Sida, transmission

Les modes de transmission du sida

Le virus est présent dans les liquides biologiques de l'organisme des personnes atteintes. Il peut se transmettre, à une femme, à un homme, ou même à un bébé, par le sang, le sperme ou le liquide séminal (qui s'écoule au début de l'érection) d'un homme infecté, et par les sécrétions vaginales ou le lait d'une femme infectée.

  • Aucun risque de contamination à partir d'autres sécrétions
    Ni par la salive, ni par la sueur, ni par les larmes, ni par l'urine car le virus y est présent en quantité trop faible. Il n'y a donc aucun risque de transmission dans les activités de la vie quotidienne : embrasser, serrer la main, partager des objets (verres, vaisselle...) et dans les lieux publics (piscine, toilettes...).
  • Contamination par voie sexuelle
    Pour contaminer, le virus entre par les muqueuses lors de rapports sexuels non protégés (les muqueuses sont les membranes qui tapissent les parois internes des cavités naturelles de l'organisme : bouche, vagin, rectum...). Le risque existe même s'il n'y a pas d'éjaculation si le partenaire se retire avant. Par exemple, le sexe d'un homme peut être en contact avec les sécrétions vaginales infectées par le virus.
    Les rapports sexuels avec pénétration anale ou vaginale sans préservatif sont le principal mode de transmission du virus. Le risque est encore plus grand au cours du premier rapport sexuel, lors des règles de la femme, si l'un des partenaires est porteur d'une maladie sexuellement transmissible, si le rapport s'accompagne de violence ce qui peut provoquer des lésions des muqueuses, même invisibles
Pour les contacts bouche-sexe ou bouche-anus sans préservatif (fellation, anulingus, cunnilingus), les risques de transmission du VIH ne sont pas nuls mais ils sont beaucoup plus faibles. Ces risques sont liés aux possibilités de contacts entre des liquides corporels susceptibles d'être contaminant (sperme et liquide séminal, sécrétions vaginales ou anales) et des muqueuses (intérieur de la bouche, tube digestif). Ils sont aggravés lorsque les muqueuses ou la bouche comportent des lésions (il est donc déconseillé de se brosser les dents juste avant ou après un rapport bouche/sexe).
  • Contamination par voie sanguine
    Il s'agit des risques liés à l'utilisation d'une seringue usagée pour une injection par voie intraveineuse et transmission de la mère à l'enfant pendant la grossesse et l'accouchement.
    Le partage, avec une ou plusieurs personnes, de la seringue et du matériel utilisés pour une injection de drogue est, dans tous les cas, une pratique à haut risque de contamination par le VIH.
    Les risques de transmission lors d 'une transfusion sanguine sont extrêmement faibles. Des tests sont systématiquement pratiqués sur tous les dons du sang. Des tests sont également obligatoires dans le cas de dons d'organes, de sperme et de lait.
    La contamination d'une mère à son enfant pendant la grossesse existe lorsque la mère est contaminée par le virus.
    Le virus peut être également transmis par voie cutanée en cas de contact d'une blessure avec un objet souillé de sang contaminé. En effet, une personne qui a une coupure au doigt et touche un objet souillé de sang contaminé peut être contaminée à son tour.
Sida


Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact




Voyance
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Mutuelles
 Contraception
 Bénins
 Grossesse
 IVG
 Stérilité
 MST
 Sida
 IAG
 Adresses
 Liens
 Sélection livres
 Forum santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
16 connectés au chat
82 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Les modes de transmission du sidaconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


On peut l'attraper en embrassant? Et la fellation, c'est risqué? Toutes les réponses à ces questions essentielles.
Sida, transmission