête de casser l’rap pour être attentif au message. »

Bin vi... dans la famille zaz… m^m les jeunes râlent !!!!
835521 Publié le 15/05/2005 à 12:51 supprimer cette contribution
Commentaire d’une vielle de 44 ans et des poussières.

Citation:
« On descend le rap mais c’est comme toutes les musiques y a du bien et du pas bien. Y en a qui passent des messages et d’autres qui font ça par intérêt.

Et pas que dans le rap malheureusement

Citation:
Le rap ça aide des gens à s’en sortir, ils déchargent leur haine et leurs problèmes, c’est comme une thérapie.

En tout cas celà aide bcp de jeunes et j'ai des tas de preuves
Citation:
Ça sert à ça le rap… le rap on aime pas ça pour la mélodie mais pour les textes.

Quand tu écoutes Les repentis où Assassins y'a rien à redire
Citation:
Chacun ses goûts !!! y en a bien qui aiment la country… ça parle de quoi à votre avis. Qu’on arrête de casser l’rap pour être attentif au message


Tout est dit
^-^zaz - 227027lui écrire blog Publié le 15/05/2005 à 20:21 supprimer cette contribution
Merci… pour elle
835521 Publié le 18/05/2005 à 18:45 supprimer cette contribution
Il est fou ce monde
On dit qu’il est fou ce môme, je m’en rends pas compte !

Parmi les ennuis et les risques restés présents voilà les consignes
Si pour toi ça représente c’est bon signe
Quand y’a rien de prévu au programme
Je donne mon point de vue
Après avoir fumé trop de grammes
Je parle de vie et de coins de rue
Et depuis le début j’en rêve l’ami,
Impression de purger une détention à vie
Et encore ravi, et encore envie
De faire mieux dans le future en restant nature
Et juste je mets le feu ya plus qu’à prendre la température
Si tu suis le rythme respect à ton réalisme,
Sur la zic faut pas que ça danse mais que se soit du vandalisme
Peut-être bon pour l’asile, les filles vont dire il est fou ce môme
Mais votre mère c’est elle que tous les soirs
J’viens chez vous par la voix des ondes bien sûr
Et j’aime beaucoup
Libérer mon cœur, je garde la rue comme espoir
Et Dieu me tient debout
C’est le môme qu’on appelle Luch,
Le môme qu’on connaît à peine


Refrain (x2)
On dit qu’il est fou ce môme, je m’en rends pas compte
Normal il est fou ce monde et je sais ce que je raconte frère
Ya du mouvement dans l’ombre, tous ont les dents longues
Chez nous personne naît dans l’or, je mets du move dans l’onde


Après les gens vont dire que je suis fou
Même étant seul avec mes pensées j’suis plus que méfiant
Je stresse comme si j’avais sur moi un kilo de stupéfiant,
La pression envahi le corps, tout va bien, mon cul
Avec les cous on est d’accord et n’comptent pas s’avouer vaincus
Au bout du compte quand je suis seul j’résume en quelques mots
Y’en a pleins comme moi, les gars qui rappent c’est pas ce qui manque
Ouais y’a du move dans l’onde, dans l’ombre,
Personne n’est dans l’or, tous on est dans l’ombre
Sinon rien à faire les mecs, c’est dead !
On se dit c’est quand qu’on encaisse et roule en Mercedes
Le jour où ya les moyens de payer aux parents leur propre maison
On vole de nos propres ailes, garde nos propres raisons,
Représente nos propres zones, entre autre
De nous à la gloire y a une trotte,
Mais quand tu veux tu peux et sans trahir l’un des nôtres
J’aime ma vie, le coup de stylo en est à l’origine,
Un seul regret : l’absence de mamie
A l’heure où j’ai écrit ce texte j’étais à sec, sans rien,
Tombez les bières cul sec !
Trinquons à nos vies de chien !
Ici c’est Luch mec

Le rat
965170 Publié le 20/05/2005 à 18:33 supprimer cette contribution
franchement t'es cool mais le rap pas ke la poésie, c'est le quotidien,le vecu,la galère d'une vie de chien,le reveil des consciences encore .plutard on fera un developement de tout ça ,chabylone rappeur depuis la cote d'ivoire ,et j'ai plus d'une decenie dans ce metier.à +tard rèf
835521 Publié le 23/05/2005 à 18:55 supprimer cette contribution
Citation:
cool mais le rap pas ke la poésie

Effectivement il y'a de la sodomie verbale
835521 Publié le 18/06/2005 à 16:39 supprimer cette contribution
Ca va ou quoi ?
Ouais pépère, ça fait plaisir d'être dehors
Bon bah viens, les parents ils nous attendent,
Ok, Ils sont où là ?
A la maison
Si si
Au fait...

[Diam's]
Mon frère, il serait tant que tu te calmes,
Pose toi qu'on parle car aujourd'hui les parents craquent !
Regarde ta vie, regarde ce que t'as réussi à faire,
T'es voué à l'échec et t'as fait pleurer ta mère !
A force de jouer avec la rue, t'as perdu tes principes,
T'es plus qu'une cible pour les flics, t'es plus qu'un gosse
sans avenir !
J'en ai marre des réunions de famille entassées au parloir,
T'as pas le droit de niquer leur vie, non t'as pas le droit
de nous faire ça !

[Sinik]
J'ai pas choisi les mois passés sous les barreaux,
Je ne suis pas fier d'accélérer le vieillissement de la
daronne !
L'argent ça va mais je préfère quand ça vient,
J'ai fait tout ça pour qu'on soit bien, pour que le frigo
soit plein
Je crois que tu comprends pas, quoi, la rue me braque
Je suis là pour payer le loyer pourtant c'est toi qui a eu le
bac
J'ai trébuché mais tout va bien rien de cassé,
Depuis que la vie incarcère mon avenir est un casse tête !

[Refrain] :
On a le même sang mais c'est pas pour autant qu'on se
ressemble,
Pas pour autant qu'on s'entend
Pas pour autant qu'on avance dans le même sens
Pas pour autant pas pour autant qu'on s'aime pas
Bis

[Diam's]
Toi tu ne sais que faire que des allers-retours en zonz,
T'es pas foutu d'être un homme à la maison
T'es juste foutu de nous foutre la honte ;
Tu crois franchement qu'elle est fière de son petit,
Qu'elle est fière de son fils quand elle se confie au psy !
Il serait tant que t'arrêtes ta came, que t'arrêtes un peu
ton biz,
Que tu quittes un peu ta cave, sans pour autant viser le
SMIC,
Mon frère, tu sais on a peur de te perdre, malgré ton coeur
de pierre
Nous on t'aime et on serait fier que tu perces !
Regarde t'es pas capable d'avoir une famille,
T'es incapable d'aimer une femme t'es juste coupable de nous
salir !
Mon frère ça fait 3 fois que tu vas en taule,
Moi j'ai le poids de la famille sur les épaules
Car je ne veux pas qu'on finisse pauvre !
T'as rien compris nous on s'en fout de ta tune, on s'en fout
de ta rue,
Mais tu me rends fou t'as vu !
Parce que je veux pas nous voir en bas,
Je veux que les rent-pa nous voient en star,
Mon frère moi j'aimerais juste que t'arrêtes d'aller au shtar
!!!

[Refrain]

[Sinik]
Ma soeur, je mène ma vie dangereusement
Entre le luxe et la misère j'ai fait mon choix
malheureusement,
C'est dur de remonter la côte défoncé à l'alcool,
Au cas où tu le sais pas les fachos ont des flashballs!
Tu parles de fonder une famille, mais tous les kondés me
fatiguent
Ma vie n'est plus très sure c'est le béton qui me l'a dit
Trop de galère les soucis me déboussolent
L'argent que je vous donne est aussi sale que le sous-sol
Mais remballe ta morale à 2 balles t'as rien compris,
Le daron sera fier quand la baraque sera construite
Aller arrête !!
Des substances, des poèmes, des mauvaises résolutions,
Dans le cerveau plus de problèmes que de solutions !
C'est pas fini, la suite est dramatique,
Quand la situation s'aggrave la tise la dédramatise ;
Il fallait faire ce choix, j'ai préféré
te savoir riche et en colère
Plutôt que pauvre et fier de moi !!



835521 Publié le 10/07/2005 à 09:56 supprimer cette contribution
RAD :
Ecoute ce rap ca sort des tripes et pas d’ailleurs
Pas de copie de contrefaçon ici y a trop de fossoyeur
Voyons que des voyeurs rêvant de braquer le convoyeur
Plein de truc à dire parait que l’euro 2000 est truqué
Rime crade cramé au briquet fais le savoir si t’est choqué
Pas compliqué fais le 17 transmet leur le communiqué
Grande envie de niquer même en période de règles
Dans la street y a pas de règles
Moi j’ai moins de sieuvi qu’un curé du clergé
Pédo libre alors que les miens se font écroué pour un 100g
RG en scred sort le taga c’est le début de la saga
Zen comme au yoga châtiment brut pour les jaloux
J’abrite la vérité au bout de mon stylo mais y a oualou
Atrocité verbale au mic al je déploie un procès verbal
Union globale sur tout le globe sors le pare-balles
Remballe avant de finir sous pierre tombale

REFRAIN :
Ecoute ce rap il parle de tout et de rien
De tasse bizze splif même de crash aérien
Débit de faits divers sans êtres des historiens
Trop de vache folle à force on deviens végétarien

KASSA :
Ici c’est net causer sur feuiller vl’a une cause honnête
La close bafouiller du mauvais sort du choix de sa case
Je parle de ma cloison sur un air long beach
Ici la même music temps maussade a en devenir barge
L’éclipse beaucoup rampe a en devenir bourge
Moi je rap en place une mes rhos mes éclopées
C’est glauque se lit la peine et trop de peines s‘écopent
Au Comptoir c’est triste ça blasphème a l’effet de l’échoppe
De la touche c’est l’effet trust peu en s’échappe
D’été a hivers des fait divers pour les dépêches
Sur ton sort beaucoup s’alourdisse des poches
Ca casse des bouches en bas des tours pour une Bourse
C’est nos rampes et leurs sources qui tri bûche
Ca Sonne creux au fond de la source
Quelque en soit ton origine
Arrivera l’heure j ou la foi en l’unique guérira de tes tourments
J’articule ces sombres mots
A coup sabre j’artifice les fils pute et pas un mot

RAD :
Tragique est le chemin y a beaucoup trop de pistes
Regard utopique devant les miens que les flics pistent
Au poste hindake l’équivalent d’un keusdi en euro
Y a plus de bénéf ca race faut se mettre à bi bi de l’éro
Wech fréro y a urgence pas le temps pour l’apéro
Sur ce ep je suis op pas besoin de me doper à l’epo
Vl’à la B.O. de mon épopée cheueule les cop et
Peut importe la peine que les juges vont me faire écoper
Matte moi bien je suis pas de ceux qui se vendent
Même seul sans rien en plein milieu du no man’s land
Ecrase les pauvres toujours les mêmes qui montent dans le carrosse
Une gifle en guise de caresse meurtre à coup de crosse
Pour les prêtres de l’église violeurs de gosse et de gonze
En zonze pour eux la peine de mort gravé sur du bronze
C'est pas de la provo vu que sur ce thème y a pas de rivaux
Tu demandes ce que je veux et surtout ce que je vaux

L'OR DU SILENCE
835521 Publié le 11/07/2005 à 22:34 supprimer cette contribution
Supreme NTM - J'appuie sur la gâchette


Seul dans la pénombre, avec mon passé,
Cherchant à me remémorer les joies et les raisons
Pour lesquelles j'encaisse la monotonie de cette vie.
Plus désarmé qu'au premier jour,
Les années blanches de ma jeunesse se sont laissées posséder.
Quant au futur ! Le futur j'ose même pas y penser
Vide est ma vie et pourtant je n'ai pas choisi tant le présent n'est que néant...

Tout a commencé sûrement le jour où je suis né,
Le jour où je n'ai pas croisé la bonne fée
Qui aurait fait de moi ce que je ne suis pas.
Ceux qu'il m'arrive d'envier parfois,
Ceux que la vie à doté d'une chance,
Mais moi malheureusement voilà, je n'en suis pas là,
Et privé de ça, pourquoi devrais-je me mener un combat ?
De toutes façons pas la peine, je connais la rengaine
Mais je n'ai pas de force.
Mon amour pour la vie s'est soldé par un divorce,
Moi aussi j'ai rêvé de connaître l'idéale idylle,
Le désir, la passion de ne pas perdre le fil.
Quitter sur le champ la ville, s'isoler sur une île
Au lieu de ça, ma vie file, se faufile et défile
Sans domicile fixe. J'ai toujours relevé la tête,
Même à genoux. Mais ce soir, je suis fatigué de lutter
Et pense sérieusement à tout déconnecter
L'hiver a posé son manteau,comme si la mort était déjà là
Tout près de moi. Le froid me lacère la peau,comme cette vie, dont je n'ai plus envie.
Égaré dans ces pensées, où tous ne cessent de m'apitoyer
Voilà, ce soir je vais craquer, ne pouvant échapper à mon destin.

L'âme stressée, le cerveau compressé,
Comme usé par la guerre des nerfs à laquelle je dois me livrer
Subir sans pitié, sans répit, voilà ma vie
Gris semble l'avenir et noire est la couleur de mon esprit
Je n'essaye plus de comprendre, ni de me faire entendre,
Je suis le troupeau avec un numéro collé dans le dos
Métro, boulot, aseptisé du cerveau
Mon ultime évasion se trouve dans le flot de ces mots
Quarante ans de déboires passés à la lumière du désespoir
Tu peux me croire ça laisse des traces dans le miroir
J'ai les neurones affectés et le coeur infecté, fatigué de lutter,
De devoir supporter la fatalité et le poids d'une vie de raté
Voilà pourquoi je m'isole, pourquoi je reste seul
Seul dans ma tête libre, libre d'être un esclave en fait battant en retraite,
Fuyant ce monde d'esthètes en me pétant la tête
OK, j'arrête net, j'appuie sur la gâchette.
1371806 Publié le 12/07/2005 à 05:49 supprimer cette contribution
Etalyse

encore
835521 Publié le 12/07/2005 à 16:10 supprimer cette contribution
Merci Luke

Rocca - Plaidoirie
album "Elevacion"

T'attends quoi de mon album Chico ?
Mais qu'est-ce que tu crois que je vais glorifier en 2001, digame ?
Tu crois que je vais faire l'apologie de la violence, dis ?
Que je vais glorifier, poétiser la misère
Pour m'enrichir sur celle des autres
L'embellir, et pire que tout, mentir...

Mais de quoi tu veux que je te parle
Dans cet album, sur quoi tu veux que je m'acharne
Tu veux que je te dise que je dors avec une arme
Que je peux être mauvais moi aussi
Car tout le monde peut l'être aussi
Et que je tuerais sans remord à main nue mon pire ennemi
Tu veux que je vante mes vices en direct et mes mauvais côtés
Tu penses qu'en disant " J'suis une raclure " je serai plus coté,
Que je te dise que je vole et deale
Et que je suis gangrené par la haine
Et qu'on peut être un jour tous aussi cons qu'un Skin Head
Tu veux que je raconte des textes dans lesquels je rabaisse la femme
Ou l'effet que ça fait d'être violé par 7 mecs dans une cave
Dis-moi ?
Qu'est-ce que tu veux entendre en 2001 mon gars
Quand t'achètes un disque de pera c'est pour écouter quoi ?
Tu veux ça ?
Que je parle de shit, d'alcool, de baise, et d'arnaque ?
T'as déjà vu les gosses qui naissent des mères qui fument du crack
Tu kiffes ça
Que je fasse dans le gore que ça déborde
Comme la goutte d'eau qui pousse un séropositif
A se loger une balle dans la gorge, c'est ça que tu veux ?
Des tortues de guns, des bains d'hémoglobine, digame ?
T'aimes ça ?
Les drive-bys, les gang bang ? Les films de mafieux, l'illégal ?
Tu veux t'encanailler sur l'instrumental
Tu veux que je te parle de religion
Alors que des hommes se tuent pour un dieu qui porte plusieurs noms
Tu veux que j'aille à l'extrême ?,
Pas de problème, c'est facile et ça choquera tes vieux
Puisque que c'est ça que t'aimes ?
Tu viens chercher quoi, de l'action dans ta pauvre vie ?
En bas de chez moi, combien de garçons cherchent leur avenir dans le nesbi
T'attendais quoi, que je te dise que je fais que du rap
Alors que je transpire
Et pue à plein nez le hip hop sur ce track
Que j'aurais pu être black en Afrique du Sud
Alors que je suis déjà un sang mêlé d'Amérique du Sud
T'aurais voulu que je corresponde à un de tes clichés, garçon ?
Mais manque de pot. moi je te parle d'élévation
1371806 Publié le 12/07/2005 à 20:08 supprimer cette contribution
EtalY
Pas d'merci
ou alors pour toi,plutot
Citation:
T'attendais quoi, que je te dise que je fais que du rap
Alors que je transpire




super çà!!

c'est pas du rapp..TRUST
mais ce texte était en avant garde du rapp,il y à quelques années déjà,serait-je si vieux


Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale,
Tu masques ton visage en lisant ton journal,
Tu marches tel un robot dans les couloirs du metro,
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas,
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle,
Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balle.
Tu voudrais donner des yeux a la justice
Impossible de violer cette femme pleine de vices.

Antisocial, tu perds ton sang froid.
Repense a toutes ces annees de service.
Antisocial, bientot les annees de sevices,
Enfin le temps perdu qu'on ne rattrape plus.

Ecraser les gens est devenu ton passe-temps.
En les eclaboussant, tu deviens genant.
Dans ton desespoir, il reste un peu d'espoir
Celui de voir les gens sans fard et moins batards.
Mais cesse de faire le point, serre plutot les poings,
Bouge de ta retraite, ta conduite est trop parfaite
Releve la gueule, je suis la, t'es pas seul
Ceux qui t'enviaient, aujourd'hui te jugeraient.

Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale,
Tu masques ton visage en lisant ton journal,
Tu marches tel un robot dans les couloirs du metro,
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas,
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle,
Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balle.
Tu voudrais donner des yeux a la justice
Impossible de violer cette femme pleine de vices.
Antisocial, antisocial, antisocial, antisocial .............................
835521 Publié le 12/07/2005 à 20:29 supprimer cette contribution
Merci de nous redonner ce bon vieux texte, je t'offre un classique de ntm, un de mes premiers que j'ai vraiment aimer

POLICE
Police: vos papiers, controle d'identite
Formule devenue classique a laquelle tu dois t'habituer.
Seulement dans les quartiers
Les condes de l'abus de pouvoir ont trop abuse.
Aussi sachez que l'air est charge d'electricite,
Alors pas de respect, pas de pitie escomptee
Vous aurez des regrets car:
Jamais par la repression vous n'obtiendrez la paix,
La paix de l'ame, le respect de l'homme.
Mais cette notion d'humanite n'existe plus quand ils passent l'uniforme,
Preferant au fond la forme, peur du hors norme.
Plus encore si dans leur manuel ta couleur n'est conforme,
Veritable gang organise, hierarchise.
Protege sous la tutelle des hautes autorites.
Port d'arme autorise, malgre les bavures enoncees
Comment peut on pretendre l'etat, quand on est soi meme
En etat d'ebriete avance? Souvent mentalement retarde
Le portrait type, le prototype du pauvre type,
Voila pourquoi dans l'exces de zele, ils excellent.
Voila pourquoi les insultes fusent quand passent les hirondelles.
Pour notre part ce ne sera pas "Fuck The Police",
Mais un special NICK TA MERE de la mere patrie du vice.
REFRAIN
Police machine matrice d'ecerveles mandates par la justice
Sur laquelle je pisse (bis)
Aucunement representatif de l'entiere populace,
Que dois je attendre des lois des flics
Qui pour moi ne sont signe que d'ems?
Regarde je passe a cote d'eux:
Tronche de con devient nerveux
"Oh oh controle de police, monsieur".
Systematique est la facon dont l'histoire se complique
Palpant mes poches puis me pressant les balloches
Ne m'accordant aucun reproche a part le fait de passer proche
Portant atteinte a leurs gueules moches.
Traquer les keufs dans les couloirs du metro,
tels sont les reves que fait la nuit Joey Joe.
Donne moi des balles pour la police municipale
Donne moi un flingue...
Encore une affaire etouffee, un dossier classe,
Range au fond d'un tiroir, dans un placard ils vont la ranger
Car l'ordre vient d'en haut,
Pourri a tous les niveaux.
Ca la fout mal un diplomate qui business la pedo
Alors on enterre, on oublie, faux temoignages a l'appui
Pendant ce temps, des jeunes beton pour un bloc de teuchi
Malheureusement j'entends dans l'assistance:
"Ecoutez moi j'ai confiance"
Confiance en qui? La police, la justice.. tous des fils,
Corrompus, dans l'abus ils puent,
Je prefere faire confiance aux homeboys de ma rue, vu!
Pas de temps a perdre en paroles inutiles,
Voila le deal:
Eduquons les forces de l'ordre pour un peu moins de desordre.
REFRAIN Du haut du 93, Seine St-Denis, Chigaco bis,
Port des recidivistes, mere patrie du vice,
Je t'envoie la puissance, conservant mon avance.
Tout en transcendance, un a un me jouant
De tous les flics de France,
Mercenaires, fonctionnaires au sein d'une milice proletaire,
Terriblement dans le vent,
Trop terre-a-terre pour qu'ils temperent
Ou meme moderent
L'exuberance hereditaire qui depuis trop
Longtemps prolifere
Contribuant a la montee de tous les prejuges et,
Manoeuvrant pour renflouer l'animosites des
Poudrieres les plus precaires
Consideres secondaires par les dignitaires
D'un gouvernement trop sedentaire
Et d'une justice dont la batisse est trop factice
Pour que s'y hissent oui sans un pli
Nos voix approbatrices
Mais sincerement, socialement
Quand il etait encore temps
Que l'on prenne les devants,
Tout ne s'est fait qu'en
Regressant, comment?
Aucun changement de comportement
De la part des suppots des lois
Rois du faux-pas
Ma foi, ce qui prevoit un sale climat
Donc pour la mere patrie du vice
De la part de tous mes
Complices, des alentours ou
Des faubourgs,
Avant qu'on ne leur ravissent le jour:
NICK LA POLICE!!

1371806 Publié le 13/07/2005 à 05:56 supprimer cette contribution
circulez y a rien à voir


trop bon



Sinsemilia - Bienvenue En Chiraquie
(album "Tout le Bonheur du Monde")

Bienvenue mes amis,
Venez, venez, venez.
Vous êtes tous invités,
Soyez les bienvenus en Chiraquie.

Ici c'est chez toi
Oui mais ferme ta gueule, ferme ta gueule,
Ici y'a un roi
Et des seigneurs qui font c'qui veulent
Ici y'a des lois
Mais seulement pour le peuple, seulement pour le peuple
L'immunité en suprême privilège
La justice en l'état d'siège.

Bienvenue oh, oh, en Chiraquie
Démocratie s'fait monarchie
T'étonnes pas si ca chie
Bienvenue oh, oh, en Chiraquie
Bienvenue et constate le gâchis

J'entends les cris de la rue
Mais au château ça reste sourd
Tant qu'le peuple paie la dîme
Ca festoye à la cour
Si t'appelles au secours
On ressort les beaux discours
Voilà les bouffons du roi qui dansent et gesticulent
Leur mission: faire passer la pilule!
Leur méthode: de promesses en mensonges sans le moindre scrupule
Mais dîtes-moi, dîtes-moi, dîtes-moi, dîtes-moi,
Qui est encore crédule?

Bienvenue oh, oh, en Chiraquie
Démocratie s'fait monarchie
T'étonnes pas si ca chie
Bienvenue oh, oh, en Chiraquie
Bienvenue et constate le gâchis.

Pourtant qu'il est valeureux
Si souvent, si souvent, si souvent victorieux
Si souvent victorieux
Détournements de fonds;
Emplois fictifs;
Abus d'biens sociaux;
HLM de Paris;
Contemple les victoires de notre roi
Dans sa guerre, dans sa guerre, dans sa guerre contre la loi.

Ici c'est chez toi
Oui mais ferme ta gueule, ferme ta gueule,
Ici y'a un roi
Et des seigneurs qui font c'qui veulent
Ici y'a des lois
Mais seulement pour le peuple, seulement pour le peuple
Le message est clair pour une fois
Toi et moi on s'appelle "France d'en bas"
Et même si ta vie est un combat
Sache que tout le monde s'en bat dans leurs débats
On est juste des statistiques
Des braves bêtes bien sympathiques
Des marchandises qu'on oublie au fond de l'arrière-boutique
Valeurs marchandes de leurs trafics
C'que j'vois c'est pas du cinéma
Cette fois c'est pas qu'du Coppola
C'est au sommet de l'état
Que règne leur mafia.

Bienvenue oh, oh, en Chiraquie
Démocratie s'fait monarchie
T'étonnes pas si ca chie
Bienvenue oh, oh, en Chiraquie
Bienvenue et constate le gâchis.

Bienvenue oh, oh, en Chiraquie.
1371806 Publié le 14/07/2005 à 06:11 supprimer cette contribution
EtalYse

grace a toi j'ai découvert le nouvel album de kool shen


Kool Shen - C'est Mal Barré
(album "Dernier round")

On vit dans un monde de fous
Modernisation a outrance
Profits dingue au dépens d'ceux qui survivent dans la souffrance
Si t'es pas dans le coup
T'es coulé fils comme un con qui confondrait
Chiffe d'affaire et benefice
Un mannequin trop épais des cuisses ca colle pas
A l'époque c'est pas le format
Comme une tête trop bronzé pour rentré en boite
Ouais ici c'est change ta face
Ou bien danse pas et bien dans c'cas continue d'manger le bitume
Et surtout pense pas
C'est l'an 2000 et son flot de conneries
Des mecs qui tombent pour 2 kil'
Pendant qu'en haut ca gole-ri sec
Sur notre compte frangin
Ouais le bug ici on l'attendait tous
En s disant que si ca pète le premier janvier
P't'etre qu'on les pendrait tous
Malheuresement c'est une arnaque
Un truc de plus pour qu'ils puissent faire de la tune par plaque
Ils auraient tot d'hésiter
Il faut qu'il y en ait qui crèvent de faim et d'autre d'obésité
Aujoud'hui pour qu'ca tourne

Refrain
C'est vrai qu' c'est mal barré
Qu'a l'avenir on risque de pas se marrer
Qu'la planete est aux mains de tout un tas de tarés
Plus ca tourne et moins c'est carré
PLus les années passent plus ca file plus je suis égaré
Tu l sais

C'est l'an 2000 ouais
L'heure des mecs en talons
Des meufs avec des s
C'qui fait qu'on sait plus qui tient le pantalon
Y a plus que des stars sans talent
Des footballeurs sans ballon
Un monde vituel controlé en somme par des chefs sans galon
Des clones de mecs clean mais mal fait
Tout ca c'est pas grave
Si ca l fait c'est parfait
A l'heure qu'il est de tout facon
Il sait qu'on compte pas le faire
Tout fous le camp et ca depuis un bout de temps
Y a d'quoi prendre un coup de sang
Tu veux chanter montre nous d'abord un bout de sein
Parce que la franchement c'et trop soft
L'idéal serait meme pour toi qu' t' ailles te faire baiser dans le loft
Tu sais aujourd'hui faut savoir que tout s markete
Qu'y a plus de talent tout c qu'on veut savoir
C'est combien ca fait par tete

Refrain

Apres quoi tout l' monde court
Ouais je me le demande
En attendant le peuple crie au secours
Et s demande qui tient les commandes
Qui tient les manettes en sous marin
En fait c'est pas net
Ou plutot ca l'est trop, le diable a pris le controle de la planete
Ca fume des cailloux sur des canettes
Ca mene des ies de cailles
Ou tiout le mode se leve pour la maille
Y faut bien reconnaitre qu'ca va pas plus loin
Et qu'ca n demande pas plus de soin
Une banlieue qui meut
On s'en fout du moment qu'ca pue de loin
Et oui c'est l'an 2000 cousin
Et son style de vie decousu
C'qui fait qu'du coup tu t mets a regretter les coutumes
Le temps ou on revait tous qu'le progres serve les hommes
Juste pour qu'on vive mieux mieux et non pas pour qu'on vive vieux
Un peu plus libre seulement c'est mal barré
En haut des tas d'tarés reent de ous foutre des puces dans le cul
C'est ca le pari hein?
J'parie meme qu'tout ca c'est deja pret
Et qu'dans les hautes sphères tous les paris sont dèja pris
835521 Publié le 14/07/2005 à 10:14 supprimer cette contribution
Merciiiiiiiiiiiiiii, tu vois les gens jugent sans connaître, dès que nous parlons de NTM, les gens font référence à nike ta mère, alors que le groupe à de vrais textes et sans insultes et ça concerne le rap en général
<Précédente | 2 | 3 | 4 | Page 5 | 6 | 7 | 8 | Suivante> | Dernière>>

Forums > Musique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Du Rap à la poèsie| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
5 connectés au chat
26 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Du Rap à la poèsie