Le site de la rencontre amoureuse sérieuse.
N°Annonce

Mot de passe

Garder en mémoire

<< Précédent | Numéro à supprimer| Suivant >>
10/10/2010
J'ai besoin d'mon ami Casimir, aussi j' l'appelle.
Une voix de femme répond.
-Bonjour Madame, j'voudrais parler à Casimir, s'il vous plait.
-Casimir est mort !
Un non jaillit de ma gorge qui n'en finit plus !!
-Qui êtes-vous Monsieur ?
Je me présente.
-Vous êtes l'une de ses deux filles ?
Et là je lui dis tout ce que je pense de son Papa.
Casseur, ferrailleur mais avant tout érudit, cultivé, homme de savoir, narrateur, historien du Nord-Pas de Calais comme j'ai plaisir à le surnommer.
Casi comme je l'appelle (ais), avec ses paluches énormes, ses épaules carrées, ses yeux bleus métalliques, son visage rieur.
Et cet accent du Pas d'Calais à couper au couteau!
Ah ouais, j'lai surpris la première fois qu'il m'a entendu parler son patois !!
Lui l'Polonais qui savait si bien, avec tant de chaleur restituer l'ambiance des corons, me parler d'ses mines, d'ses terrils, qui débordait d'anecdotes...
Oh j'avais eu l'plaisir d'l'avoir à ma table et d'l'écouter encore et toujours. Ses mots dansaient dans sa bouche.
J'suis un vieux c.on mais j'ai voulu parler de lui, lui rendre cet hommage, l'accompagner à ma façon dans son dernier voyage.

Et sur mon portable, mes doigts sont lourds pour effacer ses numéros de téléphone.
Tout comme pour Marie, pour Milady...

Adieu Casi. Au revoir.

10/10/2010
10/10/2010


Après la mort, il n'y a rien et la mort elle-même n'est rien.
Sénèque.
10/10/2010
(c'est) (n'est) que (que) lui qui dit çà.
Pas moi.

Thal, Gla,

10/10/2010

Une autre présence

Un arbre ne cesse pas de vivre vraiment au moment où le bûcheron l'abat,

Pour lui, c'est une autre vie qui commence, une vie inexprimée, une présence qui suffit à réchauffer le cœur des hommes.

Bernard Clavel





10/10/2010
mon Phil

pas plus tard qu'il y a 2 jours, en pleine réunion à la mairie, quelqu'un m'a lancé : "et comment va votre papa ? ça fait un bout de temps que je ne l'ai pas vu..."

ça a jeté un froid !

j'ai toujours son num dans mon portable, pas envie de l'effacer
10/10/2010
10/10/2010
Coucou ma Stella !

J'te dis pas Pat comme il a du être gêné ce pauvre homme !
C'est c'qu'on appelle une grosse boulette !

à toutes les deux.
Je n'avais jamais effacé ni le portable ni le fixe de Milady jusqu'au moment où j'ai perdu mon appareil !


Merci à toi Mimi pour ton passage sur ce fil souvenir.
10/10/2010
La vie est courte, hélas

10/10/2010

Pourquoi hélas ? Vivement la quille !

10/10/2010
Citation:
Pourquoi hélas ? Vivement la quille !

Tu devrais aller en cure paga. Il y a des moments où tu es vraiment lourd !
10/10/2010
excuse, je n'avais pas vu le lien
10/10/2010
Heu, je me demande si Paganel ne parlait pas de lui, pour le coup...
10/10/2010
Citation:
Heu, je me demande si Paganel ne parlait pas de lui, pour le coup...


J'l'ai compris dans ce sens et grand bien lui fasse mais ce fil peut se passer de son humour morbide.
10/10/2010
Tu te souviens tu ce texte Phil?


Sur les bords de la Marne

Alors les filles, si nous allions nous balader
Sur les bords de la Marne et chanter
Vous n’avez pas vu le soleil, il vient juste d’arriver
Viens ma tichounette avec ton beau corsage à trous
Viens rejoindre les bras de ton petit Didou
Il y’a aussi Joker à la guitare
Et Gimel qui l’accompagne avec ses mots
Rubis et son tablier fleuri
Ses rires et ses délires
Vla la ptite Sirène
Qui arrive avec son air guinché
Mais où est Ptitange
Elle doit être sur le chemin à rêver
Main dans la main avec son cavalier
Démi tu es bien là avec Phenissia
Venez les filles on va leur montrer la joie
On va parler d’amour et de sensations
De nos peines et de nos émotions
Je vois soudain au loin Milady
Elle a enfin osé rejoindre le clan de ces filles
Assise comme une princesse
On va lui chanter l'avé Maria
Pour celles que j’ai oublié
Venez vous êtes invitées
10/10/2010
Tu me crois si j'te dis que j'le découvre ?
De qui est-il ?
10/10/2010
Ben de moi
10/10/2010
10/10/2010
pfff... si j'y suis même pas dans ton texte, glad !! pleurer
10/10/2010
Citation:
pfff... si j'y suis même pas dans ton texte, glad !!


Ben tu n'étais pas encore là
10/10/2010
Citation:
Ben tu n'étais pas encore là

Et moi non plus j'étais pas là ?

Répondre

Page 1

<< Précédent | Numéro à supprimer| Suivant >>